Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement

Attendez ! profitez de notre formation offerte

Box initiation
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Comment faire face à la dépendance au trading ?

15 janvier 2021 / Clemence - Coach EnBourse / Dernière mise à jour : 22 janvier 2021 mains menottées tapant sur un clavier d'ordinateur

Le trading est une activité prenante, chronophage, passionnante, mais qui peut facilement mener (surtout au début) à une sorte de « dépendance ». Loin d’être productive, une telle addiction peut poser certains problèmes, en particulier d’ordre relationnel et psychologique. Elle est aussi très dangereuse pour l’activité professionnelle, les ressources financières et bien entendu le capital d’investissement du trader.
Enbourse aborde les causes et les symptômes de cette dépendance, et revient sur les solutions qui s’offrent au trader pour faire face à cette situation délicate.

L’indépendance financière : le graal de tout trader

Le trading, avec son lot de stratégie et d’opportunités, est l’un des moyens plébiscités par de nombreux particuliers pour devenir indépendant financièrement.
Il est très tentant d’essayer de gagner sa vie sur les marchés financiers en profitant notamment de l’effet de levier qui permet, théoriquement, d’engranger des profits rapidement.
En pratique, le trading est une activité à part entière, qui peut-être lucrative, mais reste spéculative. Les profits peuvent être au rendez-vous, comme les pertes.
Beaucoup y laissent leur capital d’investissement et abandonnent.

Le « graal » de l’indépendance financière crée un environnement qui peut mener à la dépendance et provoquer certains comportements irrationnels et dangereux pour le capital des traders.
La spirale infernale se met doucement en place : au départ, les choses se passent. Grisé par les profits, le trader perd le sens des réalités.
Le piège psychologique se referme : il s’agit d’essayer de rattraper les pertes en prenant toujours plus de risque, souvent synonyme de perte totale du capital.

Les 5 signes de la dépendance au trading

Heureusement, certains symptômes sont révélateurs. Le trader est accaparé par ses écrans, négligeant ainsi sa famille, ses amis, sa santé physique…
Sa vie semble « ne » tourner qu’autour du trading, et son temps passé devant les graphiques est toujours plus important.

« Hyperconnexion » aux plateformes de trading

Peu importe l’endroit où il se trouve, le trader est sur le pied de guerre, scrutant ses écrans, de chez lui, en déplacement.
Il déniche toujours des actifs lui donnant un prétexte de rester connecté à sa plateforme de trading.
Après la clôture des marchés actions, il file sur le forex, et passe sur les cryptos le week-end…

Impossible d’attendre tranquillement, c’est plus fort que lui, il faut qu’il soit actif : toujours détenir une position, comme si le marché ne pouvait évoluer sans lui.

Ours en peluche dans le noir devant un écran d'ordinateur
Le trader « dépendant » au trading ne s’octroie aucun droit à la déconnexion, et veille ses graphiques à n’importe quel moment

La surveillance à l’extrême des positions

Après une prise de position, par exemple en H1, le trader reste « en observation », et scrute le moindre mouvement du prix, minute après minute.
Si la position a été ouverte à l’achat, il s’arrête presque de respirer à chaque petite baisse. Se répétant qu’il pourra éviter le pire en clôturant manuellement la position en cas de retournement.

C’est le meilleur moyen de faire des erreurs. Les positions sont ouvertes ou clôturées de façon irrationnelle, parce qu’elles « risquent » de se retourner. Les frais de transactions, le poids des erreurs vont malheureusement grignoter rapidement le capital initial.

Le besoin maladif de gagner

Accumuler les positions gagnantes, c’est ce qui importe !
Et même quand le trader est en perte, il estime que ce n’est pas lui qui a failli dans sa stratégie ou son money mangement…
C’est de la faute du marché, de la plateforme, de la conjoncture économique, d’un tweet de Donald Trump, etc….

Il n’accepte pas de « faillir ».  Oubliant sciemment les règles de money management, il prend des risques insensés pour récupérer l’argent qu’il a déjà perdu.
Ainsi, la plupart des traders perdent leur forte maîtrise de la discipline après avoir essuyé des pertes importantes : ils partent ensuite en croisade contre le marché.

Le quotidien du trader devient de plus en plus stressant…

Peu à peu, sa vie ne tourne plus que part et autour du trading.
Les positions ouvertes deviennent obsédantes, surtout si elles sont en négatif, et cela génère de nombreuses émotions…
Si ses positions sont en gain, il ne peut s’empêcher d’être euphorique et de les surveiller sans cesse.
Cette montagne russe des sentiments le stresse au plus haut point, parfois même, jusque dans son sommeil.

Mais ces escalades émotionnelles et leurs conséquences psychologiques sont aussi épuisantes. Et plus le trader sera sujet à la fatigue, plus les mauvaises décisions s’enchaîneront. Un effet boule de neige qui n’est bon ni pour le moral de l’investisseur, ni pour son capital.

Oubli des règles du money management

Oubliés les jours où le trader s’astreignait consciencieusement à renseigner tous ses trades.
L’accumulation des lignes en négatif, associée au trop grand nombre de positions prises à la chaines ou simultanément, l’ont découragé à noter ses performances.

Mais se voiler la face et cacher ses erreurs ne résoudra pas les problèmes du trader. Cela le fera encore moins progresser. Surtout dans le domaine du trading.

Des solutions pour revenir à la réalité

Établir un suivi via un journal de trading

Ainsi, tenir un journal de trading permet de détailler l’ensemble des activités du trader sur les marchés financiers.
Il lui sera donc plus facile de constater s’il est tombé dans de l’overtrading (abus de trading) et ainsi de se fixer des limites.

Accepter et comprendre ses positions « perdantes » est à la base de l’investissement boursier. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est si important d’apprendre à gérer « le risque ».

En savoir plus : Comment tenir un Journal de Trading en 2020 ?

Limiter son risque

Associé au journal de trading, définir une perte maximal quotidienne de 1%, 2% ou encore 3% de son capital, permet au trader de se fixer une limite de perte concrète et raisonnable par rapport à son capital, et qu’il s’engage à respecter.
Contrôler son propre trading au moyen de limites facilement observables est une façon de se protéger de situations qui seraient émotionnellement difficilement gérables.

Faire une pause

Le trader doit apprendre à voir le trading comme un outil.
Cela peut-être une passion, mais non devenir un besoin.

Passer plusieurs jours sans trader, ce n’est pas la fin du monde… Oui, certaines opportunités ne seront pas exploitées, mais il y en aura d’autres. Et lorsque le trader prend une pause, il économise finalement du capital qu’il aurait pu perdre en prenant de mauvaises décisions dans son tranding.
Durant cette pause, il est nécessaire de profiter de son temps libre et de ne plus penser aux graphiques boursiers.

Il faut donc lever le pied ! Pour revenir régénéré, motivé et reposé au moment de reprendre les activités derrière les écrans d’ordinateurs.

Utiliser à son profit les espaces d’échanges communautaires

A l’heure actuelle, de plus en plus de plateformes d’échanges sont mises à la disposition des internautes, pour se former, dialoguer avec d’autres traders, échanger des opportunités, et discuter sur différentes stratégies.

Aller plus loin : Comment se faire accompagner efficacement en trading ?

Par exemple, tenir son journal publiquement sur les forums de trading spécialisés peut faire prendre conscience plus facilement de sa dépendance au trading, tout en se dotant d’outils pour éviter de tomber dans la démesure et l’overtrading.

En savoir plus : Progresser plus vite grâce au forum et aux salons d’EnBourse Élite

Logo Elite Photo service Elite
1ÈRE SALLE DE MARCHÉS DIGITALE
POUR TRADERS INDÉPENDANTS
Je veux rejoindre l'Élite

En conclusion

Il faut être conscient que LA priorité du trader est de préserver son capital afin de pouvoir gagner à terme sur les marchés financiers.
Il est important de lutter contre cette obsession de spéculer et de faire attention à ne pas craquer psychologiquement parlant.
Le trading peut devenir une activité rentable pour de nombreux traders, mais il faut veiller à ce que cela ne génère pas de processus d’autodestruction !

Avatar autheur

Rédactrice financière

2 COMMENTAIRES

Trier par :
Trier par :
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
27LUDOVIC
25 janvier 2021 10:32

Merci pour cet article Clémence, en effet les débuts sont difficiles en trading, et l’obsession devient journalière voir heure / heure de vouloir suivre ses positions afin de consulter ses gains ou pertes……. L’apprentissage du money management à travers vos formations m’ont beaucoup aider et surtout à me concentrer; pas d’émotion ou peu, restons sur le technique…… toujours plus facile à dire qu’à faire, mais il faut s’entrainer. Quelques règles d’or comme dirait Sylvain, analysé sa perte (news tombé, mauvaises analyse, prise de risques……….) et surtout pas de trade pour prendre sa revanche, c’est l’une des plus grosses erreurs.
@ Ludo 🙂

QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE
  • Logo presse Le Parisien
  • Logo presse Le Figaro
  • Logo presse L'Express
  • Logo presse Votre Agent
  • Logo presse Sputnik
  • Logo presse Les Echos
  • Logo presse Le nouvel Economiste
  • Logo presse Portail del'IE
  • Logo presse Economie Matin
  • Logo presse La lettre des Placements

Ouverture Autosignal