6 conseils pratiques sur les indicateurs :

6 conseils pratiques sur les indicateurs : Les indicateurs font partie intégrante de l’analyse technique. Mais il y a quelques erreurs à ne pas commettre, et certaines choses que vous devez absolument savoir avant de les utiliser. Voici donc quelques conseils pratiques que vous ne devez pas oublier…



1/ Choisir un ou plusieurs indicateurs

Si vous venez tout juste d’apprendre à faire vos tracés en utilisant des droites de tendance par exemple, vous allez vite vous rendre compte qu’il serait bien pratique d’avoir quelques infos supplémentaires pour vous aider à prendre des décisions.
C’est là qu’entrent en jeu les indicateurs.
Vous arrivez donc sur votre plateforme de trading, et vous voyez ça :

Liste d'indicateurs(Cliquez pour agrandir)

Comment faire votre choix dans une liste aussi longue ? Le mieux est de commencer par choisir l’un des indicateurs qui sont parmi les plus populaires auprès des traders.

L’avantage : si beaucoup de personnes utilisent le même indicateur que vous, beaucoup de personnes verront les mêmes choses que vous, et peuvent potentiellement réagir de la même façon.
Et si les gens réagissent comme vous, vous avez statistiquement plus de chance de réussir vos trades.

Quelques exemples des indicateurs les plus populaires : les moyennes mobiles (et plus particulièrement la moyenne mobile simple à 50 périodes), les Bandes de Bollinger, les Volumes…

2/ Nombre idéal d’indicateurs : ni trop ni trop peu

Penser que plus vous avez d’indicateurs, plus vous avez d’infos et mieux ce sera est une erreur.

Car à chaque fois que vous ajoutez un indicateur, vous ajoutez en quelque sorte un filtre supplémentaire pour vous aider dans vos décisions.
Mais si vous accumulez trop de filtres vous allez d’une part vous retrouver avec trop d’information (et parfois, des indications contradictoires), et d’autre part, si vous attendez que tout soit toujours parfait, vous risquez de ne plus trouver aucune opportunité.

Une erreur (trop) fréquente : Accumuler les oscillateurs

Accumulation d'oscillateurs(Cliquez pour agrandir)

L’un des inconvénients majeurs des oscillateurs, c’est qu’ils vous obligent à interpréter…une interprétation du prix.
Et logiquement, plus vous en utilisez, plus vous vous éloignez de l’essence même de l’analyse technique qui se base sur l’analyse du prix.

C’est un peu comme si vous utilisiez différents miroirs qui se reflètent les uns les autres pour analyser un objet que vous avez juste en face de vous.

De plus, pour la plupart, vous vous rendrez compte avec de l’expérience et beaucoup d’observation que les informations données se trouvent justement déjà sur le prix.
Vous pouvez donc en utiliser un si vous le voulez, mais il est inutile de les accumuler. Laissez plus de place au prix sur votre écran, et moins aux oscillateurs.

Privilégiez aussi des indicateurs qui se placent plutôt sur le prix que dans une fenêtre à part et qui vous aideront à mieux analyser son évolution (ex : moyennes mobiles). Mais attention : ne superposez pas 50 indicateurs différents non plus. Ça doit rester lisible.

3/ Couplez toujours vos indicateurs à votre analyse du prix

Aucun indicateur ne vous dispensera d’analyser le prix. Leur rôle est de vous donner des indications simplifiées sur ce qui se passe, mais vous devez toujours chercher une confirmation sur le prix grâce à votre stratégie.

Et aucun indicateur, aussi efficace soit-il, ne peut être utilisé aveuglément comme s’il s’agissait d’un robot de trading. Sinon, vous allez au-devant d’une énorme déception.
En revanche, si vous couplez votre analyse à un indicateur efficace, les résultats vont vous surprendre.

Exemple :

On voit que l’augmentation des volumes concorde avec un point de rebond potentiel :

Volume et concordance technique(Cliquez pour agrandir)
Source : Vidéo du Cercle En Bourse : Espionnez les grands fonds d’investissement

On voit ensuite qu’effectivement, le prix a fait un joli rebond. Grâce à l’association de l’analyse du prix + les infos de l’indicateurs, on savait qu’il pouvait se passer quelque chose d’intéressant.

4/ Ne changez pas d’idée toutes les 5 minutes

Un indicateur n’est pas une baguette magique.
Quand vous utilisez un nouvel indicateur pour la première fois, vous devrez passer du temps à vous familiariser avec l’outil.

De la même manière que vous devez vous entraîner à une stratégie avant d’en apprendre de nouvelles, vous devez vous entraîner à utiliser un indicateur avant de vous rendre compte de son potentiel.

Il n’y a rien de pire en trading que l’inconstance. Donc faites un choix et tenez-vous-y le temps suffisant pour comprendre comment ça fonctionne et voir si vraiment ça vous apporte un plus dans vos résultats.
Et évidemment, faites des tests.

5/ Ne tombez pas dans l’excès inverse en vous « bloquant » sur certains indicateurs uniquement

Ce qui définit le mieux un trader rentable, c’est sa capacité d’adaptation.
Si vous ne devez pas changer d’indicateur toutes les 5 minutes, ce serait une erreur de croire que vous utiliserez toujours exactement les mêmes en toutes circonstances.

Plus vous aurez de l’expérience et plus vous pourrez vous passer de certains indicateurs, par exemple, l’ATR qui vous aide à valider un franchissement (de droite, moyenne mobile, etc.).

ATR sur graphique(Cliquez pour agrandir)

Quand vous aurez passé de très nombreuses heures devant les graphiques, vous serez capable de valider vous-même un franchissement d’un seul coup d’œil.
L’ATR deviendra superflu.

Si vous changez de stratégie, il faudra parfois changer les paramètres de vos indicateurs, ou en utiliser d’autres en complément ou même à la place de ceux que vous utilisez habituellement.

Donc, soyez constant dans vos choix, mais restez ouvert d’esprit.

Attention : là aussi, faites des tests.

6/Facilitez-vous les choses

Sur le nouvel outil de cotation auquel vous avez accès gratuitement, vous pouvez trouver un graphique avec des indicateurs déjà en place par défaut.
Il s’agit des indicateurs les plus utilisés dans les stratégies de Sylvain.

En principe, vous n’avez rien à faire.
Mais si jamais vous avez déjà fait des modifications et vous ne savez pas comment revenir à ce graphique par défaut, cliquez sur la petite flèche en haut et choisissez MM50MM200BOLLINGER :

Modele graphique par defaut(Cliquez pour agrandir)

Vous aurez donc le set d’indicateurs suivant :

– Moyennes mobiles : simple à 50 périodes et simple à 200 périodes
– Bandes de Bollinger
– Volumes

C’est largement suffisant si vous ne savez pas quoi choisir.

Si vous avez besoin d’aide pour savoir comment les utiliser, sachez que les formations vous apprendront dès le départ comment utiliser les Moyennes Mobiles (Trader Pro), ou encore les Bandes de Bollinger et les Volumes (Dark Trader). Mais si vous suivez en plus les Ateliers correspondants, vous pourrez manier ces deux derniers indicateurs encore plus efficacement.

Et vous ? Quels sont vos indicateurs préférés ?
N’hésitez pas à poser vos questions en dessous de l’article !

À très bientôt,

Eva Batalla
Rédactrice et modératrice EnBourse.fr