ZCash (ZEC)

Caractéristiques de ZCash

ZCash est un réseau blockchain décentralisé open source, issu d’un fork du Bitcoin. Zcash fonctionne avec ZEC son jeton natif.

Son objectif principal est de proposer une blockchain aussi performante que celle de Bitcoin misant sur la confidentialité et l’anonymat. Grâce à une technologie innovante, ZCash permet de crypter toutes les informations relatives aux échanges (montants, adresse de l’émetteur et adresse du destinataire). Ce sont les transactions dites « blindées ».

Pour autant, ces transactions restent sécurisées et enregistrées sur la blockchain comme pour tout autre réseau.

En outre, il est possible pour utilisateurs de la blockchain de réaliser des transactions dites « transparentes » où les informations sont rendues publiques comme pour les blockchains classiques.

Quelle est l’histoire de ZCash?

ZCash est lancée le 28 octobre 2016 par son fondateur Zooko Wilcox-O’Hearn. Parallèlement, il créé la société à but non lucratif ZeroCoin, devenu depuis 2019 ELectronic Coin Co. . Cette dernière a pour but de gérer les développements de la blockchain.

Grâce à une levée de fonds menée en 2016, l’entreprise a récolté 3 millions de dollars pour développer le protocole initial.

Le modèle tokenomics du ZCash

L’offre maximal de jeton est fixée à 21 millions de ZEC.

Le ZEC voit son utilisation se démocratiser. Il est possible d’effectuer des transaction dans des commerces physiques ou en ligne puisque beaucoup de points de vente accepte ce moyen de paiement.

En outre, la blockchain tire avantage de son token en l’impliquant dans son processus de confidentialisation des échanges.

Le jeton ZEC est également utiliser comme système de récompenses. Un bloc est miné toutes les 2min30. A l’issu du processus de minage, de nouveaux jetons sont frappés et répartis sous forme de subventions :

Ce pourcentage est un grand sujet de controverse entre ZCash et sa communauté. Pendant la première année du projet, les contributeurs recevaient 10 % de subventions pour chaque bloc miné.

Suite à un mécontentement de la communauté, la répartition a été sujette à un vote. La majorité a voté pour cette nouvelle répartition. Elle a été mise en place en novembre 2020.

Concernant les coût de transaction, ils sont très faibles, de l’ordre de 0,0001 ZEC.

Graphique des récompenses ZCash
Graphique des répartitions de récompenses dans le minage de ZEC

Quelle technologie utilise ZCash?

ZCash étant un fork du Bitcoin, il est donc logique qu’elle ait des similitudes avec cette dernière.

AInsi, tout comme Bitcoin, ZCash utilise le consensus de Preuve de Travail (PoW). Les mineurs utilisent donc la puissance de calcul de leurs ordinateurs pour faire fonctionner et sécuriser la blockchain.

En revanche, là où Bitcoin utilise l’algorithme SHA-256, ZCash s’est tourné vers l’algorithme Equihash, plus efficient en matière de vérification.

De plus, ZCash se démarque de Bitcoin par sa capacité à maintenir une confidentialité et un anonymat des échanges et des utilisateurs. ZCash est la première blockchain à utiliser la technologie ZK-Snarks (Preuve Zero-Knowledge).

En pratique, l’utilisateur doit prouver qu’il possède un token ZEC, il est ainsi autorisé à effectuer une transaction.

Au moment de l’échange, ce jeton est brûlé et remplacé par un nouveau jeton vierge sans historique. Celui-ci est utilisé pour finaliser l’échange. Ainsi, ce dernier ne peut être relié au token ayant servi de preuve au départ de la transaction puisqu’il n’existe plus et la transaction est confidentielle.

De même, les utilisateurs et les destinataires utilisent des adresses privées de type z cryptées.

Cependant, ces informations sont inscrites sur la blockchain et les utilisateurs peuvent à tout moment, et notamment en cas d’audit, rendre ces informations visibles.

ZCash prend également en charge un système d’expiration de la transaction. Par défaut, une transaction non retirée expire après un délai de 50 min (soit 20 blocs environ).

Sur la question de la gouvernance, le réseau ZCash s’appuie sur une communauté et un réseau de contributeur mondial. Les détenteurs de ZEC ont la possibilité de voter pour l’évolution de la blockchain. Cela a été le cas notamment lors du vote pour la répartition des récompenses.

ZCash, l’anonymat au cœur du projet

Comme dit précédemment, le projet ZCash est avant tout axé sur la confidentialité et le respect des données privées (comme l’identité).

Il combine cet aspect à la performance du réseau Bitcoin dont il est issu.

C’est un de ces avantages majeurs qui en font une blockchain attractive et de plus en plus populaire. En outre, elle est encouragée et supportée par de nombreux poids lourds de la cryptosphère.

Parmi eux, nous pouvons citer Vitalik Buterin, le fondateur d’Ethereum. Il agit chez ZCash comme simple conseiller. Il représente comme un valeur sûre qui crédibilise le projet ZCash et son token.

D’autres grandes figures interviennent dans le développement de la blockchain comme Roger Ver, investisseur très connu dans la monde de la cryptographie. Il s’est déjà positionné sur certains grands projets comme Ripple, BitPay et autres. Il fu l’un des premiers à faire l’apologie du Bitcoin.

Son soutien est donc un précieux atout pour ZCash.

Cependant, ce qui fait sa force et aussi une faiblesse. En effet, la critique est rude envers le projet qui est accusé d’être très influencé par ces sotutiens et ses investisseurs.

En effet, Digital Currency Group est un des principaux investisseurs de ZCash. Ce groupe possède des médias spécialisés dans la cryptomonnaies.

La controverse accuse cet investisseur de servir ses propres intérêts dans le projet ZCash.

Autre sujet de controverse, ZCash est une entreprise. Contrairement à la majorité des blockchains, cette dernière est organisée et régie comme toute autre entreprise « classique ». Ainsi, elle a un perpétuel besoin de croissance économique ce qui la rend comme vulnérable vis à vis de ses concurrentes qui avancent dans un contexte quasi autonome.

Enfin, le projet est très concurrencé, notamment pas Monero et son token XMR. Ce dernier a également misé sur les transactions anonymes et confidentielles. Les méthodes sont cependant assez différentes.

Les membres de l’équipe

Zooko Wilcox-O’Hearn

Quarantenaire à l’époque de la création de ZCash, Wilcox a évolué pendant près de 25 ans dans la cryptographie. Il a fondé Least Authority Enterprises qui se spécialise dans la sécurité numérique et la protection de données personnelles en ligne.

Wilcox est connu pour avoir publié des travaux sur le Taho-LAFS en 2008 en collaboration avec Brian Warner. Il a contribué au développement du logiciel Mojo Nation.

Il a également participé à la création des protocoles de hachage BLAKE2 et son successeur BLAKE3.

En 2016, il a fondé ZCash. Il est actuellement le CEO de ZCash Company.

Andy Murray

Il est le Directeur financier de la ZCash Company depuis juin 2018. Fort de son expérience de 20 ans dans une société de logiciel, c’est un expert de la finance.

Cours ZCash (ZEC) en direct - Cotation bourse ZCash (ZEC)

Accédez à la cotation en direct Accédez à la cotation en direct