Ne confondez jamais le chiffre d’affaires avec les bénéfices !

Ne confondez jamais le chiffre d’affaires avec les bénéfices !

Si vous souhaitez investir dans une entreprise, vous devez absolument comprendre la différence entre chiffre d’affaires et bénéfices.
Même si pour certains d’entre vous cela semble évident, d’autres en revanche, ont encore du mal à faire la distinction entre ces deux termes.
Je vais donc tenter d’expliquer au mieux ce qui les différencie afin que tout le monde soit bien d’accord…

Qu’est-ce que le chiffre d’affaires ?

On va tout d’abord commencer par le chiffre d’affaires, qui est certainement la notion la plus « simple » à comprendre.

Toute entreprise fonctionne selon un principe simple : la vente de biens, ou de services.
Ces ventes rapportent de l’argent à l’entreprise, tout au long de l’année.
Pour établir un bilan annuel, on calcule le montant total hors taxes rapporté par ces ventes, moins les éventuelles réductions accordées à certains clients : c’est ainsi qu’on obtient le chiffre d’affaires.

Il se peut que l’entreprise possède une ou plusieurs filiales : dans ce cas on additionne ensuite tous les chiffres d’affaires de toutes ces filiales (moins les ventes réalisées entre les filiales du groupe), ce qui donne le chiffre d’affaires consolidé.

L’investisseur s’intéresse au chiffre d’affaires pour plusieurs raisons :

– L’évolution du chiffre d’affaires au cours de plusieurs années lui indique rapidement si l’entreprise se développe correctement ou au contraire a du mal à maintenir son activité

– Le montant du chiffre d’affaires lui permet de comparer l’entreprise avec une autre société du même secteur d’activité

Vous voyez, l’idée est très simple : pas besoin d’être un expert-comptable pour observer si le chiffre d’affaires a augmenté ou diminué sur une période donnée.
Il est très facile aussi de voir s’il est inférieur ou supérieur au chiffre d’affaires d’une autre entreprise du même secteur d’activité…

Que sont les bénéfices ?

Une compagnie gagne de l’argent au travers de ses ventes, mais elle doit aussi en dépenser.
Sans entrer dans les détails comptables, on dira simplement que le total des recettes au cours d’un exercice, moins le total des dépenses donne le total des bénéfices.

Mais ce n’est pas tout : ce qui intéresse surtout l’investisseur, ce sont les bénéfices nets.
En effet, une fois calculé le montant des bénéfices, il faut encore soustraire certains éléments comme les impôts, les charges, etc.
Le résultat net (c’est-à-dire, les bénéfices nets) servira, soit à être réinvesti, soit à être redistribué aux actionnaires sous forme de dividendes, soit les deux, selon la politique de l’entreprise.

Une entreprise dont les bénéfices nets augmentent régulièrement devraient donc, en principe, distribuer des dividendes croissants au fur et à mesure que les années passent (sauf dans le cas d’un investissement exceptionnel).

Des données facilement repérables pour tout investisseur :

Pour repérer ces données de base, il n’y a aucun besoin d’étudier en détail les comptes de l’entreprise.
Il suffit de chercher la fiche de présentation de la société chez votre courtier pour voir apparaître un ensemble de chiffres parmi lesquels se trouvent notamment les chiffres d’affaires et les résultats nets des dernières années.

Exemple chez Boursorama :

CA Boursorama

Évidemment, pour en savoir plus sur la politique de redistribution des dividendes de l’entreprise vous devrez, par contre, vous renseigner en lisant le rapport financier.
Mais pas de panique, c’est clairement spécifié.

Derniers conseils :

Pensez que ces données ne vous seront utiles que si vous les comparez à d’autres.
Cela peut-être avec les chiffres des exercices précédents de la même compagnie, ou avec une société appartenant au même secteur d’activité.

Enfin, ne comparez jamais deux sociétés de secteurs différents : elles ne vendent ni les mêmes produits ni les mêmes services (ex : Coca-Cola et L’Oréal).
Cela reviendrait à comparer le chiffre d’affaires du bar du coin, avec celui du marchand de chaussures du quartier : cela n’a aucun intérêt, sauf celui de vous induire en erreur

Et vous ? Connaissiez-vous la différence entre chiffre d’affaires et bénéfices ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.