Que contient un ordre de bourse ?

Que contient un ordre de bourse ?

Une fois que vous avez passé l’étape du choix de l’entreprise dans laquelle vous voulez investir, il va falloir passer votre ordre.
Celui-ci doit contenir toutes les informations nécessaires pour que votre courtier puisse l’exécuter.
Voyons de plus près de quoi est composé un ordre boursier…

Les données générales :

Lorsque vous décidez de passer un ordre, il faut avant tout connaître le numéro ISIN (International Securities Identification Number) de la valeur qui vous intéresse.
Il est très facilement repérable, puisqu’il apparaît généralement en dessous du nom de la valeur choisie.

Exemple :

code ISIN

Ce code sert en quelque sorte de carte d’identité du titre. Si vous passez votre ordre à partir de votre ordinateur, cette étape est facilitée, puisqu’il vous suffit de cliquer sur « acheter », ou « vendre » à partir de la fiche de présentation de la valeur.

Exemple :

achat venteC’est la manière la plus efficace pour ne pas vous tromper de code.

Lorsque vous choisirez votre valeur, faites également attention au nom de la place boursière sur laquelle la société est cotée. Vous constaterez, lors de vos différentes recherches, que certaines entreprises sont cotées sur plusieurs places. Pensez à vérifier qu’il s’agit bien de celle que vous avez choisie.

Les données spécifiques à l’ordre :

En plus des données générales, vous devrez indiquer les données spécifiques à votre ordre de manière à ce qu’il s’exécute bien comme vous le voulez :

Le sens : ici, rien d’extraordinaire. Ou vous achetez, ou vous vendez.
Mais attention : dans la précipitation, il est très facile de vous tromper ! Vérifiez plutôt deux fois qu’une le sens de votre ordre avant de la valider.

La quantité : là encore, faites bien attention à indiquer la bonne quantité. Une erreur peut vite arriver, en particulier si vous passez votre ordre avec votre clavier d’ordinateur.

Le type d’ordre : vous avez le choix entre différents types d’ordres (des ordres simples et des ordres complexes) qui ont tous des avantages et des inconvénients. Veillez à choisir celui qui correspond à vos besoins.

Le prix : associé à la quantité, il vous donnera le montant total de votre investissement.

La date de validité : qui indique combien la limite de temps durant laquelle votre ordre reste « valable » pour pouvoir s’exécuter.

Le mode de règlement : soit vous payez au comptant, donc, immédiatement, soit vous utilisez le Service de règlement Différé (pour lequel vous paierez tout de même une commission).

Remarque : certains titres ne sont pas éligibles au SRD. Si vous souhaitez utiliser le paiement différé, veillez à sélectionner les bonnes valeurs.

Derniers conseils :

Vous aurez accès à un récapitulatif avant de valider définitivement votre ordre.

N’allez pas trop vite, et vérifiez une nouvelle fois que tout est correct.
C’est parce qu’un ordre contient un grand nombre de données qu’il ne faut jamais acheter ou vendre dans la précipitation. Restez donc concentré.
De plus, notez que la quantité et le type d’ordre que vous choisirez ont une influence directe sur la rapidité d’exécution. Pensez à lire le carnet d’ordre avant de vous positionner.

Enfin, si malgré toutes vos précautions vous vous trompez, sachez que vous pouvez toujours annuler votre ordre rapidement, en particulier si vous utilisez internet. Renseignez-vous simplement sur la procédure à suivre qui peut légèrement varier d’un courtier à un ordre.

Exemple Boursorama :

annuler ordreIl suffit de cocher, puis de valider l’annulation.

Et vous ? Avez-vous du mal à comprendre ce que contiennent les ordres de bourse ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March.
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.