À quoi servent les retracements de Fibonacci ?

À quoi servent les retracements de Fibonacci ?

Parmi les indicateurs dont on peut se servir en trading, se trouvent les retracements de Fibonacci (Leonardo Fibonacci 1175-1250, mathématicien).
Cet indicateur s’inspire directement de la suite mathématique du même nom, et sert principalement à repérer une correction, ou une continuation de tendance.
Entrons directement dans le vif du sujet, pour comprendre comment ça marche et tout commence par un peu de mathématiques

Les bases des retracements de Fibonacci :

Comme je viens de vous le préciser, les retracements de Fibonacci s’inspirent donc de la suite de Fibonacci, qui consiste à additionner deux nombres consécutifs pour obtenir un troisième nombre, afin de constituer la suite en question

Exemple : 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34… (1 + 2 = 3, 2 + 3 = 5, 3 + 5 = 8, et ainsi de suite…)

Ce qu’il y a d’intéressant avec cette suite, c’est que vous pouvez multiplier n’importe quel nombre par 1,618 (appelé « nombre d’or ») et vous obtiendrez à peu près le nombre suivant.
De même, vous pouvez diviser ce nombre par 0,618 (appelé « ratio d’or« ), et vous obtiendrez quand même le nombre suivant.

Le point commun avec les retracements, c’est qu’on se sert du ratio d’or (et de fractions de celui-ci) pour tracer des lignes horizontales entre le point le plus bas et le point le plus haut (tendance haussière), ou le point le plus haut et le point le plus bas (tendance baissière).

La distance entre les différentes droites s’exprime en pourcentage : la première droite est à 0 % et la dernière droite est à 100 %.
Entre les deux, on trouve en général 3, ou 4 autres droites (parfois même, 5) situées à des niveaux précis par rapport à la première droite (23, 6 %, 38,2 %, 50 %, 61,8 %, ).

Exemple :

retracement fibonacci
(Cliquez pour agrandir)

Comment se servir des retracements de Fibonacci ?

Si vous êtes allergique aux mathématiques, rassurez-vous, le cours s’arrête là.Passons maintenant à la pratique…

Tous les courtiers vous proposent cet indicateur, vous n’aurez donc pas besoin de calculer vous-même le niveau des droites (ouf !).
Il vous suffit de cliquer avec le curseur sur le point le plus haut (ou le plus bas) de la zone, et de rejoindre le point le plus bas (ou le plus haut). Les droites se placeront alors automatiquement.
Maintenant, vous pouvez vous en servir pour observer les rebonds du prix quand il entre dans une zone entre 2 droites.

Mais attention : comme il s’agit de zones, il se peut que le prix ne rebondisse pas aussi franchement que s’il s’agissait d’une ligne de tendance, et qu’il dépasse un peu la droite avant de repartir.

Exemple :

rebonds fibonacci
(Cliquez pour agrandir)

Dernières recommandations :

Les retracements de Fibonacci ne peuvent en aucun cas servir de signal d’entrée et de sortie de position.

En effet, cet indicateur ne sert qu’à donner une idée sur l’évolution du cours : correction, ou continuation de la tendance.
Il n’est pas assez précis sur les niveaux, comme le sont, par exemple, les points pivots: les droites tracées ne sont là que pour mieux visualiser les différentes zones.

Par contre, vous pouvez parfaitement l’utiliser en complément d’autres indicateurs, ou encore des lignes de support et de résistance habituelles par exemple.
Vérifiez tout de même à ce que votre courbe de prix reste toujours bien visible sur le graphique pour pouvoir réaliser votre analyse technique le plus efficacement possible.

Et vous ? Vous servez vous des retracements de Fibonacci ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.