Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Options

Les options sont des contrats qui donnent au porteur le droit, mais non l’obligation, d’acheter ou de vendre une certaine quantité d’actifs sous-jacents à un prix prédéterminé à l’expiration du contrat ou avant.

Les options peuvent être achetées comme la plupart des autres catégories d’actifs avec des comptes d’investissement de courtage.

Les options sont polyvalentes et elles peuvent enrichir un portefeuille. Elles permettent d’accroître les revenus, la protection et même l’effet de levier. Selon la situation, il existe généralement un scénario d’option adapté à l’objectif de l’investisseur.

Sommaire :

Options

Les options sont des produits dérivés permettant de réaliser différentes stratégies de gestion de portefeuille.

Définition d’une option

Les options appartiennent au groupe plus large des valeurs mobilières connues sous le nom de produits dérivés. Le prix d’un produit dérivé dépend ou est dérivé du prix d’un autre produit. Les options sont des dérivés de titres financiers – leur valeur dépend du prix d’un autre actif.

Les options d’achat, les options de vente, les contrats à terme, les contrats à terme de gré à gré, les swaps et les titres adossés à des créances hypothécaires, entre autres, sont des exemples de produits dérivés.

Les options sont des instruments financiers polyvalents. Comme elles coûtent moins cher que les actions, elles offrent un effet de levier élevé qui peut limiter considérablement le risque global d’une transaction ou fournir un revenu supplémentaire.

Les acheteurs d’options ont des droits et les vendeurs d’options ont des obligations. Les acheteurs d’options ont le droit, mais non l’obligation, d’acheter (call) ou de vendre (put) l’action sous-jacente (ou le contrat à terme) à un prix déterminé jusqu’au 3e vendredi de leur mois d’expiration.

Les catégories d’options

Il existe plusieurs catégories d’options :

  • Les options américaines
  • Les options européennes
  • Les options exotiques

Les options américaines peuvent être exercées à tout moment entre la date d’achat et la date d’expiration. Les options européennes sont différentes des options américaines en ce sens qu’elles ne peuvent être exercées qu’à la fin de leur vie, à leur date d’expiration.

La distinction entre les options américaines et européennes n’a rien à voir avec la géographie, mais uniquement avec l’exercice anticipé. De nombreuses options sur indices boursiers sont de type européen.

Comme le droit d’exercice anticipé a une certaine valeur, une option américaine comporte généralement une prime plus élevée qu’une option européenne par ailleurs identique. Cela s’explique par le fait que l’exercice anticipé est possibilité supplémentaire et donne donc lieu à une prime plus élevée.

Il existe également des options exotiques, appelées ainsi car il peut y avoir une variation sur leurs profils des gains par rapport aux options vanilles ordinaires. Elles peuvent aussi devenir des produits totalement différents, avec une « optionalité » intégrée.

Par exemple, les options binaires ont une structure de gain simple qui est déterminée si l’événement de gain se produit quel que soit le degré. Parmi les autres types d’options exotiques, on trouve :

  • Les options à barrière
  • Les options à rétroaction
  • Les options asiatiques
  • Les options bermudiennes

Les options exotiques sont généralement destinées aux négociateurs professionnels de produits dérivés.

Fonctionnement des options

Une option est un type de titre dérivé. C’est un produit dérivé parce que son prix est intrinsèquement lié au prix d’une autre chose.

Une option d’achat – appelée Call – donne au titulaire le droit d’acheter une unité du sous-jacent (une action par exemple) et une option de vente – appelée Put – lui donne le droit de la vendre. Une option d’achat peut donc être considérée comme un acompte pour un achat futur.

Le prix d’une option est appelé la prime. Elle est déterminée par un certain nombre de facteurs, dont le prix actuel de l’actif sous-jacent, le prix d’exercice de l’option, le temps restant jusqu’à son expiration et la volatilité.

En ce qui concerne l’évaluation des contrats d’option, il s’agit essentiellement de déterminer les probabilités d’évolution future des prix. Plus une chose est susceptible de se produire, plus une option sera coûteuse et profitera de cet événement.

Par exemple, la valeur d’une option d’achat augmente à mesure que le titre (sous-jacent) monte. C’est la clé qui permet de comprendre la valeur relative des options.

Options

Les options reflètent le prix d’un actif sous-jacent

Moins il reste de temps avant l’expiration, moins une option aura de valeur. En effet, les chances d’une variation du prix de l’action sous-jacente diminuent à mesure que l’on se rapproche de l’expiration. C’est la raison pour laquelle une option est un actif qui se perd.

Pour une option à échéance un mois qui est « hors de la monnaie »(son prix d’exercice est supérieur au cours du sous-jacent pour un call) et pour un sous-jacent qui ne bouge pas, l’option perd de sa valeur chaque jour qui passe. Comme le temps est un élément du prix d’une option, une option à échéance un mois aura moins de valeur qu’une option à échéance trois mois.

En effet, plus il reste de temps avant l’échéance de l’option, plus la probabilité d’une évolution favorable augmente, et inversement. La même option aura moins de valeur demain qu’aujourd’hui si le prix de l’action sous-jacente ne bouge pas.

La volatilité augmente également le prix d’une option. En effet, l’incertitude augmente les chances d’obtenir un résultat. Si la volatilité de l’actif sous-jacent augmente, des variations de prix plus importantes augmentent les possibilités de mouvements importants à la hausse comme à la baisse.

De plus grandes variations de prix augmenteront les chances qu’un événement se produise. Par conséquent, plus la volatilité est importante, plus le prix de l’option est élevé. La négociation d’options et la volatilité sont ainsi intrinsèquement liées l’une à l’autre.

Les stratégies d’utilisation des options

La spéculation est un pari sur l’orientation future des prix. Un spéculateur peut penser que le prix d’une action va augmenter, en se basant peut-être sur l’analyse fondamentale ou l’analyse technique. Un spéculateur peut acheter l’action ou acheter une option d’achat sur l’action.

La spéculation avec une option d’achat – au lieu d’acheter l’action d’emblée – est attrayante pour certains traders car les options offrent un effet de levier. Une option d’achat hors de la monnaie peut ne coûter que quelques dollars ou même quelques cents par rapport au prix total d’une action de 100 dollars.

Toutefois, les options ont été inventées à des fins de couverture. La couverture par des options vise à réduire les risques à un coût raisonnable. Ici, il est possible d’utiliser les options comme une police d’assurance.

Tout comme une assurance de maison ou de voiture, les options peuvent être utilisées pour assurer des investissements contre un ralentissement et une baisse des marchés.

Pour couvrir une position d’achat sur des actions dans le secteur technologique, il est possible d’utiliser des options de vente. Ainsi, si les marchés chutent, les options prendront de la valeur et permettront de réduire les pertes, notamment à l’aide de l’effet de levier qu’elles peuvent conférer.

En revanche, si les marchés montent, les options et leurs primes seront perdues tout comme une assurance lorsqu’aucun sinistre ne survient.

Pour les vendeurs à découvert, les options d’achat peuvent être utilisées pour limiter les pertes si le prix sous-jacent évolue à l’encontre de leur transaction.

Options et risques

Comme les prix des options peuvent être modélisés mathématiquement avec un modèle tel que le Black-Scholes, de nombreux risques associés aux options peuvent également être modélisés et compris.

Cette caractéristique particulière des options les rend sans doute moins risquées que d’autres classes d’actifs, ou du moins permet de comprendre et d’évaluer les risques associés.
Les risques individuels (risque de change, de marché, de liquidité, de volatilité) ont été désignés par des lettres grecques et sont parfois simplement appelés « les Grecs ».

Il est primordial de comprendre les principes de base du fonctionnement et de se former afin de pouvoir les utiliser au mieux et intégrer tous les risques qu’elles peuvent comporter.

Les options peuvent offrir des opportunités lorsqu’elles sont utilisées correctement mais peuvent également se révéler très préjudiciables et dangereuses lorsqu’elles sont mal utilisées.