Trading systématique ou trading discrétionnaire ?

Trading systématique ou trading discrétionnaire ?

Quel style de trading choisir ? C’est un des grands dilemmes du trader, souvent caricaturé par les détracteurs des 2 côtés soit par la rigidité totale soit par le flou artistique.
Voici les forces et faibles des 2 techniques, et la voie alternative du vrai pro :

Trading systématique ?

Le trading systématique consiste à définir des règles d’entrée et de sortie très précises, qui ne sont sujettes à aucune interprétation personnelle.
Idéalement, plusieurs traders qui utilisent la même stratégie devront logiquement obtenir les mêmes résultats.

Le but est de supprimer les émotions humaines, les sources d’erreurs, les imprécisions…pour créer un système à la discipline parfaite.

C’est un type de trading qui convient bien aux débutants, qui ont besoin de se discipliner et mesurer leurs résultats.
En revanche il montre ses limites lorsqu’il s’agit de dégager des profits constants sur le long terme.

Les avantages :

Les inconvénients :

  • Mode de fonctionnement rigide, qui ignore les contextes particuliers.
  • Aucune place pour l’expérience personnelle, et l’intuition.
  • A tendance à transformer de bonnes stratégies en mauvaises stratégies, ce qui à un effet décourageant et peut conduire au cynisme.

Trading discrétionnaire ?

Le trading discrétionnaire peut avoir des règles pour entrer ou sortir d’une position, mais il n’en fait pas une religion.
Il laisse la place à l’adaptation, l’improvisation, l’intuition et l’expérience du trader.

Il peut intégrer des choses qu’un ordinateur peut difficilement faire : le contexte économique, l’actualité, le sentiment personnel…

C’est un type de trading à recommander quand on a pris l’habitude de trader et qu’on connait les techniques.
En revanche ont peut vite se retrouver totalement perdu et l’esclave de ses pulsions, si on n’y prête pas attention.

Les avantages :

  • Le trading discrétionnaire fait preuve d’intelligence, et n’est pas « buté ».
  • Si vous avez de l’expérience et de l’intuition, vous pourrez l’utiliser.
  • Un bon trader discrétionnaire tirera le meilleur de toute stratégie, au lieu de la pousser dans les escaliers.

Les inconvénients :

  • Le trading discrétionnaire ne peut être automatisé.
  • On ne peut mesurer la performance d’une stratégie, seulement la performance du trader qui l’applique.
  • Attention aux émotions, au flou total, à la fatigue.

La solution :

Personnellement, j’ai depuis longtemps réglé ce genre de guéguerre manichéenne (du même acabit que « analyse technique VS analyse fondamentale » ).

J’utilise environ 2/3 de discrétionnaire pour 1/3 de systématique.

Comment ? J’ai défini un certain nombre de règles d’entrée/sortie, de money management, de gestion des stops…etc. mais je ne me prive jamais de porter un regard critique sur telle ou telle opportunité de trade qui se présente.

De plus, je ne suis pas un robot et ne cherche pas à en être un : si je suis fatigué, ou si je n’ai juste pas envie, je ne trade pas.
On donne le meilleur de soi lorsque l’on est soi-même, pas lorsque qu’on cherche à rentrer dans un moule.

Si vous débutez, je vous conseille d’utiliser le ratio 2/3 systématique 1/3 discrétionnaire, et de le faire évoluer selon vos résultats.

Comment tradez-vous actuellement ?
Réagissez en commentaires plus bas !

À très bientôt,
Sylvain.