Gérer ses trades gagnants et ses trades perdants :

Gérer ses trades gagnants et  ses trades perdants :

L’un des conseils qu’on vous donnera le plus souvent en trading est de « laisser filer vos gains, et de couper vos pertes ».
Plus facile à dire qu’à faire, il s’agir en fait de savoir gérer ses positions positives autant que les négatives pour préserver (et par la même occasion augmenter…) son capital.
Comment vous y prendre ?

Laisser courir vos gains…

Au début, on a tendance à cumuler les trades perdants. Du coup, un sentiment de peur nous empêche de profiter pleinement des trades gagnants et on les ferme toujours trop tôt pour s’assurer un minimum de gains.
Finalement les résultats son encore plus mauvais : on se retrouve avec plein de pertes et les profits, trop faibles, sont bien loin de les couvrir.

En fermant ces trades, vous vous créez un nouvel obstacle sur le chemin de la réussite.
Donc, à partir de maintenant, obligez-vous à laisser les trades gagnants ouverts, jusqu’à ce que vous ayez une raison valable (et autre que la peur…) de les fermer.

Dans le pire des cas, vous avez (normalement) placé un stop loss pour vous protéger. Attendez un véritable signal sur le graphique qui vous indique que la tendance change VRAIMENT de sens.

« Laisser courir ses gains », c’est ça : laisser une position positive ouverte le plus longtemps possible, sans vous limiter par un take profit, ou vous laisser dominer par votre peur.C’est la seule façon d’obtenir un maximum de profits.
Voyez jusqu’où vous pouvez arriver, et si vous craingnez de ne pas résister à la tentation, évitez de rester devant l’écran pour ne pas faire de bêtise.

Couper vos pertes…

Vous pensez que la peur, ou le stress, sont vos pires ennemis ? Eh bien non.
Votre pire ennemi en trading c’est l’espoir !

Si dans la vie quotidienne, l’espoir peut-être un sentiment bénéfique, ce n’est pas du tout le cas en trading.
C’est cet espoir qui vous fait garder un trade perdant pendant des heures (jours ? mois ?), alors que vous avez ouvert votre position sur du M5 comme unité de temps.
C’est cet espoir qui vous fait déplacer votre stop plus loin…encore plus loin…juste pour voir si ça va enfin finir par remonter.
Et enfin, c’est encore cet espoir qui vous fait penser qu’après avoir perdu plusieurs fois d’affilée, « statistiquement », vous finirez bien par gagner à un moment ou à un autre.
Et croyez-moi, je pourrais continuer à vous donner des exemples encore et encore, tellement ils sont nombreux.

Alors, arrêtez d’espérer sans raison, et passez plutôt à l’action :

ne déplacez jamais un stop que vous avez correctement placé dès le départ (il existe quelques exceptions, mais ce n’est pas le sujet de cet article)

– évitez d’aller systématiquement contre la tendance en espérant que le cours va vous suivre

– si le prix touche votre stop, ne rouvrez pas une position dans le même sens (du moins, pas de suite) sans vous assurer que c’était juste une erreur de timing. Attendez, observez, et repartez sur de bonnes bases.

Derniers conseils :

Dites-vous toujours que le nombre de trades perdants n’a qu’une importance limitée si vos gains couvrent vos pertes, tout en générant des profits supplémentaires.
C’est pourquoi vous devez absolument apprendre à laisser vos trades gagnants ouverts le plus possible, et à ne pas vous obstiner sur les trades perdants.

Ce n’est pas toujours facile, c’est vrai, mais y’a-t-il quelque chose de vraiment facile en trading ?

Et vous ? Laissez-vous filer vos gains et coupez-vous vos pertes ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.