Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Terrains agricoles sur le marché immobilier

L’immobilier ne se résume pas au bâtit. Vous pouvez tout aussi bien vous tourner vers des terres agricoles afin de les louer à un agriculteur.

Sommaire :

Champ à la campagne

Avantages et inconvénients

Les avantages et les inconvénients sont bien différents par rapport à un investissement locatif plus classique :

  • (+) La gestion est plus légère et les risques de dégradation sont limités à la terre.
  • (+) La plupart des terrains cultivables ne sont pas constructibles, mais si votre terrain le devient, c’est le jackpot, sa valorisation devrait fortement s’apprécier.
  • (-) Rentabilité plus faible par rapport aux logements (environ 2 fois plus faible). Cela est en partie dû à l’encadrement des loyers par les Safer (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural) de votre région. Renseignez-vous pour connaître les limites avant d’investir.
  • (-) Produit totalement illiquide : peu de vendeurs et peu d’acheteurs. De plus, les Safer peuvent réaliser un droit de préemption de 2 mois pour limiter la spéculation.
  • (-) Prix élevé, pouvant atteindre plusieurs centaines de milliers d’euro.

Illiquides et fortement encadrés, les terrains agricoles ne sont pas simples d’accès malgré leur potentiel de diversification. Leurs prix freineront bien des investisseurs.
Si vous souhaitez investir sur des terrains agricoles avec de plus faibles montants, les groupements fonciers seront plus adaptés.

Groupements fonciers

Tout comme les forêts ont leurs groupements, les exploitations agricoles peuvent aussi être retrouvées au sein de sociétés civiles.
Les groupements fonciers ruraux, agricoles et viticoles répondent à ces besoins. Tout comme les autres groupements, le risque est lissé, le ticket d’entrée est plus faible et la gestion est déléguée.
L’avantage principal concerne la transmission : ces groupements permettent une exonération de 75 % jusqu’à 300 000 € et de 50 % au-delà. Par contre, pas de réduction d’impôt à l’investissement.

  • Groupement foncier agricole (GFA) : Ils ont pour but premier de financer et consolider des exploitations agricoles. Ce sont des outils utilisés par les exploitants afin de transmettre leurs terres en limitant l’imposition.
  • Groupement foncier rural (GFR) : Mix entre les GFA et les GFF, les GFR permettent de rassembler une exploitation ayant une partie agricole et une partie forestière au sein d’une même structure.
  • Groupement foncier viticole (GFV) : Ces sociétés permettent d’acquérir des vignobles pour les mettre en location. À noter que les bénéfices peuvent être distribués en euro et/ou en bouteilles… avis aux amateurs.

La rentabilité de ces exploitations tourne autour de 2 à 4 %.

Avatar autheur
Mero
Coach EnBourse
boursopedia Investissement Supports d'investissements Terrains agricoles sur le marché immobilier

Devenez contributeur

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents

Courtier CMC Markets

InvestissementCourtiers

CMC Markets est une société de négoce financier en ligne de premier plan, qui propose…

Placement immobilier collectif Tontine

InvestissementGestion de patrimoine

Placement ancien et peu connu, la tontine fait référence à une forme de placement collectif…