Ray Investment cède des titres Rexel

Ray Investment cède des titres Rexel

Ray investment (holding formé par la Caisse des dépôts du Quebec, Eurazeo et Clayton Dubilier & Rice), a réalisé un placement de titres Rexel, dont la gestion a été confiée à Goldman Sachs et UBS…

27 millions de titres cédés :

Ce placement privé compte en tout 27 millions d’actions, ce qui représente un montant de plus de 500 millions d’euros.
Cette part est d’autant plus importante qu’elle représente à elle seule près de 10 % du capital Rexel.
Face à cette nouvelle, le prix de l’action Rexel a logiquement chuté, pour encaisser une baisse de presque 3 %.

Cette opération fait suite à une série de vente de titres intervenue en 2012 et 2013.
En effet, l’an dernier, Ray Investment avait déjà placé de la même façon environ 42 % du capital de Rexel entre les mois de février et décembre et presque 12 % au mois de mars 2012.
Avec ces 10 % supplémentaires, le holding ne possède plus que 7 % du capital du groupe français spécialisé dans la vente de matériel électrique pour professionnels.

Enfin, dans un communiqué, Ray Investment a également précisé qu’il ne prévoyait aucune vente supplémentaire de titres sur une période de 3 mois.

Pourquoi vendre une part si importante d’actions Rexel ?

Cette vente s’inscrit dans une stratégie de croissance de l’entreprise, menée par Rudy Provoost, Président-Directeur Général de Rexel. Les cessions successives de titres de la part de Ray Investment depuis deux ans ont pour objectif de soutenir cette stratégie :
L’an dernier, au mois de décembre, la Bank of America profitait d’une opération similaire pour sortir du holding dont, par conséquent, il ne serait plus actionnaire.

Cette fois-ci, c’est au tour de deux autres de ses principaux actionnaires de quitter Ray Investment : la Caisse des Dépôts du Quebec, et Clayton Dubilier & Rice, laissant ainsi le contrôle du holding à Eurazeo.

Autre conséquence directe de l’opération de cession, et probablement la plus significative : la part du capital flottant de Rexel passe donc de 81 % à 91 %.

Rappel sur ce qu’est le capital flottant d’une entreprise :

Le capital flottant n’est autre que la part des titres d’une société qui peuvent faire l’objet de transactions sur les marchés boursiers.
À ne pas confondre avec la capitalisation boursière d’une entreprise, qui représente la valeur totale de celle-ci par rapport au nombre de titres qui circulent en bourse (notamment, son capital flottant).
Lorsqu’une société détient un capital flottant important, cela assure à la fois une importante liquidité de ses titres, et une certaine stabilité quant à la volatilité de ceux-ci.
Les acteurs du marché peuvent donc procéder à une gestion active de leur portefeuille.

Toutefois, lorsque le flottant est particulièrement élevé, l’entreprise s’expose parfois plus facilement à une offre publique d’achat.

Pour conclure…

Le comportement des acteurs du marché dans les jours qui viennent donnera certainement de plus amples indications sur la conduite à tenir face au titre Rexel.
Pour l’instant, il est difficile de prévoir l’impact réel de cette annonce sur le moyen terme, d’autant que de nouvelles ventes interviendront très probablement après la période de 90 jours de « pause » prévus.