Des solutions pour NE PAS se servir du stop suiveur :

Des solutions pour NE PAS se servir du stop suiveur : Quand on n’a pas le temps de surveiller ses trades pendant la journée, on peut se dire que le stop suiveur est une bonne option.
Mais il y a d’autres solutions bien plus efficaces pour ne pas risquer de perdre vos profits potentiels, comme nous allons le voir aujourd’hui…



Pourquoi le stop suiveur n’est pas la meilleure solution :

Imaginez : vous voulez ouvrir un trade, mais vous savez que vous ne serez pas là pour le surveiller.
Vous vous dites alors que vous allez mettre un stop suiveur, par exemple, à 95 pips. Quand le prix avancera en votre faveur, le stop avancera aussi à 95 pips de distance. Et en cas de mouvement violent, votre position sera fermée.

Mais si le prix recule, le stop, lui, ne bougera pas. Ce qui veut que des 95 pips de distance au départ, la distance entre le prix et le stop peut rapidement réduire.

Si le prix repart en votre faveur, votre stop le suivra donc à partir de cette nouvelle distance et ainsi de suite jusqu’à ce que votre stop soit touché parce qu’il est beaucoup trop près.

Exemple sur l’Aud/Usd en H1 :

Stop suiveur (Cliquez pour agrandir)

C’est vrai, vous fermerez en léger gain dans ce cas, mais pour ça vous devez sacrifier tous les gains potentiels qui pourraient venir ensuite.

Ça ne vaut vraiment pas la peine.

Quelles sont les alternatives au stop suiveur ?

Garder le contrôle de votre trading est important. Évitez de rajouter des outils qui vous apporteront plus de problèmes qu’ils n’en résoudront.

Si vous ne pouvez pas surveiller vos positions pendant un certain laps de temps, la première chose à faire est de passer à une unité de temps supérieure.
Non seulement vous aurez le temps de faire vos analyses, mais aussi de surveiller vos positions et de respecter votre stratégie.

Autre solution : utiliser les alertes.

Une fois que vous avez pris position, vous créez une alerte pour être prévenu par sms, ou par mail quand le prix atteint un certain niveau, comme le niveau de breakeven par exemple.

Prorealtime fait ça très bien :

Alertes Prorealtime

J’avais d’ailleurs fait un petit tuto pour apprendre à créer des alertes Prorealtime.

Vous pouvez aussi le faire sur Metatrader :

Alerte Metatrader

Vous trouverez aussi un petit tutoriel pour ça dans les articles du blog.

C’est idéal pour vous éviter de rester devant vos écrans pour surveiller.

Mais attention : si au moment de l’alerte vous n’êtes pas là, le problème reste le même. Dans ce cas, préférez la première solution et choisissez plutôt de passer à l’UT supérieure.

Dernière possibilité, qui est aussi la plus simple : ne pas avoir de position ouverte pendant que vous êtes occupé.

Pour ça, vous devez opter pour des stratégies possibles uniquement pendant que vous êtes disponible. Si vous travaillez à temps plein, comme à temps partiel.

Bientôt Autosignal :

Dans la première version du logiciel qui sortira d’ici peu, il n’y aura pas d’alerte de prix dans la première version, MAIS, il y aura bien des alertes pour vous prévenir d’un signal potentiel sur l’une de vos stratégies (c’est le but du service !).

Ce sera la solution parfaite si vous ne pouvez pas surveiller vos écrans en continu. Vous n’aurez plus à perdre de temps et vous pourrez vous connecter uniquement quand ce sera nécessaire.

Si vous voulez en savoir plus, ou participer à la discussion sur Autosignal, rendez-vous sur le forum !

Et vous ? Avez-vous déjà utilisé un stop suiveur ?
N’hésitez pas à donner vos astuces dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant et Formateur pour mieux investir en bourse.