Fond spéculatif

Définition de Fond spéculatif

Le principe des « Fonds Spéculatifs » ou « Hedge Funds » en anglais, est le même que pour les fonds communs : les investisseurs constituent les fonds de façon collective et les divers placements boursiers sont effectués par un gérant. Mais les points communs s’arrêtent là.

Les SICAV, FCP et autres OPVCM ont pour but de rapporter des revenus réguliers grâce à leurs positions sur le moyen et long terme. Les Fonds Spéculatifs eux, ont pour unique objectif de rapporter d’importants profits grâce aux plus-values perçues lors de l’achat/vente d’actifs financiers (d’où le terme « spéculatifs ») sur le court terme.

Les Fonds Spéculatifs n’étant pas autant règlementés que les Fonds Communs classiques, ils peuvent disposer d’un effet de levier considérable pour augmenter les gains. L’une des stratégies principales de ces placements est aussi d’utiliser la « vente à découvert » : vendre des actifs à l’avance sans en être propriétaire et ne les posséder vraiment qu’au jour de la livraison.

Bien entendu, si les profits potentiels sont extrêmement élevés, il en va de même pour les risques de pertes. C’est pourquoi ce type de placement est réservé à l’élite des investisseurs parmi les plus expérimentés et disposant d’au minimum 150 000 $ à placer.

Les principaux types de Fonds Spéculatifs.

Il existe plusieurs structures de placements de fonds spéculatifs :

• La position Acheteur : Les fonds permettent de financer l’achat de nouveaux titres financiers en vendant certains des actifs déjà présent dans le portefeuille (donc, pas de vente à découvert).

• Acheteur/Vendeur : des titres sont achetés, mais la vente à découvert est utilisée pour la vente des actifs. Ce système comporte plus de risques.

• La position dite « Neutre » : les placements sont équilibrés entre les positions « Acheteur » et « Vendeur » pour tenter de diminuer les risques.