Pas encore membre ?

Rejoignez le site
en bourse
  • Formation d'initation offerte
  • Une communauté de trader pour vous aider
  • Accès complet à tous les articles du site
  • Vidéos d'analyse hebdomadaires
  • Et beaucoup d'autres surprises...

Inscrivez-vous sur le site en bourse

50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à votre contenu :

Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...

Attendez !profitez de maformation offerte

50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :

Inscription
Mot de passe oublié

Vous accéderez à la vidéo

dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Trading systématique ou trading discrétionnaire ?

8 avril 2013 / Sylvain March

Quel style de trading choisir ? C’est un des grands dilemmes du trader, souvent caricaturé par les détracteurs des 2 côtés soit par la rigidité totale soit par le flou artistique.
Voici les forces et faibles des 2 techniques, et la voie alternative du vrai pro :

Trading systématique ?

Le trading systématique consiste à définir des règles d’entrée et de sortie très précises, qui ne sont sujettes à aucune interprétation personnelle.
Idéalement, plusieurs traders qui utilisent la même stratégie devront logiquement obtenir les mêmes résultats.

Le but est de supprimer les émotions humaines, les sources d’erreurs, les imprécisions…pour créer un système à la discipline parfaite.

C’est un type de trading qui convient bien aux débutants, qui ont besoin de se discipliner et mesurer leurs résultats.
En revanche il montre ses limites lorsqu’il s’agit de dégager des profits constants sur le long terme.

Les avantages :

  • Le trading systématique peut facilement être « expliqué » à un ordinateur pour être automatisé.
  • Les performances d’une stratégie peuvent être mesurées de manière précise.
  • La création de règles strictes discipline le trader.

Les inconvénients :

  • Mode de fonctionnement rigide, qui ignore les contextes particuliers.
  • Aucune place pour l’expérience personnelle, et l’intuition.
  • A tendance à transformer de bonnes stratégies en mauvaises stratégies, ce qui à un effet décourageant et peut conduire au cynisme.

Trading discrétionnaire ?

Le trading discrétionnaire peut avoir des règles pour entrer ou sortir d’une position, mais il n’en fait pas une religion.
Il laisse la place à l’adaptation, l’improvisation, l’intuition et l’expérience du trader.

Il peut intégrer des choses qu’un ordinateur peut difficilement faire : le contexte économique, l’actualité, le sentiment personnel…

C’est un type de trading à recommander quand on a pris l’habitude de trader et qu’on connait les techniques.
En revanche ont peut vite se retrouver totalement perdu et l’esclave de ses pulsions, si on n’y prête pas attention.

Les avantages :

  • Le trading discrétionnaire fait preuve d’intelligence, et n’est pas « buté ».
  • Si vous avez de l’expérience et de l’intuition, vous pourrez l’utiliser.
  • Un bon trader discrétionnaire tirera le meilleur de toute stratégie, au lieu de la pousser dans les escaliers.

Les inconvénients :

  • Le trading discrétionnaire ne peut être automatisé.
  • On ne peut mesurer la performance d’une stratégie, seulement la performance du trader qui l’applique.
  • Attention aux émotions, au flou total, à la fatigue.

La solution :

Personnellement, j’ai depuis longtemps réglé ce genre de guéguerre manichéenne (du même acabit que « analyse technique VS analyse fondamentale » ).

J’utilise environ 2/3 de discrétionnaire pour 1/3 de systématique.

Comment ? J’ai défini un certain nombre de règles d’entrée/sortie, de money management, de gestion des stops…etc. mais je ne me prive jamais de porter un regard critique sur telle ou telle opportunité de trade qui se présente.

De plus, je ne suis pas un robot et ne cherche pas à en être un : si je suis fatigué, ou si je n’ai juste pas envie, je ne trade pas.
On donne le meilleur de soi lorsque l’on est soi-même, pas lorsque qu’on cherche à rentrer dans un moule.

Si vous débutez, je vous conseille d’utiliser le ratio 2/3 systématique 1/3 discrétionnaire, et de le faire évoluer selon vos résultats.

Comment tradez-vous actuellement ?
Réagissez en commentaires plus bas !

À très bientôt,
Sylvain.

9 COMMENTAIRES

Trier par :
Trier par :
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
Jeremy
11 février 2014 16:33

Très bonne article!

Daniel
9 avril 2013 12:31

J’ai traité avec 2 autres camarades dans le passé sur un modèle systématique. Mon collègue ingénieur avait fait tous les back tests et, après quelques améliorations sur certains paramètres, nous avait sorti la courbe de P & L que l’on aurait fait si on avait traité selon ce modèle au cours des 3 dernières années. Complètement euphoriques, on a apporté chacun 8.000 euros (donc 24ke total). Au début, ça marchait du tonnerre: en 4-5 mois, on avait doublé notre capital en traitant sur le cac future en suivant bien les règles du modèle. Puis, à partir de l’été, ça a commencé à se « dézinguer »: la courbe ne montait plus, puis elle a commencé à baisser, puis baisser, baisser sans arrêt; tous les coups devenaient perdants, il y avait trop de vol (càd de retournements de marché); finalement, on a tout reperdu, puis on a dissous le fond et chacun a repris ses billes de départ; au total, on n’a ni gagné ni perdu, mais quel temps perdu en cogitation….sans parler des frais de courtage laissés dans l’histoire !
Ce que j’en conclus de ces modèles de trading systématique, c’est que c’est génial tant que ça marche (et si vous avez la formation intellectuelle pour tout traduire en langage machine). Par contre, je ne sais pas pourquoi, à un moment donné (sans doute parce- que le marché change de configuration et évolue sans tendance), le modèle devient comme « usé » ou périmé. Dans ce cas, conseil, prenez vos profit quand vous voyez que vous ne gagnez plus rien, reprenez vos billes et errêtez tout. (ou trouvez un autre programme quilui, a l’air de bien marcher !). Amicalement à tous.

jeanloup
9 avril 2013 14:08

En effet, là est tout le challenge du système robotisé. Mais aussi pour le trader humain. Les marchés changent en permanence et il faut s’adapter. J’observe les marchés depuis 2000 et trade à temps plein depuis 2006. Je peux dire que « ce qui marche » a déjà changé plusieurs fois depuis ces dates. 
Les marchés sont dynamiques, il faut l’être aussi. Lorsque un système commence à lâcher  c’est la gestion du risque (money management) qui doit prendre le relais et protéger notre outil principal, le capital. Perso je réduis mes quantités, je réduit le risque sur capital par position à 0.1-0.2% contre 0.5-0.8%. Donc il faudrait 500 à 1000 trades perdants CONSÉCUTIFS pour dilapider le capital. Peu probable même avec un très mauvais système.

jeanloup
9 avril 2013 09:08

D’accord avec vous. Le systématique c’est très bien mais il faut au minimum ajouter une dose de discrétionnaire. Il faut toujours prendre en compte le contexte et la situation psychologique du marché. Cela vient aussi avec l’expérience du trader.
Ceci dit, peu importe l’approche, sans règles écrites d’entrées, sorties, stops, re-entrée, sécurisation de position et gestion de l’exposition tout système est voué à la faillite. Discrétionnaire oui, mais cela ne veut pas dire qu’il faut oublier de se créer une méthode. Qui plus est, la mettre par écrit change tout. 
Bonne continuation

sam ventura
8 avril 2013 20:00

100% discrétionnaire, 

Charles
9 avril 2013 08:42

Tu n’as aucune règle pour entrer ou sortir de positions ?
Même pour ton money management, tu fais ça au feeling alors ??
 
Le simple fait de dire « si le rsi redescend en dessous de 80, je regarde s’il y a d’autres indicateurs de baisse », c’est déjà une règle puisque tu es censé la respecter à chaque fois que le rsi passe en dessous de 80.
Ou dire « sur chaque trade je fais en sorte de ne pas perdre plus de 200€ », c’est aussi une règle.
Ou encore « placer son TP à x fois son SL », c’en est encore une autre.
 
J’imagine que tu ne prends pas des positions au hasard, en regardant simplement les graphiques et en te disant « Tiens, je vais acheter 200 actions Total aujourd’hui, je le sens bien comme ça ».
Tu as forcément une part de systématique dans ton trading, même si tu n’utilises pas de robots.

Pierre
8 avril 2013 15:28

J’ai parfois tendance à trop trader de façon discrétionnaire et me laisse parfois trahir par le coté « sensation ».
Il y a des jours où cela fonctionne très bien et d’autres où je pourrais prendre n’importe quelle décision et rien ne fonctionne.
Cependant je sais toujours m’arrêter assez vite quand je sais que je ne suis pas « au mieux ». De plus, quand je rate mes 2 ou 3 premiers trades je commence à m’énerver… à ce moment là c’est: STOP… pour la journée. 😉

QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE

DERNIÈRE FORMATION