Paiement au comptant ou service de règlement différé ?

Paiement au comptant ou service de règlement différé ?

En Bourse, certaines valeurs sont éligibles au service de règlement différé.
Je vous explique ici la différence entre les deux systèmes de paiement pour que vous puissiez choisir le plus adapté à vos besoins…






Quand vous payez au comptant :

Quand vous achetez des actions ordinaires, vous payez en principe immédiatement, c’est-à-dire, au comptant.
Cela signifie que le montant de votre achat est prélevé à l’instant de votre capital.

Ici, vous n’avez pas la possibilité d’utiliser un effet de levier comme vous pourriez le faire avec le SRD, et vos transactions sont soumises à la taxe sur les transactions financières à partir du moment où vous gardez les valeurs en portefeuille plus de 24 h.

Bien que ce système soit le plus utilisé par les investisseurs, il peut paraître un peu limité : vous ne pouvez pas acheter de titres si vous n’avez pas les liquidités au moment de l’achat et vous ne pouvez vendre que des titres que vous possédez déjà.
C’est pour contourner ces inconvénients que certains préfèrent utiliser le service de règlement différé. Et dans quelques cas, il peut effectivement s’avérer très utile.

Comment fonctionne le SRD ?

La première chose que vous devez savoir sur le SRD, c’est que vous devez absolument détenir un compte titre ordinaire.

En effet, le PEA ne permet ni l’achat à crédit, ni la vente à découvert, qui sont 2 des possibilités qui s’offrent à vous en choisissant des valeurs éligibles au SRD.
Concrètement, vous pouvez donc acheter des actions sans les payer immédiatement. Le SRD vous permettra d’attendre le jour de la liquidation à la fin du mois boursier pour régler vos achats.

Exemple :

Calendrier boursier SRD

Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi prolonger cette période et reporter le paiement de vos titres le mois suivant. Mais attention : à chaque prorogation, vous devez vous acquitter d’une commission encaissée par votre courtier.

Si vous anticipez une baisse de prix de la valeur, vous avez la possibilité de vendre à découvert, c’est-à-dire de vendre sans posséder vraiment les titres en portefeuille.
Dans un cas, comme dans l’autre, vous pouvez utiliser un effet de levier (jusqu’à x 5), de manière à « booster » vos profits et vous ne devrez pas payer de taxe sur les transactions financières.

Lequel choisir ?

Il peut être tentant d’acheter des titres à crédit, mais je vous le déconseille, tant que vous n’avez pas encore un minimum d’expérience en Bourse.

Le SRD permet l’effet de levier qui, vous le savez, peut être dangereux pour votre capital lorsqu’il n’est pas manié avec précaution.
N’oubliez pas que https://www.en-bourse.fr/comprendre-la-vente-a-decouvert/ fonctionne aussi selon des règles bien définies qu’il vaut mieux vous rappeler avant de vous lancer : comment fonctionne une vente à découvert ? Dans quel but ? Et quels sont les frais relatifs à ce type d’opération ?

Ce sont des questions que vous devez vous poser avant de vous laisser séduire par les possibilités que vous offre le service de règlement différé. Tant que vous ne maîtrisez pas toutes ces notions de base, continuez à payer au comptant.

Enfin, pour trouver les valeurs qui autorisent ce type de règlement, vous pouvez simplement consulter les listes de valeurs mises à disposition par les courtiers en choisissant l’option « éligible au SRD ».

Exemple menu Boursorama :

SRD Boursorama

Payez-vous au comptant ou utilisez-vous le SRD ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.