Dans quels cas devez-vous attendre une confirmation pour valider un signal ?

Dans quels cas devez-vous attendre une confirmation pour valider un signal ?

Quand on passe des heures (jours ?) à attendre et que l’on voit enfin un « semblant de signal », le premier réflexe est souvent de vouloir sauter dans le train en marche.
Pourtant, il est parfois préférable d’attendre une confirmation avant de rentrer sur le marché…

En cas de doute, ne rentrez pas tête baissée :

Une fois que vous avez effectué vos tracés sur un graphique, il n’y a plus qu’à attendre un signal.

Celui-ci peut intervenir de 2 façons :

Soit le prix franchi l’une des droites que vous avez tracées : et dans ce cas, il y a une forte probabilité que le prix continue d’avancer dans le sens du signal

Soit le prix rebondit sur l’une des droites que vous avez tracées : et dans ce cas, vous êtes face à une correction ou un retournement

Malheureusement, et c’est là ce qui fait toute la difficulté du trading, ce n’est pas toujours aussi simple.

Quand cela fait déjà quelque temps que l’on attend que « quelque chose se passe », on a facilement tendance à ouvrir un trade sur une intuition, plutôt que d’attendre que le signal en question soit finalement confirmé à la période suivante.

Et sans le vouloir, vous réduisez de moitié vos chances de réussite.

Dans quels cas attendre une confirmation pour valider un signal ?

Pour savoir quand attendre la fin d’une période de plus pour confirmer votre intuition, vous devez donc apprendre à faire la différence entre les véritables opportunités, et les « semblants d’opportunités ».

Voici 2 exemples :

Opportunité de vente valide :

Franchissement net
Le signal est très clair et ne laisse pas beaucoup de place au doute.

Opportunité de vente douteuse :

Franchissement hasardeux
Le signal est beaucoup moins évident et mérite une confirmation.

Bien sûr, il y a d’autres configurations du graphique qui nécessitent une confirmation, notamment, les moments d’hésitation de la part des autres opérateurs.
Mais heureusement, ces moments sont assez facilement identifiables grâce à la forme de certains chandeliers japonais.

On pourrait par exemple citer le Doji, dont je vous ai parlé il y a quelque temps et qui est une expression on ne peut plus claire de l’hésitation qui règne sur le marché.

Là encore, après la formation d’un tel chandelier près d’une ligne de ligne de tendance, vous devez attendre de voir si le prix se retourne, ou non.

Puisque le marché lui-même semble hésiter, comment pourriez-vous savoir vous-même dans quel sens trader ?

Ouvrir une position dans ces moments-là revient un peu à tirer à pile ou face : vous avez une chance sur deux de vous tromper ce qui représente évidemment un risque inacceptable pour tout trader un peu expérimenté.

Familiarisez-vous avec certaines configurations de chandeliers :

Comme je vous le disais à l’instant, je vous ai récemment parlé du Doji.

Mais ce n’est pas le seul chandelier à prendre en considération dans un graphique, loin de là.

Si vous voulez en apprendre davantage à ce sujet, je vous invite à suivre ma formation Dark Trader, dans laquelle j’explique comment reconnaître les chandeliers d’hésitation, et quand vous devez attendre une confirmation pour valider un signal.

Enfin, n’oubliez pas que votre impatience peut plomber vos performances.

Évitez d’ouvrir un trade sur une simple intuition, et n’hésitez pas le cas échéant, à attendre un peu plus afin de voir comment évolue le prix avant de prendre une décision.

Attendez-vous parfois une confirmation pour valider un signal ?
N’hésitez pas à réagir dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.