Votre broker forex est sur la liste noire de l’AMF : que faire ?

Votre broker forex est sur la liste noire de l'AMF : que faire ? Avant d’envoyer votre argent chez un courtier, vous devez d’abord vous assurer que celui-ci est bien régulé par une autorité financière compétente comme l’AMF.
Si vous ne l’avez pas fait et que votre broker est bien sur la liste noire, voici ce que vous devez faire…





Consultez toujours la liste noire de l’AMF AVANT de choisir un broker forex :

Même si le marché du forex vous semble plus sérieux que celui des options binaires, vous n’êtes pas à l’abri de tomber sur un broker malhonnête.

Vous devez donc d’abord vous assurer que celui que vous avez choisi est bien autorisé à exercer son activité en France.
Si vous avez passé des heures à chercher votre broker et que vous en avez enfin trouvé un qui semble adapté à vos besoins, un coup d’œil à la liste noire vous permettra de confirmer ou d’infirmer votre sélection.
C’est en fait une sorte de filtre supplémentaire.

Pour trouver la liste noire, c’est très simple…
Il suffit de vous rendre sur le site de l’AMF et de taper « liste noire » dans la zone de recherche en haut de la page.

Sur la nouvelle page, le premier résultat qui apparaît est « liste noire des sites non autorisés ». Cliquez sur consulter le document.
Vous devez ensuite choisir la liste noire des courtiers forex :

Liste noire des courtiers forex

Sur la liste, les noms des courtiers sont classés par ordre alphabétique : vous n’aurez donc aucun mal à chercher un nom en particulier.

Le nom de votre broker apparaît sur la liste : que faire ?

Imaginons que vous n’avez pas pensé à vérifier la liste noire avant de choisir votre courtier et vous avez même effectué un dépôt.
Et vous finissez par vous rendre compte que son nom apparaît bien parmi les sites déconseillés.

La première chose que je vous conseille de faire est d’essayer de récupérer immédiatement votre argent.

Remarque : les noms de la liste sont des brokers non autorisés en France. Cela ne veut pas forcément dire qu’ils garderont votre argent, mais mieux vaut être prudent.

Si vous le récupérez, vous pouvez recommencer à chercher un nouveau courtier qui lui, est bien régulé par l’AMF (la régulation d’autres autorités financières comme la SEC des États-Unis, ou la FSA du Royaume-Uni sont aussi valides).

Selon le courtier, vous recevrez peut-être un appel téléphonique pour vous dissuader de retirer vos fonds. Il s’agit généralement d’un commercial qui aura pour but de vous convaincre de rester chez eux et même, de déposer encore plus d’argent.

Attention : ils sont très persuasifs ! N’en tenez surtout pas compte.

Si vous ne pouvez pas récupérer votre argent, et que le courtier ne répond ni à vos appels, ni à vos emails, vous pouvez demander de l’aide et contacter l’AMF.

Son rôle est de régler les litiges à l’amiable dès qu’elle le peut.
Elle tentera de prendre contact avec le courtier peu scrupuleux et peut, dans le meilleur des cas, vous obtenir une indemnisation.

Mais sachez que le pouvoir de l’AMF est limité et dans le pire des cas, vous ne pourrez malheureusement rien récupérer.

Mieux vaut prévenir que guérir :

Pour éviter au maximum ce genre de situation, l’AMF a donc lancé l’an dernier une campagne de prévention contre les abus de ces brokers.
Il ne tient qu’à vous d’être très prudent.

En premier lieu, posez-vous les bonnes questions avant de choisir un broker forex.

Ensuite, assurez-vous toujours de choisir des courtiers reconnus et régulés.

Et enfin, si vous avez des questions au sujet d’un broker en particulier, posez-les sur le forum : la communauté En Bourse sera toujours prête à vous aider.

Pensez-vous toujours à vérifier la liste noire de l’AMF avant de choisir un courtier ?
N’hésitez pas à donner vos avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.