Pas encore membre ?

Rejoignez le site
en bourse
  • Formation d'initation offerte
  • Une communauté de trader pour vous aider
  • Accès complet à tous les articles du site
  • Vidéos d'analyse hebdomadaires
  • Et beaucoup d'autres surprises...

Inscrivez-vous sur le site en bourse

50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à votre contenu :

Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...

Attendez !profitez de maformation offerte

50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :

Inscription
Mot de passe oublié

Vous accéderez à la vidéo

dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Survivre à un Drawdown en 7 étapes (1/2)

8 septembre 2013 / Sylvain March Chat noir jouant avec une page de calendrier Vendredi 13

(Article mis à jour le 24 juin 2020) Les « Drawdown » sont ces périodes de déclin de capital, pendant lesquelles vous perdez presque tous les trades que vous tentez.
Mieux vaut savoir comment y survivre, car aussi bon que vous soyez, aucun investisseur n’est épargné, et cela vous arrivera tôt ou tard.

Un Drawdown, comment ça se passe ?

Comme évoqué ci-dessus, un drawdown (terme anglo-saxon principalement utilisé par les joueurs de poker), est une période durant laquelle votre stratégie de trading semble ne plus fonctionner.
Ainsi, vous perdez trade sur trade (ou presque), et une partie du capital que vous aviez gagné précédemment part en fumée.

Littéralement, on pourrait donc le traduire par « série de pertes maximales ».

De ce terme dérive la statistique nommée « maximum drawdown » qui mesure la perte maximale de capital (du point le plus haut au point – futur – le plus bas) qu’une stratégie donnée peut expérimenter.

Voici à quoi ressemble un drawdown sur un graphique d’évolution de capital :

Représentation graphique d'un drawdown

Illustration graphique d’un drawdown et d’un maximum drawdown

Ces périodes – inévitables – provoquent un profond stress et sont génératrices de grand doute pour les traders.
Il est tout à fait possible, dans ces moments-là, de perdre ses moyens et de faire erreurs sur erreurs.

Du style : changement injustifié de stratégie, augmentation de la taille des positions pour compenser les pertes, colère et abandon des principes du trading, prise de positions par dépit, etc.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que si votre stratégie (y compris celles qui vous sont enseignées sur le site EnBourse) est bonne, et que vous l’appliquez avec rigueur, un drawdown est simplement la conséquence d’un marché qui n’est temporairement pas favorable à la stratégie que vous appliquez.

Et cela n’a rien à voir avec l’invalidation de vos capacités ou de la qualité de votre méthode.

Quelques exemples typiques de marchés défavorables en fonction de différents types de trading :

  • Un marché en forte tendance ou agité pour les swing traders
  • Un marché horizontal (range) pour les suiveurs de tendance
  • Un marché en dents de scie pour les day traders
  • Un marché en crise pour les investisseurs

Le principe de la « losing strike »

Une losing strike, en français « mauvaise série » (terme également très familier au poker ou au casino), est une suite consécutive de trades perdants : c’est le bras armé du drawdown.

En partant du principe que cela arrive forcément de temps à autre, vous devez absolument avoir un money management qui « survit » à une losing strike.

* Lire aussi : Le money management c’est quoi ?

Pour vous donner une idée du danger, voici l’évolution d’un capital de 1000 €, après 10 trades perdants d’affilée, selon votre risque initial, 1% ou 10% de votre capital par ordre :

Illustration des pertes engendrées en fonction du risque

Exemple de pertes encourues en fonction du risque pris sur la capital initial : 1% par ordre ou 10% par ordre

À 1% par ordre, il vous reste 913€ après cette mauvaise série. C’est ennuyeux, mais ça n’a rien d’insurmontable : il vous faudra réaliser 10% de gains pour revenir à la somme de départ.

À 10% par ordre, il vous reste 387€ à l’issue de cette mauvaise passe. Ici, la situation est dramatique, près des deux tiers de votre capital a été perdu : il vous faudra réaliser 200% de gains pour revenir à la somme de départ !

Le trader naïf pense que perdre 10 fois d’affilée, quand on a une bonne stratégie, cela n’arrive pas, voire jamais.
Le trader profitable sait que cela arrive forcément de temps à autre, et ajuste donc son money management à cette éventualité.

Dans l’article suivant, nous verrons les fameuses 7 étapes pour survivre à un drawdown

Pour aller plus loin :
Comment sortir (presque) indemne de votre première année de trading ?
Avez-vous déjà « cramé » votre compte de trading ? (et comment y survivre ?)

Posez dès à présent vos questions/suggestions ci-dessous !

Bons trades et bons investissements,

Sylvain March

1 COMMENTAIRES

Trier par :
Trier par :
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
Ben de Bourse Ensemble
9 septembre 2013 19:11

Salut Sylvain,

Comme tu l’expliques, un drawndown est la mesure du déclin d’un élément par rapport à un sommet historique généralement. En bourse, en l’occurrence, il s’agit de la mesure de perte de capital par rapport à un pic historique.

Un fort drawdown peut être dû à une série de mauvais trades. Il peut aussi être la conséquence d’un seul très mauvais trade si le money management est déplorable et la prise de risques bien trop élevée.

Dans les deux cas, il est très difficile de se « refaire » après un gros drawdown, d’où l’intérêt de tout faire pour protéger son capital avant tout.

Ben

QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE

DERNIÈRE FORMATION