Jeudi noir

Définition de Jeudi Noir

Le Jeudi Noir fait référence au 24 Octobre 1929, jour de l’effondrement de la Bourse de New-York.

Cet évènement est dû à l’éclatement soudain d’une bulle spéculative et a entraîné par la suite une crise économique sans précédents, qui a très vite atteint des dimensions internationales.

Ce krach boursier est le point de départ d’une période appelée « la grande dépression » qui durera jusqu’au début de la seconde guerre mondiale et qui, dans une certaine mesure, favorisera la montée au pouvoir du parti nazi en Allemagne.

Origines de la crise.

A partir de 1920 et jusqu’en 1929, la production industrielle en Europe et aux Etats-Unis connaît une croissance spectaculaire. L’enthousiasme gagne les investisseurs qui décident d’acheter à crédit un grand nombre d’actions.
Voulant tirer profit de la hausse continue des cours, ils privilégient donc la spéculation aux placements à long terme : peu à peu, la bulle se forme.

Début 1929, la production industrielle commence à s’essouffler. Les actionnaires, prennent soudainement conscience du danger et décident de se débarrasser de leurs titres avant de devoir les vendre à perte.
Mais il devient difficile de trouver des acheteurs et le déséquilibre entre l’offre trop importante et la demande quasi-nulle entraine immanquablement l’éclatement de la bulle.

Les conséquences du krach boursier.

En peu de temps, un grand nombre d’entreprises font faillite, entraînant immédiatement l’augmentation du chômage.

De plus, les investisseurs ne peuvent plus compter sur la vente de leurs titres pour rembourser leurs prêts.
Piégé entre le non-remboursement des crédits et la chute de la valeur des actifs, le système bancaire s’écroule, incapable de compenser les pertes.

Finalement la crise atteindra l’Europe, qui devra attendre le début des années 1950 pour voir son économie se relever durablement.