Ne vous faite pas piéger, vous aussi, par les Brokers malhonnêtes !

Ne vous faite pas piéger, vous aussi, par les Brokers malhonnêtes !

Je vous ai parlé récemment d’une étude de l’AMF qui mettait en lumière la quantité impressionnante de perdants sur le marché du Forex.
Mais j’ai volontairement omis de développer un point important de cette étude : les arnaques de certains brokers. Tout simplement parce cela mérite d’y consacrer tout un article…



Quand les traders débutants sont victimes de brokers peu scrupuleux :

Quand il s’agit de brokers-escrocs, le « mode opératoire » (un peu comme les criminels), est presque toujours le même.
Pour attirer leur client, ils lancent un hameçon chargé d’un appât irrésistible : une promesse de gains énormes et rapides. Le genre « de proposition qu’il ne pourra pas refuser ».

Exemples :

Arnaques brokersLe parfait exemple de ce que vous pouvez trouver sur le net

Une fois inscrit sur la plateforme, l’apprenti trader reçoit presque immédiatement un appel de son « conseiller ». Ce dernier lui explique qu’il suffit « juste » de miser à la hausse si le graphique monte et à la baisse, si le graphique descend. D’ailleurs, un enfant de 5 ans pourrait le faire.

Pour prouver ses dires, il prend quelques positions qui seront gagnantes et démontre ainsi à son client qu’il n’y a rien de plus facile que le trading.
Une fois lâché dans la nature (c’est-à-dire après 40 minutes de « formation »), notre apprenti trader a bien du mal à s’en sortir.
Il reçoit un nouvel appel de son conseiller qui lui propose un « super bonus » et lui dit qu’il faut avoir plus de capital pour être certain de gagner. Ça paraît gros, mais ils savent se montrer très persuasifs. Et le piège se referme.

Quand la victime s’en rend compte, il est déjà bien trop tard.
Et c’est en tentant d’obtenir des explications de son conseiller qu’il remarque que le « numéro demandé n’est plus attribué ».

Et comme ce broker n’était pas autorisé par l’AMF, le recours en justice est impossible, ou presque. L’argent perdu ne sera jamais récupéré.

Comment lutter contre ce genre d’escroquerie ?

La première chose que vous ne devez jamais oublier, JAMAIS, c’est que si c’est trop beau pour être vrai, c’est que ça l’est.
Donc la manière la plus simple d’éviter de se faire escroquer, c’est de ne pas prêter attention à ce genre d’annonce.

Vous devez aussi comprendre qu’il est impossible d’apprendre à trader en 40 minutes, même si on vous tient par la main. Le trading est trop complexe pour assimiler toutes les bases en aussi peu de temps. Et même en ayant les bases, il vous manque la pratique, et là, il n’y a pas de secret : ce sont des heures et des heures d’entraînement.
De plus, un broker sérieux ne vous appellera pas pour vous forcer à déposer plus d’argent. Ce n’est pas un vendeur, et il ne tentera pas de vous appâter grossièrement.

Enfin, fuyez les options binaires : en plus d’être dangereuses pour votre capital, les brokers qui proposent ce genre de produits sont souvent très malhonnêtes.

Quelques liens utiles :

C’est l’ACPR (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) qui s’occupe de lister tous les agents financiers autorisés et réglementés.
Vous pouvez donc facilement consulter la liste des établissements en question.

Pour aller plus vite, vous pouvez également utiliser l’outil de recherche à votre disposition.

Le choix de votre broker est essentiel pour votre tranquillité d’esprit, autant que pour la protection de votre capital, alors n’hésitez pas à y passer le temps nécessaire.

Enfin, si vous voulez un jour vivre du trading, évitez à tout prix les options binaires, très efficaces pour vous faire perdre de l’argent, mais beaucoup moins pour vous en faire gagner.

Campagne de prévention AMFCampagne de prévention AMF

Vous êtes-vous déjà fait arnaqué par ces vendeurs de rêves ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.