Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Robots de trading : quelle législation en 2020 ?

12 octobre 2020 / Arnaud06 / Dernière mise à jour : 12 octobre 2020 Lois robots de trading

Le trading haute fréquence utilisant robots et algorithmes est régi par très peu de règlements et de lois, comme par exemple ceux de l’autorité régulatrice américaine, la FINRA. L’une des principales raisons de cette situation est qu’il n’existe pas de définition universelle, mais seulement des caractéristiques générales de cette activité. EnBourse revient sur la législation en vigueur pour encadrer l’utilisation des robots de trading sur les marchés.

Pourquoi une réglementation des robots de trading serait-elle nécessaire ?

Le trading à haute fréquence (HFT) est une technique d’exécution d’investissements financiers dont la présence sur les marchés financiers mondiaux est de plus en plus importante.

Les entreprises d’investissement qui pratiquent le HFT utilisent des algorithmes informatiques automatisés pour négocier des instruments financiers à grande vitesse.

Il y a de nombreux débats sur ce que le HFT implique, en particulier ses risques, ses avantages et ses coûts, et sur les personnes impactées (positivement ou négativement).

Toutefois, des efforts sont déployés aux États-Unis et dans l’Union européenne pour définir et réglementer le HFT.

A lire aussi : Gros plans sur 5 valeurs françaises pour booster votre PEA-PME

Les propositions de Réglementation des systèmes de conformité et d’intégrité (Reg SCI) et de Réglementation de la négociation automatisée (Reg AT) aux États-Unis et la Directive des marchés d’instruments financiers II (MiFID II) dans l’UE envisagent des mesures pour accroître la transparence et diminuer la volatilité entourant le HFT.

En particulier à la lumière des crashs éclairs sur divers marchés influents.

Des événements récents tels que l’émergence de l’Investors Exchange (IEX) et le flash crash qui a suivi le « Brexit » mettent en évidence le rôle du HFT pour assurer le fonctionnement continu du marché.

En tant que tel, la combinaison d’éléments des régimes américain et européen pour créer une approche de « transparence dans la limite de la raison » aidera à équilibrer les intérêts concurrents en traitant efficacement le HFT dans un cadre cohérent.

La législation du trading haute fréquence en Europe et aux Etats-Unis

Dans l’UE, la directive sur les marchés d’instruments financiers II (MiFID II) de l’AEMF a contribué à rendre plus transparentes les définitions de la négociation à haute fréquence.

Lois THF

Les lois et par extension les condamnations restent assez rares dans le domaines des robots de trading.

Tout d’abord, en vertu de la MiFID 2, tous les investisseurs professionnels, à quelques exceptions près, doivent être autorisés par les autorités financières.

Ensuite, les investisseurs utilisant des modèles à haute fréquence doivent conserver des enregistrements chronologiques de leurs systèmes, algorithmes et transactions pendant une période maximale de cinq ans.

Cette transparence accrue contribue à réduire les possibilités d’abus de marché illégaux par les opérateurs à haute fréquence et améliore la capacité de l’agence à repérer les abus grâce à des statistiques et des analyses de volume.

L’autorité de régulation du secteur financier (FINRA) aux États-Unis est responsable de la régulation des marchés américains et a introduit des réglementations similaires, mais en mettant davantage l’accent sur l’atténuation des effets.

Les règles limitent la manière dont les entreprises peuvent conduire et rendre compte des flux et des carnets d’ordres, réduisant ainsi les possibilités de spoofing, de cotation fictive et d’influence abusive sur l’apparence de l’activité et du prix d’un marché.

La réglementation impose également aux entreprises de mettre l’accent sur le développement et les tests avant la mise en œuvre, ainsi que sur des normes obligatoires de gestion des risques afin de réduire la probabilité que des défaillances technologiques aient un impact sur les marchés.

Côté trader particulier, comment faire face ?

Pour survivre sur les marchés aux éventuelles dérives du trading haute fréquence encore peu réglementé, il est crucial de trouver des outils et logiciels permettant de gagner du temps et proposant de vraies opportunités grâce à l’intelligence artificielle.

EnBourse développe une solution qui utilise cette intelligence artificielle : Autosignal, un logiciel puissant et novateur qui réalise pour vous tout le travail de recherche et de surveillance des opportunités graphiques sur de nombreux produits en parallèle (efficacité et gain de temps considérable).

Logo Autosignal Logo Autosignal
recevez automatiquement
les meilleurs trades
chaque jour, sur tous les marchés, détectés par
intelligence artificielle
Être informé de l'ouverture

Autosignal est entièrement paramétrable (marchés et titres ciblés, unités de temps, types de patterns à repérer…), il vous indique toutes les opportunités graphiques (avec scoring intelligent) dès l’instant où les figures se produisent et vous les détaille sur un graphique avec les niveaux clés (ouverture, breakeven, protection).

Vous n’avez plus qu’à surveiller les alertes du logiciel et prendre les positions chez votre courtier.

Ce logiciel intuitif et exclusif peut vous permettre de profiter de chaque opportunité en évitant de passer de nombreuses heures à étudier tous les graphiques. Le gain de temps est considérable, et la qualité des signaux pourra vous permettre de gérer aux mieux ces marchés de plus en plus difficiles.

Bien qu’il y ait beaucoup de partisans et de détracteurs de la pratique du trading à haute fréquence, la mise en œuvre effective de la réglementation sur cette pratique est toujours dans l’air du temps.

Les partisans proclament souvent qu’il semble assez probable qu’il n’y ait pas de véritable réglementation spécifique sur le trading à haute fréquence car il n’affecte pas les traders moyens qui font généralement du trading à long terme.

Toutefois, les détracteurs du HFT affirment que la technologie robotique automatisée elle-même suscite encore des inquiétudes.

Il s’agirait donc d’étudier et de comprendre comment la contrôler et d’exiger plus d’informations sur cette activité également nécessaire (liquidités) afin de garantir les meilleures pratiques.

En plus du débat conceptuel général sur les meilleures pratiques, il y a aussi un facteur sous-jacent selon lequel les gouvernements pourrait être influencés par les cadeaux monétaires fournis par les grandes banques d’envergure mondiale.

Pour aller plus loin :
1 milliard d’amende pour JP Morgan : le Trading Haute Fréquence en cause ?

Arnaud,
Rédacteur financier pour EnBourse

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE
DERNIÈRE FORMATION