Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Shiba Inu (SHIB)

Créé en 2020 par un blogueur écrivant sous le pseudo « Ryoshi », le Shiba Inu a d’abord été vu comme une blague de plus visant à destituer le DOGE de son statut de roi des mèmecoins.

Sommaire

Shiba Inu SHIB

Caractéristiques du Shiba Inu

Baptisé « Dogecoin killer » il utilise, comme son parent éloigné, l’image de marque de la race de chien Shiba Inu, devenue célèbre parmi les cryptos grâce au Dogecoin.

D’abord anonyme, il a énormément gagné en popularité en 2021 grâce notamment aux interventions d’Elon Musk. En effet, l’homme le plus riche du monde a décidé de vouer un culte au DOGE sur les réseaux sociaux.

Devant l’explosion de la valeur du DOGE, les crypto fans ont commencé à spéculer sur d’autres crypto à tête de chien. Ainsi, dès que le milliardaire tweetait sur le sujet, la hausse sur les mèmecoins repartaient de plus belle.

Le projet en lui-même vise à être l’homologue d’Ethereum, bien qu’il soit basé sur le script du Dogecoin. Le token SHIB est d’ailleurs lui-même un token ERC-20 s’échangeant sur Ethereum.

La « ShibArmy » comme on l’appelle, est aussi engagée sur la protection des shiba inu (les chiens cette fois !). Un partenariat avec Amazon Smile existe. L’objectif est de collecter des dons pour sauver de vrais chiens shiba inu grâce à la Shiba Inue Rescue Association.

Quelle est l’histoire du Shiba Inu ?

Le 2 août 2020 un certain « Ryoshi » poste sur son compte Medium un article de présentation de son projet crypto. Il y vante notamment la décentralisation totale de sa crypto par rapport à d’autres projets.

Au fur et à mesure, le projet s’est agrandi avec une communauté grandissante (plus de 3 millions de followers sur Twitter) au cours de l’année 2021.

La grosse étape qui a suivi fut sans aucun doute le lancement d’un DEX (Exchange Décentralisé) dédié au Shiba Inu : le ShibaSwap.

Ce dernier voit le jour à l’été 2021 et est lancé, comme son jeton natif, sur le réseau Ethereum.

Pour pallier aux frais et à la lenteur d’exécution du réseau Ethereum, l’équipe de développeurs a annoncé à l’automne 2021 la création d’un layer 2 dans le courant de l’année 2022 : Shibarium.

Également présente dans les NFT et bientôt le metavers, la communauté Shiba Inu aurait recruté William Folk en fin d’année 2021, ancien président d’Activision Studios, le mastodonte des jeux vidéos.

Ce recrutement s’inscrit dans la volonté de proposer la vente de 100 595 lands dans son propre metavers en 2022.

Les Tokenomics du projet

Les tokenomics du Shiba Inu sont relativement particulières. Tout d’abord parce que le nombre de SHIB créés est phénoménal : plus de 500 000 milliards de tokens ont été mis en circulation.

Parmi les tokens initialement émis, 50% de l’offre totale avait été offerte à Vitalik Buterin, le fondateur d’Ethereum.

Ce dernier a par la suite brûlé 90% de ses SHIB qui aujourd’hui vaudraient plusieurs milliards de $. Il a envoyé les 10% restants à une œuvre de bienfaisance.

Ensuite, les 50% restants ont été verrouillés sur les pools de liquidité d’UniSwap.

Outre le SHIB, deux autres tokens viennent compléter l’écosystème Shiba Inu : le LEASH et le BONE.

Le LEASH était à la base pensé pour être un token indexé au prix du DOGE, mais finalement l’idée a été abandonnée et c’est désormais un simple jeton ERC-20 classique avec une supply très faible d’un peu plus de 100 000 unités.

Le BONE est quant à lui le token de gouvernance de la DAO qui édicte les règles de ShibaSwap et qui sert de token de récompenses au pools de liquidité et au staking sur le DEX.

Quelle technologie utilise Shiba Inu ?

La crypto SHIB est un token au format ERC-20 classique disponible sur Ethereum. Le DEX ShibaSwap permet quant à lui de s’échanger des cryptos de manière décentralisée et de participer à des pools de liquidité ou à du staking.

C’est en somme un DEX tout à fait classique qui est issu d’un fork de SushiSwap.

Il possède un token de gouvernance précédemment évoqué : le BONE. Capé à 250 millions d’unités, celui-ci permet à ses détenteurs de voter pour les règles qui régissent ShibaSwap.

Participer à une pool de liquidité sur ShibaSwap - Shiba Inu
En déposant des SHIB dans une pool de liquidité sur ShibaSwap, les utilisateurs sont récompensés en tokens BONE

Un layer 2 d’Ethereum dédié au projet Shiba Inu (Shibarium) est également en cours de développement et devrait sortir dans le courant de l’année 2022.

Celui-ci devrait bénéficier de frais beaucoup moins élevés que sur Ethereum et d’une vitesse d’exécution plus grande.

Il devrait pouvoir accueillir tous les projets de l’écosystème, que ce soit les NFT liés au Shiba Inu ou le metavers qui est en développement.

Le tout sera soutenu par des frais payables en BONE qui sera la monnaie d’échange de Shibarium.

Shiba Inu : un mème qui devient un projet sérieux ?

Si la genèse, les tokenomics et le narratif autour du Shiba Inu peuvent faire penser à une vaste blague, force est de constater que depuis sa création l’écosystème continue d’attirer et surtout de proposer des développements.

Le token SHIB et sa « ShibArmy » semblent faire office d’acteurs de plus en plus sérieux dans la cryptosphère avec des annonces qui se multiplient dans le sens d’une démocratisation du SHIB.

En premier lieu, il faut noter que le SHIB est de plus en plus utilisé comme un moyen de paiement valide par de grandes entreprises. On peut ainsi énumérer les cinémas AMC, la société Newegg qui fait du commerce de matériel informatique ou encore le fournisseur de portefeuille numérique ZenGo, soutenu par Samsung.

Comme nous l’avons vu un DEX est déjà déployé sur le réseau depuis 2021. Pour 2022, la roadmap est relativement longue avec le lancement d’un metavers, le développement des NFT ou bien la création d’un stablecoin algorithmique (SHI).

Le tout hébergé sur un tout nouveau layer 2 dédié au Shiba Inu en cours de développement.

En tout cas, le projet est fort d’une très grosse communauté avec ses plus de 3 millions de followers sur Twitter et près de 150 000 membres sur Discord.

Membres de l’équipe

Ryoshi

Il est le seul fondateur connu du Shiba Inu. Pseudo qui cache une ou plusieurs personnes, personne ne peut le savoir. A l’image de Satoshi Nakamoto pour Bitcoin, c’est un personnage qui se veut mystérieux.

On sait peu de choses sur lui, si ce n’est qu’il a déclaré ne pas posséder de SHIB. Il a également annoncé être un fervent défenseur de la décentralisation.

Il a d’ailleurs posté un article en ce sens sur son compte Medium le 29 mai 202. Ryoshi s’y est décrit comme « juste un gars sans importance tapant sur un clavier ».

Avatar autheur

Rédacteur financier
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents