AMF

Définition de AMF

L’AMF (Autorité des Marchés Financiers) est un organisme français créé en 2003, pour simplifier le système de surveillance des marchés financiers qui était alors géré par trois institutions différentes (CMF, COB et CDGF).
Elle remplie donc plusieurs rôles et cette concentration des pouvoirs lui permet de s’assurer du respect des règles notamment en matière d’opérations boursières.

Les agréments qu’elle accorde aux services financiers servent de repaires aux investisseurs qui peuvent alors effectuer leurs placements en toute confiance.
L’AMF dispose aussi d’un comité de sanctions dirigé par 12 membres chargés de condamner ceux qui tentent de se soustraire à l’application du règlement général.

Fonctions de l’AMF.

En dehors des sanctions ou des habilitations, l’AMF doit aussi :

• Vérifier les informations financières : les sociétés côtées ont l’obligation de diffuser leurs informations financières sur les marchés pour que les investisseurs puissent guider leurs décisions. C’est pourquoi il est impératif de garantir la véracité de ces indications.

• Surveiller les services et les produits d’investissements en s’assurant que les épargnants disposent d’explications suffisamment détaillées sur les avantages et les risques éventuels du placement qu’ils choisissent.

• Définir l’organisation des marchés financiers afin que chacun effectuent les transactions en suivant les mêmes règles.

Des enquêtes sont régulièrement menées par l’AMF pour déceler tout manquement aux codes qui régissent les marchés financiers.

Aide aux particuliers.

L’AMF possède également un service de médiation destiné à régler les litiges et à recevoir les plaintes des particuliers, lorsque ceux – ci ont été victimes d’organismes peu scrupuleux.

Les non – professionnels qui souhaitent se lancer dans l’investissement financier peuvent aussi consulter la  »liste noire » mise à leur disposition et qui regroupe les sociétés qui ne sont pas reconnues comme fiables par l’AMF.