Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

« VIREZ » vos mauvaises habitudes de trading :

19 avril 2013 / Sylvain March / Dernière mise à jour : 23 juin 2020

Ça y est, il commence enfin à faire beau et le printemps est là. Si vous en profitiez pour « nettoyer » vos mauvaises habitudes de trading ? Voici quelques conseils :

1 – Virez-moi ces robots :

Les robots de trading et autres logiciels automatisés ne fonctionnent pas.
Il n’y a qu’à voir le turnover de création/liquidation de sociétés d’investissement (qui sont pourtant des professionnels) basés là-dessus pour s’en convaincre .

Et même si quelques-uns marchent, ce ne sont certainement pas ceux qui sont vendus 299,99$ sur d’obscurs sites de Forex
Donc, oubliez.

En revanche, vous avez le droit de vous entourer de quelques outils pertinents pour vous faire gagner du temps : du moment que c’est vous qui gardez le doigt sur la gâchette, et que vous n’en empilez pas 36, ça me va :).

2 – Virez-moi ces news :

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai vu une news positive faire chuter un cours, et une news négative faire monter un cours.
IL N’Y A AUCUNE CORRÉLATION, du moins à court terme.
Les raisons ne manquent pas : info déjà anticipée par les investisseurs, divergence d’interprétations, pièges de gros investisseurs qui liquident leurs positions…

La seule chose vraiment intéressante dans les news, et celle que j’exploite dans Webtrader, c’est son impact sur la volatilité.
En revanche pour connaitre le sens, reportez-vous plutôt à l’analyse technique.

Sur le Forex, je débranche même carrément les manettes pendant une grosse annonce économique, et je laisse les chasseurs de stops s’étriper pendant que je me fais tranquillement un thé.

3 – Virez-moi ces indicateurs :

Ah, le grand empilage d’indicateurs, un classique du débutant !
L’idée trompeuse est de croire que plus on en a, plus les signaux d’entrée ou de sortie seront précis.
Chaque fois qu’ils en découvrent un nouveau, ils sont excités et croient avoir (enfin) trouvé le Graal.
Quelques jours (heures ?) plus tard ils déchantent…et en cherchent un nouveau.
Un peu comme un junkie qui cherche sa dose.

Imprimer (trop) d’indicateurs sur un graphique, c’est comme mettre des lunettes de soleil la nuit : vous allez voir encore moins bien.

Ne vous déconnectez pas du prix, n’oubliez pas que l’indicateur est un dérivé du prix, et donc, par conséquent il « détruit » de l’information.
Vos graphiques doivent rester propres et lisibles, tout comme votre vie et votre environnement.

4 – Lancez-vous un défi de nettoyage :

Le retour du soleil à un effet positif sur notre moral, et c’est généralement un bon moment pour se remotiver et mettre de l’ordre dans sa vie :
ce n’est pas un hasard si le nettoyage de printemps a lieu au printemps !

Vous pouvez vous lancer un défi : éliminer totalement un parasite que vous avez identifié et qui nuit à votre trading, de manière directe ou indirecte.

Cela peut être VIDER TOTALEMENT votre bureau et ne rien laisser d’autre qu’un écran et un clavier et une chaise, ou éliminer TOUS vos indicateurs et ne lire QUE le prix pendant un temps donné.

L’idée est d’aller dans l’extrême inverse de vos mauvaises habitudes, pour, à terme, faire revenir le curseur interne à un équilibre.

Êtes-vous prêt pour remettre sérieusement de l’ordre dans votre trading ?
Réagissez en commentaires plus bas !

À très bientôt,
Sylvain.

5 COMMENTAIRES

Trier par :
Trier par :
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
Patrice
4 mai 2013 10:34

Bonjour Sylvain,
 
votre Comprendre la Bourse, ou comment ne pas se faire plumer….
est un régal de Printemps, c’est bon pour le moral.(bis)
 
Je découvre l’intérêt chrono magnifique de Proréaltime.
J’ai imprimé le cac40 sur longue période 1997-2013    2006-2013.
On y lit : 
1997-2013
Le cac 40 avait déjà chuté de 30%, quand est arrivé la torpille incroyable des twin tower 11 sept2001, 
Cet évènement incompris de Georges Bush junior à eu raison de la bulle internet.
Une chandelle rouge, le cac chute comme boeing 737 sharm el sheikh
2006-2013
Titrisation ingénierie financière agence de notation comme à l’école AAA BBB CCC
BON MOYEN MAUVAIS
La robotisation courtiers de tous poils génère la bulle immobilière subprime mortage
Le 15 septembre 2008 faillite de Lehman Brothers faute de repreneur, ça c’est du concret.
Une chandelle rouge, le cac chute comme boeing 737 sharm el sheikh
Bla bla les banques sont solides pipo pipo « oyez braves gens »
 
Conclusion :
Les news on s’en fout, le bla bla on s’en fout, place au concret.
De bons graphiques chrono propre aide à suivre comment va le monde. (où j’sais pas)
Je retiens propre, quand j’ai passé mon permis motoA à 60 ans (en 2004) on m’a dit
Faire un parcours propre. (propre dehors, propre dedans)
Humilité devant la réalité, apprécier la simplicité.
 
Ps : j’ai un manque à gagner de 30000 euros en confiant mon portefeuille actions,
À un gestionnaire vieux et incontrôlable qui en fait à sa guise. Aucun respect du client.
(achat Arcélor Mittal à 25 e vendue 14 e la valeur intrinsèque, perte – 5952 euros,
Plus que La valeur de la moto bmw650 que je me suis achetée en 2005, ça c’est du concret)
 
Place à internet. Do-it-your-self. Formez-vous.
Si celà vous semble trop cher “essayez l’ignorance” Franklin Roosevelt
exit (dégage) les gestionnaires quidam financiers droit dans leur costumes trois pièces qui se prennent pour des cadors.
 
J’ai ouvert un compte Binck, regarder côté bourse (bac à sable)
Je conforte mes assurances vie (en ligne), épargne sécurisée.
 
Warren Buffet
« Le prix est ce que vous payez. La valeur est ce que vous achetez. »
Le mot de la fin.
 
 Patrice
 
 
 
 

chapuis
25 avril 2013 13:31

je suis partagé sur cette question. il est sur que j’aime etre informé (meme si c’est avec 3heures de retard par rapport aux traders), je pense que cela permet de ce donner un avis global sur la tendance (autre que l’analyse technique) et d’afiner son sentiment sur une valeur. Mais il est sur, même avec ma maigre expérience, que l’information semble bonne ou pas, cela peut partir dans tous les sens.
en résumé:
etre informé c’est bien, mais il faut pas « s’attacher » au news,
(je sens que j’ai progressé avec ça… )

Guillaume HABAULT
20 avril 2013 07:57

Concernant les news, je pense au contraire qu’elles sont des évènement déclencheur important.
Une sorte d’anomalie dans le système et qui le déséquilibre créant un décalage entre la valorisation réel et observée. Par exemple si une news positive tombe, elle peut soit être achetée soit vendue, tu le dis en point 2 en effet, c’est la que l’esprit humain prend le relais et dois détecter l’opportunité haussière ou baissière. C’est sur que c’est de l’analyse fine mais ca en vaux le coup.
Pour répondre à ta question, oui je suis prêt à remettre en question mon trading et heureusement!
Si l’on évolue pas continuellement on est cuit.

Augustin
19 avril 2013 21:37

Bonsoir Sylvain,
Question toute bête mais récurrente puisque ce n’est pas la première fois que vous parlez des grosses annonces économiques durant lesquelles il est dangereux de prendre position.
Quelles sont-elles et quand ont-elles lieu ?
Merci d’avance.

QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE
DERNIÈRE FORMATION