Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement

Attendez ! profitez de notre formation offerte

Box initiation
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Pourquoi l’Ethereum peut monter en 2021 :

29 avril 2021 / Arnaud - Rédacteur Financier / Dernière mise à jour : 4 mai 2021 Jetons d'Ethereum

Au cours des dernières années, le Bitcoin a connu une grande popularité et a été accepté comme une réserve de valeur tandis que l’Ethereum s’est maintenu à la deuxième place. Mais avec une majorité de protocoles de finance décentralisée (DeFi), d’applications décentralisées (dApps) et de jetons non fongibles (NFTs) fonctionnant actuellement sur la blockchain Ethereum, le prix de l’éther s’apprécie désormais plus rapidement que celui du bitcoin. EnBourse revient sur le potentiel et sur les moteurs de la croissance de l’Ethereum.

Comment fonctionne la blockchain Ethereum :

Il existe plusieurs crypto-monnaies qui tentent de faire tomber l’ether du trône de la blockchain Ethereum. Toutes promettent d’être plus rapides, plus efficaces et plus faciles à utiliser, mais aucune ne s’approche de la popularité de l’Ether. Il n’en sera pas autrement en 2021, car des choses passionnantes ne manqueront pas de se produire.

Le principal avantage d’Ethereum est l’effet de réseau. Il s’agit de la première blockchain et donc de la plus populaire pour les contrats intelligents. Mais avant de nous plonger dans ce sujet, il est bon de connaître la différence entre Ethereum et ether, car ces termes sont souvent utilisés de manière interchangeable.

Par Ethereum, nous entendons le réseau et la blockchain. Sur une blockchain, vous pouvez trouver toutes les transactions d’une crypto-monnaie. Et sur Ethereum, les transactions sont payées avec de l’éther. C’est la crypto-monnaie qui s’échange en majorité sur la blockchain Ethereum.

En résumé : Ethereum est le système entier et l’éther la monnaie correspondante.

En 2017 et début 2018, le prix de l’éther a connu une croissance quasi exponentielle. Cela s’explique par le fait que de nombreux projets ont été lancés sur le réseau Ethereum à l’époque. Ces projets étaient appelés Initial Coin Offerings (ICO) et ils avaient tous leur propre pièce.

En tant qu’investisseur, vous pouviez participer à ces projets en leur envoyant des ethers. En retour, vous obteniez ces nouveaux jetons. Les ICO étaient extrêmement populaires en 2017 et 2018 et comme vous aviez besoin d’éthers pour les ICO, la demande a énormément augmenté.

L’ère des ICO est terminée. Les régulateurs s’en sont chargés. Il y a aussi eu de nombreux projets qui n’ont absolument rien rapporté et le marché a été choqué. Les investisseurs réfléchissent désormais à deux fois avant de se brûler les doigts sur un nouveau projet aux belles promesses.

Mais revenons à 2021. Il y a deux développements importants qui peuvent propulser le cours de l’éther vers de nouveaux sommets. Le premier est l’introduction d’un nouvel algorithme appelé proof-of-stake. Ce nouvel algorithme fait partie d’ETH 2.0, une sorte de perfectionnement d’Ethereum.

Cotation de l'Ether en USD de juin 2017 à avril 2021 en weekly
Cotation de l’Ether en USD de juin 2017 à avril 2021 en weekly.

Pour qu’une blockchain reste décentralisée, il doit y avoir de nombreux contrôleurs. Ceux-ci sont appelés des nœuds. Pour être un nœud, il faut au moins 32 ethers avec ETH 2.0. Il ne faut pas sous-estimer cela, beaucoup aimeraient atteindre ce statut, car en tant que nœud nous avons une influence sur les décisions du réseau Ethereum.

DeFi, NFT et BEI soutiennent la hausse de l’Ether

Une autre évolution très importante de ces derniers temps est la croissance de DeFi. Ce terme signifie « finance décentralisée » et peut être considéré comme un développement ultérieur des dApps (applications décentralisées).

Il existe des dApps DeFi qui permettent de créer des stablecoins (crypto-monnaies dont la valeur est liée au dollar américain), de prêter de l’argent pour gagner des intérêts sur les pièces, et de mettre en œuvre des stratégies d’investissement automatisées et avancées.

Un exemple particulièrement amusant et unique de dApps fonctionnant sur la blockchain Ethereum est Crypto Kitties, où les utilisateurs collectionnent, élèvent et vendent des chats numériques. Tout cela signifie que beaucoup d’argent afflue vers l’Ethereum : au moins 41 milliards de dollars (et plus) sont actuellement bloqués dans des projets DeFi sur la blockchain, contre seulement 4 milliards de dollars il y a huit mois.

Ces caractéristiques distinctes et avancées soulignent la croissance et l’innovation associées à la blockchain Ethereum, et expliquent en partie pourquoi certaines personnes dans la cryptosphère sont de plus en plus enthousiastes quant au potentiel que l’Ether peut offrir.

Une autre nouveauté reposant sur la blockchain Ethereum est le NFT, abréviation de non-fungible token.

En économie, un actif fongible est quelque chose dont les unités peuvent être facilement échangées – comme l’argent. Avec de l’argent, vous pouvez échanger un billet de 10 £ contre deux billets de 5 £ et qui auront la même valeur.

En revanche, si un bien est non fongible, c’est impossible – cela signifie qu’il a des propriétés uniques et qu’il ne peut pas être échangé avec un autre bien.

Il peut s’agir d’une maison ou d’un tableau comme la Joconde, qui est unique en son genre. Vous pouvez prendre une photo du tableau ou en acheter une copie, mais il n’y aura jamais qu’un seul tableau original.

Les NFT sont des actifs « uniques » dans le monde numérique qui peuvent être achetés et vendus comme n’importe quel autre bien, mais ils n’ont pas de forme tangible propre.

Les jetons numériques peuvent être considérés comme des certificats de propriété pour des actifs virtuels ou physiques.

Comment fonctionnent les NFT ?

Les œuvres d’art traditionnelles telles que les peintures ont de la valeur parce qu’elles sont uniques. Mais les fichiers numériques peuvent être facilement et indéfiniment dupliqués.

Avec les NFT, les œuvres d’art peuvent être « tokenisées » pour créer un certificat numérique de propriété qui peut être acheté et vendu. Ce certificat peut être rédigé avec des conditions (pourcentage perçu par l’auteur à chaque transaction future par exemple) et enregistré sur la blockchain Ethereum.

Autre soutien de l’éther : la Banque Européenne d’Investissement (BEI). Elle lance une vente d’obligation numérique exploitant Ethereum.

La BEI émettra ainsi une obligation numérique d’une valeur de 100 millions d’euros (120,8 millions de dollars) sur deux ans. La vente sera menée par des grands noms de la finance : Goldman Sachs, Banco Santander et Société Générale.

Comment acheter et trader l’Ethereum pour profiter de la tendance haussière :

Il existe différentes stratégies pour trader l’éther. La plus classique sans doute consiste à acheter la crypto-monnaie sur une plateforme d’échange et la conserver sur un portefeuille sécurisé ou sur une clé sur un horizon moyen-long terme.

Il s’agit d’une stratégie de « buy and hold » qui peut permettre d’obtenir une solide plus-value à terme à condition d’avoir la patience suffisante pour laisser passer les creux.

Autrement, il existe une méthode qui s’adapte très bien au trading d’éther : le day trading. Cette stratégie, qui consiste à acheter et revendre un ou plusieurs actifs au sein de la même journée, permet de profiter au mieux de la volatilité intra-journalière forte des crypto-monnaies en général. Cela vous conférera de nombreuses opportunités (signaux graphiques) avec des avantages non négligeables.

En effet, le day trading, s’il est pratiqué correctement, permet un money management efficace, un profit potentiellement élevé avec des actifs volatils, et une certaine tranquillité d’esprit, toutes vos positions étant fermées en fin de journée. 

Afin de vous aider à maîtriser au mieux cette stratégie, EnBourse va très bientôt lancer la dernière version enrichie de la formation DayTrader.

Celle-ci vous donnera toutes les clés pour comprendre le fonctionnement de cette stratégie, éviter les pièges, respecter les règles fondamentales et graphiques sans oublier le money management, un élément crucial dans ce type de pratique.

Conscients des inconvénients du système Proof of Work (validation des transactions par le minage) et confrontés à une pression croissante pour réduire la consommation d’énergie du protocole sous-jacent, les développeurs de la blockchain Ethereum sont en train d’opérer un changement ambitieux vers un mécanisme de consensus appelé proof-of-stake (validation par dépôts et immobilisation d’éthers).

Baptisé Ethereum 2.0, ce changement vise à accroître la vitesse, l’efficacité et l’évolutivité de la blockchain tout en offrant un processus de validation plus respectueux de l’environnement. La monnaie sous-jacente, l’éther, bénéficie de nombreux moteurs de croissance et cette évolution de système, si la transition se déroule sans accroc, pourrait soutenir encore la hausse de cette crypto-monnaie.

Pour aller plus loin :
Comment investir sur le bitcoin en 2021 :

Avatar autheur

Rédacteur financier

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE