Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui
DEVENEZ MEMBRE GRATUITEMENT

Accédez en illimité à tout l'écosystème EnBourse :

En plus de votre inscription,
Recevez gratuitement :
Formation d'initiation au trading
(d'une valeur de 450€)
Le journal de trading pour gérer vos portefeuilles
Graphiques de cotation en temps réel Crypto & Actions

Comment éviter les faux signaux de trading ?

Radar parabolique
Mis à jour le 05 Avr. 2022 à 17h06

En trading, il y a d’un côté les « bons signaux », qui vous permettent de prendre correctement position à l’achat ou à la vente, et de l’autre côté, il y a ce que l’on appelle les « faux signaux » qui eux, vous feront probablement perdre de l’argent. Mais comment se traduisent les faux signaux sur un graphique ? Et est-il possible de les repérer et de les éviter ?

Qu’est-ce qu’un faux signal ?

Supposons que vous vouliez ouvrir une position (à l’achat, ou à la vente) : vous n’allez pas le faire n’importe quand. Pour être sûr de respecter le bon timing, vous allez donc attendre un signal graphique qui vous indique que c’est le bon moment pour investir.

Le problème, c’est que vous ne pouvez pas savoir avec certitude s’il s’agit bien d’un signal valide, ou s’il s’agit d’un faux signal.

Ce dernier a tout d’un signal qui respecte votre stratégie d’entrée, sauf qu’après quelques minutes, vous vous apercevez que le prix se retourne pour finalement aller dans le sens contraire à votre position.

Selon votre unité de temps, le mouvement est si rapide que vous avez à peine le temps de réagir avant que votre stop ne soit touché.

Comment éviter les faux signaux ?

Malgré une analyse technique impeccable et une stratégie au point, il n’est pas toujours possible d’éviter les faux signaux. Cependant, vous pouvez réduire leur nombre au minimum.

Notez que plus votre unité de temps est petite et plus le nombre de faux signaux peut augmenter et c’est tout à fait normal, puisque les variations de la courbe de prix sont plus nombreuses : c’est ce qu’on appelle le « bruit du marché ».

Pour réduire les faux signaux, il faut donc en premier lieu réduire le bruit. Comment ? Tout simplement en augmentant l’unité de temps sur laquelle vous tradez.

Lorsque vous observez un signal sur un graphique en H1, vous n’êtes pas gêné par toutes les fluctuations du prix durant cette heure. Un seul chandelier résume la période et vous donne les informations principales (cours d’ouverture, de clôture, point haut et point bas).

Exemple de signal de trading à observer en H1
Exemple de signal de trading à observer en H1.

1 heure en H1 = 1 seul chandelier, vous avez le temps de voir ce qui se passe.

Mais si vous passez en unité M5 (voire, M1), vous vous rendez compte que le prix n’a cessé de monter et de descendre plusieurs fois durant la même période. Le nombre de signaux augmente et par conséquent, le nombre de faux signaux augmente en parallèle.

Exemple de potentiels faux signaux de trading en M1
Exemple de potentiels faux signaux de trading en M1.

1 heure en M1 = 60 chandeliers. Le prix varie sans arrêt et de faux signaux peuvent apparaître.

En unité M1, les mouvements sont rapides, ce qui augmente le risque de se tromper, alors qu’en H1, vous n’avez qu’un chandelier et vous pourrez attendre un signal clair avant de prendre position.

Tous les mouvements du prix pendant cette période ne vous concernent pas : ce sont autant de faux signaux que vous évitez !

Utiliser une unité de temps supérieur pour lisser le graphique

Vous ne pourrez jamais éviter tous les faux signaux, mais vous pouvez tout faire pour réduire leur nombre et donc réduire leur impact négatif sur vos performances.

C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles il est généralement déconseillé aux débutants de trader sur des unités de temps trop courtes.

Les fluctuations du prix sont très rapides et cela multiplie les faux signaux, ce qui entraîne mécaniquement plus d’erreurs.

De plus, lorsque le trader n’a pas suffisamment d’expérience, il est plus compliqué pour lui de rattraper ses erreurs, de sauver ses positions, et d’éviter les surréactions ou « tilts » psychologiques (prendre des positions en risquant un montant toujours plus important pour essayer de se refaire, par exemple).

Enfin, il reste primordial de toujours placer votre stop au cas où le trade tournerait mal, même si vous avez suivi toutes vos règles habituelles de money management pour entrer en position.

Pour aller plus loin :
Pourquoi l’analyse technique marche-t-elle si bien ?

Arnaud - Rédacteur Financier
- Rédacteur financier
Passionné d'économie et de marchés financiers, je suis passé par la banque privée à Monaco pour ensuite devenir consultant financier indépendant. Egalement investisseur en Private Equity et trader indépendant depuis 5 ans, je suis actif sur les marchés actions et produits dérivés depuis 12 ans. Depuis plusieurs années j'approfondis mes connaissances sur le marché passionnant de la blockchain et des crypto-monnaies.
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Commentaires
1 COMMENTAIRES
Trier par :
Trier par :
Plus récents Plus anciens Plus de votes
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
dom11
17 mai 2021 11:01

ok je vais regarder en H 1