Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez !profitez de notreformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Comment fonctionne l’ordre stop loss pour les actions ?

3 avril 2021 / Arnaud - Rédacteur Financier / Dernière mise à jour : 4 avril 2021 Exemple de plateforme de trading avec graphiques

Placer un stop de protection sur les actions ne se réalise pas de la même manière que pour les paires de devises ou les CFD. Pour les actions, il s’agit d’un ordre séparé que l’on ne peut pas envoyer en même temps que l’ordre principal. Voici les points clés pour maîtriser au mieux les stops de protections sur actions :

Rappel : placer un stop sur les paires de devises ou les CFD

Quand vous décidez de vendre ou d’acheter une paire de devises, le processus est toujours le même :

– vous ouvrez la fenêtre d’ordre

– vous entrez la taille de votre position

– vous indiquez un niveau de stop à partir duquel votre position sera automatiquement clôturée

– vous validez

Exemple d'un ticket d'ordre sur Metatrader avec stop loss
Exemple d’un ticket d’ordre sur Metatrader avec stop loss.

Il est possible de passer ce type d’ordre en mode démo pour s’entraîner et comprendre comment cela fonctionne.

Sur les actions, le processus est différent et cela peut se révéler perturbant. Explications pas à pas :

Comment placer un stop sur les actions :

Vous venez d’ouvrir un portefeuille destiné à l’investissement sur les actions et vous êtes prêt à acheter vos premiers titres.

Vous choisissez avec soin votre toute première valeur, vous calculez la taille de votre position, et vous savez déjà où vous placerez votre stop.

Exemple d’un signal d’achat et d’une analyse graphique provenant d’Autosignal :

Exemple d'une analyse graphique issue du logiciel avec IA de détection de signaux graphique Autosignal
Exemple d’une analyse graphique issue du logiciel avec IA de détection de signaux graphique Autosignal d’EnBourse.

Après votre analyse technique, votre graphique ressemble plus ou moins à l’exemple.

Mais au moment de passer votre ordre d’achat, vous vous rendez compte que vous ne pouvez pas déterminer votre niveau de stop en même temps que le reste.

En effet, lorsqu’il s’agit d’actions, vous devez d’abord acheter vos titres avant de pouvoir placer un ordre stop loss.
Ici, acheter une action et placer un stop sont en fait deux types d’ordres différents :

– Votre ordre d’achat est généralement un ordre au marché ou à cours limité (recommandé dans des marchés peu liquides) : il est exécuté rapidement (dans la mesure du possible et dans des conditions de marché « normales »)

– Votre stop, lui, est un ordre à seuil de déclenchement : il se « déclenche » quand le prix atteint un certain niveau et clôture alors votre position.

Comme vous ne pouvez pas passer deux ordres différents en même temps au sein de votre portefeuille, vous devez les passer l’un après l’autre.

Vous pouvez placer votre stop de protection juste après l’entrée en position mais aussi plus tard, à n’importe quel moment (à l’approche d’annonces importantes comme des résultats susceptibles de générer une forte volatilité temporaire par exemple). Vous pourrez ensuite le supprimer ou l’ajuster à tout moment.

Investir dans vos premières actions :

Avant d’acheter vos premiers titres, il est important de maîtriser les notions de base pour ne pas vous tromper.

Par exemple, vous devez vous assurer de bien reconnaître les différents types ordres, qu’ils soient ordres simples ou ordres complexes. Dans certaines stratégies de trading, comme le Day Trading par exemple, les ordres stop loss sont indispensables pour protéger votre outil de travail : votre capital.

Il vous faudra ensuite vous entraîner afin de placer le stop de protection à la bonne distance de votre point d’entrée ou du cours du titre au moment où vous le placez (ou déplacez).

Pour cela, il faut s’adapter au marché visé, à la période donnée (forte volatilité, annonces, secteur sous tension…), à la volatilité moyenne du titre choisi, à sa capitalisation et à la volatilité du marché global (possibilité de se référer à l’indice VIX).

En effet, plus la capitalisation de votre société investie est faible et plus la volatilité du marché et celle de votre titre est importante, plus vous devrez éloigner votre stop de protection.

Dans le cas contraire, vous risquez de voir votre position se clôturer très vite (avant de remonter le lendemain). Cela vient avec l’habitude mais vous pouvez déjà vous baser sur les règles du Money Management pour commencer :

Il faut réfléchir à l’envers, à savoir quel montant vous êtes prêts à risquer (perdre) sur une position. Une fois ce montant déterminé (cela peut-être 1% de votre capital dédié ou légèrement plus en fonction du risque du titre), vous pouvez déterminer le positionnement de votre stop graphiquement.

Enfin, connaissant l’emplacement du stop (et donc la distance entre le stop et le cours actuel) et le montant que cette distance doit représenter (le pourcentage que vous êtes prêts à risquer), il ne vous reste plus qu’à calculer la taille de votre position et à placer vos ordres l’un après l’autre.

Si vous ne voulez pas placer votre stop graphiquement, vous pouvez simplement veiller à ce que la distance entre le cours d’entrée et votre stop représente bien le montant de risque que vous vous êtes fixé en fonction de la taille de position (vous pouvez ajuster soit la taille de la position soit la distance du stop pour cadrer avec vos règles).

Attention : quelle que soit l’évolution du cours de votre titre, ne baissez jamais votre stop (dans le cas d’un achat) si le cours s’en rapproche au risque de ne pas respecter vos règles de money management.

Lorsque le cours de votre titre s’est déplacé dans le bon sens pour vous, vous pouvez déplacer votre stop à « breakeven » afin de sécuriser votre position (dans le pire des cas, vous ne perdez rien).

Ensuite, vous pourrez déplacer votre stop pour suivre l’appréciation du cours (cela peut se faire automatiquement via un stop suiveur). Si le cours se retourne, évitez de baisser votre stop en pensant que ce n’est que temporaire et surtout ne le faîtes jamais descendre sous le point où vous l’avez fixé à l’origine (respect des 1%).

Enfin, il est très important de choisir avec précaution vos titres afin qu’ils cadrent avec votre stratégie. Car choisir les bonnes valeurs et savoir placer correctement votre stop sont deux éléments indissociables.

Pour aller plus loin :
Ne perdez plus un centime avec la technique du breakeven :

Avatar autheur

Rédacteur financier

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE

Ouverture formation Day Trader