Une astuce infaillible pour ne jamais se retrouver ruiné en bourse

Ruiné en bourse

Après avoir lu cet article, vous ne pourrez plus jamais risquer d’être ruiné si vous investissez en bourse. Peut-être pensez-vous qu’une telle affirmation est fantaisiste ?
Pourtant je peux vous garantir que ça marche en utilisant une simple règle de trois et 2 méthodes simples :

Lorsque j’étais débutant en spéculation, j’ai « cramé » (tout perdu) mon compte de trading… plusieurs fois.

Heureusement, c’était de petites sommes !
Croyez-moi, cela m’a fait réfléchir et m’a appris la prudence. On assimile souvent les traders à des têtes brûlées et, s’il y en a, ils ne font jamais long feu.
Pour durer et générer du profit sur le long terme, il faut commencer par ne pas (trop) en perdre. C’est d’ailleurs la règle d’or de Warren Buffet et ça lui a plutôt bien réussi.

Alors, comment faire ?

Première règle : pour chaque ordre ouvert, fixez-vous une limite de perte qui représente un pourcentage de votre capital.

Ce pourcentage représente votre aversion aux pertes, généralement il ne faut pas dépasser 3%, mais je vous conseille vivement de vous tenir à 1% de perte.
Exemple : si vous disposez de 1000€ sur votre compte de trading, et que vous ne voulez pas perdre plus de 1% sur chaque ordre, cela représente une perte maximum de 10€ à chaque fois.
Donc si vous avez acheté une action à 100€, fixez-vous de la solder à une perte de 10€ soit 90€ au maximum.
Ainsi, même si vous perdez mettons 10 fois d’affilée, et quoiqu’il arrive ( krash, fin du monde, etc.) vous n’aurez pas perdu plus de 10% de votre compte.

Deuxième règle : Ne risquez jamais plus que ce que vous pouvez supporter de perdre. Ce montant doit représenter entre 30 et 50% de votre compte

Par exemple, si vous pouvez supporter de perdre 600€ en bourse, vous pouvez ouvrir un compte en mettant 2000€ dessus. 30% représenteront donc une perte de 600€.

Pourquoi ne pas ouvrir un compte de 600€ et risquer 100% ? Parce que vous risquez de ne pas avoir assez de liquidités pour ouvrir les bonnes tailles d’ordre. En utilisant ma méthode, vous pouvez miser plus, sans risquer plus d’argent au final. Je reviendrais en détail sur cet aspect et les fameux effets de levier ( miser plus que ce qu’on possède).

Sylvain.