Trader au feeling : pourquoi c’est dangereux

Trader au feeling : pourquoi c'est dangereux Plus on trade et plus notre intuition de trader se développe : c’est un fait.
Mais attention : on peut aussi très facilement trader au feeling en pensant que l’on suit notre intuition. C’est faux et c’est très dangereux comme réaction. Je vais vous montrer pourquoi dans cet article…




Différence entre feeling et intuition du trader :

Un petit coup d’œil à Wikipédia nous indique que :

« L’intuition serait une manière rapide d’évaluer une situation en la mettant en rapport avec des situations similaires déjà connues ».

Tout se passe dans notre inconscient, qui se souvient parfaitement de ces situations similaires.
C’est très pratique quand vous passez des heures et des heures devant les graphiques. Vous finissez par savoir instinctivement ce qui peut se passer devant telle ou telle configuration.

Tout est enregistré, quelque part dans votre cerveau.

Mais tout ça n’a rien à voir du tout avec le fait de trader au feeling.
Quand on trade au feeling, on tente de raisonner de manière tout à fait consciente (et c’est la grande différence !) et de faire passer ça pour de l’intuition.

Trader au feeling = biais psychologiques :

Pour mieux illustrer mes propos, voici quelques exemples que je vois très souvent parmi mes élèves :

1) « Je n’ai pas clôturé avant parce que je sentais que je pouvais gagner plus » :

Exemple sur l’Or entre le 4/12/2015 et le 7/12/2015 :

Vouloir gagner plus(Cliquer pour agrandir).

Ce qui se passe vraiment, ce n’est pas qu’on « sent » qu’on peut gagner plus : c’est qu’on VEUT gagner plus. On pense aussi qu’on a pris la bonne décision une fois, alors on peut recommencer.
Et ce qu’on croit être du feeling, c’est en fait un mélange de cupidité et d’excès de confiance.

Ça n’a rien à voir avec le fait de laisser une chance au trade.
Et dans un cas comme celui-là, notre intuition, la vraie, nous dirait de faire très attention après une poussée haussière comme celle-là. Et protéger nos gains deviendrait obligatoirement notre priorité.

2) « J’ouvre un trade, parce que je pense que le prix va rebondir/franchir/se retourner… ».

Exemple sur le S&P500 en Daily :

Biais de disponibilité(Cliquez pour agrandir)

Vous prenez position avant de regarder ce qui se passe. Vous utilisez les informations que vous avez immédiatement sous les yeux pour en tirer des conclusions hâtives.
Ce n’est pas de l’intuition de trader, ça. C’est trader comme on le sens, au feeling. Et c’est le résultat de ce qu’on appelle le biais de disponibilité.

Mais ça ne s’arrête pas là.

Une fois que vous avez le nez en plein sur votre erreur, vous voulez la réparer…en faisant exactement la même erreur !
Vous vous appuyer sur un seul chandelier pour repartir en sens inverse. Vous avez de la chance, ça fonctionne (et pas parce que vous avez bien raisonné !).
Puis là, vous vous accrochez à votre position pour essayer de récupérer vos pertes, et on revient à l’erreur nº1.

Le pire dans tout ça, c’est que vous serez constamment à contre temps.

3) « Le prix n’a pas arrêté de monter (descendre) depuis un bon moment. Il stagne. Ça veut dire qu’il va forcément repartir en sens inverse à un moment donné. Je vais prendre position maintenant pour être là dès le début du mouvement »

Exemple Ebro Food :

Ce que vous voulez qu'il se passe(Cliquez pour agrandir)

Vous êtes certain que le prix est allé trop haut. Il ne peut donc « que » descendre.

Pourtant…

Ce qu'il se passe vraiment(Cliquez pour agrandir)

Voilà ce qui se passe quand on laisse son Ego prendre les décisions.
Vous êtes tellement sûr de vous et de votre « feeling » que vous ne prenez même pas la peine de vous demander si vous pouvez vous tromper.
Et là, vous vous plantez.

Arrêtez de forcer les choses :

Quand on veut développer à tout prix cette intuition du trader, on fait tout pour essayer de forcer les choses.

On ne fait plus la différence entre « avoir de l’intuition, de feeling » qui est naît des milliers d’heures à suivre une stratégie, et « trader au feeling », sans réfléchir.

Si vous n’avez pas encore suffisamment d’intuition, ce n’est pas parce que vous êtes nul. C’est juste que vous manquez encore de pratique.
N’essayez plus d’anticiper, de deviner et continuez à travailler dur pour la développer !

Tradez-vous souvent au feeling ?
N’hésitez pas à donner vos avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant et Formateur pour mieux investir en bourse.