Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement

Attendez ! profitez de notre formation offerte

Box initiation
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Chute de Netflix : le bon moment pour racheter ?

23 avril 2021 / Arnaud - Rédacteur Financier / Dernière mise à jour : 4 mai 2021 Logo de Netflix sur une télévision

Netflix a attribué à la pandémie une croissance record en 2020. Aujourd’hui, elle accuse la pandémie d’être à l’origine de son pire premier trimestre en huit ans. Le service de streaming a enregistré beaucoup moins de nouveaux clients que Wall Street ne l’attendait au cours des trois premiers mois de 2021, manquant même ses propres prévisions de plusieurs millions d’abonnés. Et le trimestre en cours sera encore plus difficile, a déclaré Netflix mardi, prévoyant un gain de seulement 1 million de nouveaux clients – soit une fraction des 4,44 millions prévus par les analystes. EnBourse revient sur les résultats de Netflix, la correction du cours de son action et les éventuelles opportunités qui en découlent.

Une forte croissance freinée par de mauvais résultats

Le cours de l’action Netflix a connu une excellente année 2020. Il a terminé l’année 2019 à 323,57 dollars et n’a cessé d’augmenter au début de 2020, avant de redescendre pour clôturer à 298,84 dollars le 16 mars. C’est plutôt bien, étant donné que les actions se sont effondrées de manière spectaculaire à l’époque.

Alors que le monde entier s’enfermait dans les confinements, l’action Netflix a connu une série de gains. À la fin de 2020, elle a clôturé à 540,73 $, ajoutant 217,16 $ et augmentant de près de deux tiers (67,1 %).

La théorie derrière cette puissante hausse des prix était simple. Les gens s’ennuyant et restant confinés chez eux, les abonnements à Netflix allaient exploser. Et c’est ce qui s’est passé – en 2020, du moins. Poussé par les attentes d’une augmentation des revenus et de la croissance des abonnés, le cours de l’action Netflix a atteint un sommet de clôture pour 2021 de 586,34 $ le 20 janvier.

Après la fermeture du marché américain mardi, Netflix a publié ses résultats du premier trimestre. L’année dernière, Netflix a gagné 15,8 millions de nouveaux abonnés, soit une moyenne de près de 4 millions par trimestre. Elle s’attendait à 6,25 millions de nouvelles inscriptions entre janvier et mars, mais n’a gagné que 3,98 millions de nouveaux abonnés.

Netflix a imputé ce déficit à un manque de nouvelles émissions dû aux retards et annulations de production avec la crise sanitaire. En outre, Netflix a prévenu qu’il ne prévoyait d’acquérir qu’un million de nouveaux clients au deuxième trimestre, alors que son objectif précédent était de cinq millions. Ce revers a eu un impact immédiat sur le cours de l’action Netflix.

Après avoir clôturé à 554,44 dollars lundi, le cours de l’action Netflix a glissé à 549,57 dollars à la clôture mardi, soit une baisse de 0,9 %. Mais après les heures de négociation, le cours de l’action Netflix a chuté jusqu’à 484,35 dollars, soit une chute de 65,22 dollars (une baisse initiale de 11,9 %). L’action a chuté de 8,4 % dans les échanges à New York mercredi.

Cotation de l'action Netflix du 28 mars 2021 au 22 avril 2021 en H1
Cotation de l’action Netflix du 28 mars 2021 au 22 avril 2021 en H1.

Netflix avait averti depuis des mois que la croissance ralentirait avec les déconfinements progressifs, mais peu s’attendaient à ce que l’entreprise décroche de manière aussi spectaculaire.

Ralentissement de l’activité et concurrence pour Netflix

Certains investisseurs se demandent si ces faibles résultats de Netflix ne sont pas le signe d’autres mauvaises nouvelles à venir pour les valeurs technologiques américaines très valorisées. Ils affirment qu’avec la fin des confinements, nombre d’entre nous retourneront vivre et dépenser dans le monde réel.

Cela aurait un effet néfaste sur les valeurs technologiques habituées à afficher des taux de croissance énormes ces derniers temps.

Au cours de la dernière décennie, Netflix a bénéficié d’une croissance quasi-constante de ses abonnés et de ses revenus. Mais il doit désormais faire face à une concurrence féroce de la part de services de streaming rivaux, notamment Disney Plus, Amazon Prime Video, HBO Max et Hulu.

Depuis son lancement en novembre 2019, Disney Plus a conquis plus de 100 millions d’utilisateurs, dont 50 millions les cinq premiers mois. Aujourd’hui, avec 207,6 millions d’abonnés, Netflix ressent clairement la pression de l’assèchement de la croissance des abonnés.

La chute rapide du cours de l’action Netflix a amputé sa valeur boursière d’environ 19,8 milliards de dollars. Toutefois, ce montant reste faible compte tenu des sommes investies et des valorisations colossales des valeurs technologiques américaines.

Netflix a rejeté l’idée que la concurrence ait joué un rôle dans ses résultats, notant que sa croissance a ralenti dans le monde entier, et pas seulement sur le marché américain du streaming, très encombré. Disney+, HBO Max et Peacock ne font pas encore concurrence à Netflix dans de nombreuses régions du monde.

Pourtant, la société est confrontée à plus de rivaux que jamais, et certains de ces services sont moins chers que Netflix, qui a augmenté ses prix aux États-Unis en octobre. Bien que la production ait repris dans tous les pays, à l’exception du Brésil et de l’Inde, cela n’aidera pas Netflix avant la fin de l’année. Son programme pour le trimestre en cours est donc très léger.

Des fondamentaux solides, le bon moment pour racheter ?

La réponse de la société à ces défis reste la même qu’auparavant : produire plus d’émissions. Netflix prévoit de dépenser 17 milliards de dollars pour la programmation cette année, contre 12,5 milliards de dollars l’année dernière et 14,8 milliards de dollars en 2019.

Netflix donne la priorité aux investissements dans la programmation en dehors des États-Unis, où vivent la plupart de ses nouveaux clients.

Cotation de l'action Netflix de 2010 à 2021 en monthly
Cotation de l’action Netflix de 2010 à 2021 en monthly.

L’Europe continue d’être un point positif pour Netflix. Le service de streaming a gagné 1,81 million de clients en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. « Lupin », un thriller de braquage français, a été la nouvelle série la plus populaire du service au cours du trimestre. L’Asie est la deuxième région la plus dynamique de l’entreprise.

Une opportunité d’investissement pourrait se présenter avec cette correction. Toutefois, il est encore trop tôt pour se lancer. En attendant, cette volatilité actuelle du cours de l’action peut être exploitée via une stratégie dédiée : le day trading.

Cette stratégie, qui consiste à acheter et revendre un ou plusieurs actifs au sein de la même journée, permet de profiter au mieux d’une volatilité intra-journalière forte. Cela vous conférera de nombreuses opportunités (signaux graphiques) avec des avantages non négligeables.

En effet, le day trading, s’il est pratiqué correctement, permet un money management efficace, un profit potentiellement élevé avec des actifs volatils, et une certaine tranquillité d’esprit, toutes vos positions étant fermées en fin de journée.

Afin de vous aider à maîtriser au mieux cette stratégie, EnBourse va très bientôt lancer la dernière version enrichie de la formation DayTrader.

Celle-ci vous donnera toutes les clés pour comprendre le fonctionnement de cette stratégie, les pièges à éviter, les règles à respecter ainsi que la détection des opportunités graphiques et sans oublier le money management, un élément crucial dans ce type de stratégie.

Même si sa croissance ralentit, Netflix est dans la position financière la plus solide de son histoire. Elle a déclaré un bénéfice net de 1,71 milliard de dollars, soit plus du double de l’année précédente, et a généré un flux de trésorerie disponible de 692 millions de dollars au cours du trimestre.

Si une partie de ces résultats est due aux restrictions de la production, ils reflètent également une base plus solide. Le service de streaming est rentable sur de nombreux nouveaux marchés, comme la Corée du Sud.

Il est important de ne pas confondre le bruit à court terme avec les gains de nouveaux utilisateurs du modèle long terme de Netflix, qui reste plus forte que jamais.

Pour aller plus loin :
Airbus ou Boeing : faut-il investir ?

Avatar autheur

Rédacteur financier

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE