Technip a décidé de vendre sa filiale TPS

Technip a décidé de vendre sa filiale TPS

Le spécialiste et leader mondial de l’ingénierie gazière et pétrolière Technip a déclaré dans un communiqué qu’il cédait sa filiale TPS, à WSP (toutefois, les conditions de la cession sont encore inconnues du public.)
Cet accord définitif devrait, selon le communiqué, prendre effet d’ici la fin du mois de juin de cette année :

Les enjeux de la cession

Toujours selon le communiqué de Technip, l’entreprise affirme vouloir continuer à suivre la stratégie qu’elle s’est imposée, à savoir : recentrer l’ensemble de ses activités vers le secteur énergétique.

Pour TPS, dont le chiffre d’affaires en 2013 atteignait environ 20 millions d’euros, c’est aussi une excellente solution d’accroître son développement sur le long terme.

Quant à WSP, cela rentre également dans la perspective de ses objectifs puisque le groupe canadien suit une stratégie d’acquisition : en mars dernier, la société avait déjà convenu d’un accord visant à acheter la firme Focus pour plus de 360 millions de dollars.

De plus, WSP emploie à ce jour environ 50 personnes sur le territoire français. Le personnel de TPS (à peu près 100 personnes), augmentera donc les effectifs du groupe canadien dans l’hexagone.

Notons qu’une très grande part du financement de ces acquisitions sera obtenue au travers de l’émission d’actions du groupe canadien.

Rappel sur les différents acteurs de la cession

L’accord de cession concerne donc 3 entreprises :

1) Technip :

Le groupe Technip est une entreprise française, experte dans le secteur industriel de l’énergie, et plus particulièrement dans le domaine pétrolier et gazier.
Ses navires, comme ses infrastructures, sont présents dans le monde entier (48 pays au total), et des unités ont été créées dans différentes régions du monde, notamment les États-Unis, le Brésil, ou l’Afrique.
Ces unités, qui sont au nombre de sept, sont totalement indépendantes les unes des autres concernant leurs résultats, mais restent toutes rattachées à la « maison mère ».

2) TPS :

TPS était jusqu’à présent l’une des filiales de Technip depuis 1989.
Son siège social se trouve dans la capitale française, mais la société est aussi très présente à Lyon, à Toulouse et à Abu Dhabi (Émirats Arabes-Unis).
Spécialisée dans l’ingénierie de la construction de bâtiments et d’infrastructure, on lui doit notamment la Bibliothèque de France.

3) WSP :

WSP est un groupe canadien spécialiste en services d’ingénierie pour les professionnels.
Le groupe développe des activités dans l’environnement et l’énergie, mais aussi dans les transports ou la construction de bâtiments.
Le nom actuel du groupe date de 2012, suit à une restructuration de l’entreprise qui s’appelait alors Genivar.

Le titre le plus avantagé pour l’instant : WSP

La stratégie de croissance du groupe canadien semble porter ses fruits auprès des investisseurs, toujours plus nombreux.
Cotée à la bourse de Toronto, l’action WSP a même atteint un sommet historique au mois de février dernier.

De plus, l’acquisition de Focus d’ici quelques jours (le 17 avril exactement) devrait probablement faire encore grimper le titre du groupe dont le chiffre d’affaires annuel est estimé à près de 300 millions de dollars.
L’objectif de la stratégie d’acquisition menée par WSP serait, sur le moyen terme, d’atteindre des revenus annuels d’au moins 500 millions de dollars d’ici la fin de l’année prochaine.