Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Ripple (XRP)

Le réseau Ripple et son token XRP font parties des acteurs cryptographiques les plus performants. Rapidité, décentralisation, adaptabilité, toutes ses valeurs sont les fondements de la blockchain créé par la société Ripple.

Sommaire :

ripple xrp

Caractéristiques du Ripple

Il ne faut pas confondre Ripple et XRP.

Ripple est la société technologique californienne qui souhaite simplifier les transferts d’argents transfrontaliers en les rendant plus rapides, plus simples et moins coûteux.

Le XRP est l’actif numérique donc la cryptomonnaie qui facilite les transactions sur le réseau Ripple. Le Ripple ayant pour sigle XRP est issu de l’abréviation RTXP (« Ripple Transaction Protocol »).

Le token XRP permet de palier aux problèmes issus des échanges interdevises qui sont coûteuses et qui prennent plusieurs jours. Le XRP est une monnaie universelle de compensation et inclue toutes sortes de valeurs aussi bien digitales que fiduciaires.
Ripple souhaite être l’intermédiaire de référence pour les transactions internationales.

Et le procédé de ce token est simple à comprendre :

  • un émetteur envoie une somme vers un intermédiaire
  • cet intermédiaire convertit la devise (peu importe de quelle devise il s’agit) en Ripple
  • une fois que la devise est convertie en Ripple, elle est envoyée à un autre intermédiaire cette fois-ci situé dans le pays du destinataire
  • ce dernier convertit le Ripple en monnaie locale du pays. Cela permet de limiter le coût du taux de change monétaire. Il envoie ensuite le montant correspondant à la transaction à son destinataire.

Tout se passe en temps réel, ce qui fait de Ripple une monnaie très rapide.

Prenons un exemple : une personne souhaite faire un échange entre de l’euro et du dollar. Avec le XRP, on échange de l’euro contre du XRP et puis le XRP contre le dollar. Ce système simplifie les échanges et permet au mécanisme d’échange d’être moins cher et instantanée.

Un gros avantage du XRP est le faible coût d’une transaction. Le coût moyen est de 0.0001$, des frais très abordables surtout en matière de paiements internationaux.

Quelle est l’histoire du Ripple ?

Une idée qui est survenue avant le Bitcoin. C’est en 2004 que Ripple a été imaginée par Ryan Fugger comme un système monétaire décentralisé. Il y a eu depuis de grandes évolutions au fur et à mesure des années.

Le système a été lancé en 2005 dont l’objectif était de proposer des paiements sécurisés dans le monde entier et le prédécesseur du protocole Ripple s’appelait à l’époque « Ripplepay ».

Changement de nom en 2012, Jed McCaleb et Chris Larsen reprennent la société et lui donnent le nom de OpenCoin. Leur objectif reste toujours dans la même idée : proposer des solutions de paiement pour les banques et les institutions financières.
C’est seulement en 2015 que le nom Ripple est redonné à la société.

Suite à la création de Bitcoin, les dirigeants de Ripple déploient leur propre blockchain dès 2012. Le but est de fournir des services d’échange sur plusieurs paires de devises, mais aussi pour stocker toutes les informations comptables des participants au réseau. La cryptomonnaie native de cette blockchain, le XRP, est créée dans le même temps.

La promesse de Ripple est la suivante : permettre des échanges interbancaires sécurisés et vérifiés par les participants du réseau via un mécanisme de consensus. Tout cela en temps réel avec une solution open source.

Le Tokenomics du XRP

Le nombre de tokens XRP existants est de 100 milliards. C’est un chiffre extrêmement élevé comparé au Bitcoin où l’on retrouve 21 millions de bitcoins. Mais sur ces 100 milliards, en avril 2021, il n’y avait que 46 milliards d’unités en circulation et en décembre 2021, un peu plus de 47 milliards. Plus de la moitié des tokens sont conservés par la société Ripple.

Ripple détient un contrôle intégral sur la rareté artificielle de l’offre sur le marché, car en vendant une partie de ces jetons, Ripple peut entraîner une baisse de la valeur du token XRP sauf s’il y a une forte demande en contrepartie. Par ailleurs, 70% du nombre total d’unités est contrôlé par les 100 adresses les plus riches.

Une autre chose est que la société Ripple se donne le droit de vendre sur le marché jusqu’à 1 milliard de XRP par mois. Elle le fait au moins en partie. Une part est réservée à de la vente pour de gros clients et institutionnelle. L’autre partie est vendue directement sur le marché.
La société Ripple a donc un contrôle important sur la politique d’émission monétaire du token, tout en ayant une source de revenus constante via la vente de nouvelles unités sur le marché tous les trimestres.

Le token XRP possède plusieurs attribus :

  • Il peut être utilisé comme devise relais par les banques pour régler les transactions internationales.
  • Il est brûlé lorsqu’une telle transaction se produit pour payer les frais de transaction.
  • Les frais sont très faibles

Le XRP ne dispose pas du modèle tokenomics à proprement parlé et appropriée pour l’appréciation du prix. L’accumulation pour les devises relais reste incertaine.

L’utilisation avantageuse du XRP est de permettre aux banques et institutionnelles de régler des transactions internationales. Donc ils doivent acheter du XRP pour l’utiliser comme devise relais.

Les frais de transaction sur le réseau sont extrêmement faibles et les plus bas parmi la plupart des actifs numériques. Cela est hypothétiquement bon pour l’adoption du token. Dans la mesure où cela encouragera les banques à utiliser le XRP pour réduire les coûts de transaction, cela signifie également que chaque banque n’a besoin que de quelques centaines de XRP pour pouvoir effectuer des transactions pendant des années.
La demande nécessaire représente une petite fraction de l’offre totale réelle.

Alors que le XRP est principalement destiné à être utilisé par les banques, des particuliers achètent du XRP à des fins de spéculation. La spéculation est en contradiction avec les cas d’utilisation de la banque pour le XRP en tant que devise relais, car la spéculation crée une volatilité supplémentaire et indésirable du prix des actifs.

Quelle technologie utilise le Ripple ?

Ripple ne repose pas sur la technologie de la blockchain contrairement à d’autres crypto-devises.

Les pièces XRP ne sont pas minées. Et il n’y a pas de protocole de preuve de travail (Proof-of-work) ou de preuve d’enjeu (Proof-of-Stake) nécessaire pour la validation des transactions.

Pour permettre la vérification et le traitement des transactions, la société a créé et breveté une technologie propriétaire appelée Ripple Protocol Consensus Algorithm (RPCA).

Cela signifie que pour vérifier une transaction, tous les nœuds du réseau doivent être d’accord à l’unanimité. C’est pourquoi les transactions Ripple sont largement moins chères et utilisent moins de puissance par rapport aux transactions sur le Bitcoin.

Ripple a mis en place un support pour garantir les transactions entre deux parties qui se basent sur un lien de confiance pour chaque partie. Ce support est appelé Gateway. Il envoie et reçoit toutes les formes de devises à des adresses publiques en utilisant RippleNet.

Pour utiliser ce service, les entreprises et les particuliers peuvent s’inscrire et lancer une passerelle pour les autoriser à agir en tant qu’intermédiaire pour effectuer l’échange. Les pièces XRP jouent le rôle de monnaie relais indépendante vers les cryptomonnaies ou les devises fiat.

Ripple a la main mise sur l’intégralité des transactions qui passent sur son réseau, car elle demande des conditions à ses validateurs comme être capable de maintenir le noeud 24/7, intégrer les mises à jour rapidement et être identifié. Cela impose une limite aux participants.

Pour valider les transactions, la société Ripple recommande également à ses clients d’utiliser une liste de participants de confiance identifiés, connus sous le nom de Unique Node List. Et la moitié des noeuds de cette liste appartient à l’entreprise Ripple.

Le fonctionnement open source de Ripple, où tout le monde où tout le monde peut contribuer et qui peut perdurer même si la société cesse d’exister, reste tout de même théorique, car l’entreprise exerce un fort contrôle sur les validateurs.

Les avantages du Ripple

XRP offre de nombreux avantages notamment grâce à son infrastructure technologique différente.

Les Transactions instantanées

Pour vérifier les transactions, l’utilisation d’un réseau de serveurs permet à Ripple de traiter et de valider les paiements en moins de 5 secondes. Cela donne à XRP un avantage par rapport à d’autres crypto-devises comme Bitcoin et Ethereum qui s’appuient sur des protocoles de preuve d’enjeu ou de preuve de travail qui prennent plus de temps.

Polyvalent et adaptable

La polyvalence du projet ripple est de faciliter les institutions financières et non de remplacer un moyen de paiement déjà existant. Cela signifie que n’importe qui, de n’importe où, peut utiliser Ripple pour créer un compte afin d’acheter ou de vendre la devise qu’il souhaite.

Frais de transaction peu élevés

Une autre caractéristique clé de Ripple est ses faibles frais de transaction. Le prix reste généralement stable. S’il y a une augmentation temporaire de la demande sur le réseau, qui fait grimper les frais, ceux-ci ne restent presque nul comparé aux frais de transaction d’autres crypto-devises.

Décentralisé

Selon ses créateurs, Ripple est un réseau décentralisé, même sans l’utilisation de la blockchain. Ce qui signifie qu’il n’y a pas d’autorité centrale qui en exerce un contrôle absolu. On a tout de même vu précédemment que Ripple détient un fort contrôle sur son réseau et son token. Cela dit, n’importe qui peut utiliser la plateforme pour créer ses passerelles et échanger des monnaies numériques et des devises fiat.

Jetons pré-minés

L’une des différences importantes entre les blockchains populaires et le réseau Ripple est qu’il propose des jetons pré-minés. Cela signifie qu’il n’y a pas de monnaie à miner, ce qui permet non seulement d’économiser du temps et de l’argent, mais aussi d’être excellent pour l’environnement, car il n’y a pas de consommation excessive d’énergie pour vérifier les transactions.

Approche interentreprises

Les principaux clients de Ripple sont les banques et les institutions financières. L’objectif est de révolutionner le système de backend des paiements grâce à la technologie RippleNet, ce qui, en fin de compte, profitera aux consommateurs finaux. La plateforme compte déjà des acteurs majeurs, dont MoneyGram, American Express, Santander et Interbank.

Les membres de l’équipe

Voici une liste de personnes impliquées dans le projet Ripple.

Brad Garlinghouse

Brad est l’actuel PDG et membre du conseil d’administration de Ripple. Il est chargé de définir la vision à long terme de la plateforme. Il a travaillé à des postes de direction dans des entreprises comme AOL, Yahoo et Dialpad,

David Schwartz

David occupe actuellement le poste de directeur de la technologie (CTO) chez Ripple. Schwartza travaillé avec Webmaster, NSA et CNN. Il s’agit d’un nom respecté dans la communauté des monnaies numériques. Il est le créateur original de XRP Ledger.

Asheesh Birla

Il est le vice-président senior par intérim du développement des produits et de l’entreprise. Il a rejoint Ripple en 2013 dans le but de diriger le développement de la plateforme.

Kanaan

Kanaan est le vice-président senior de l’ingénierie chez Ripple. Il a précédemment travaillé chez Quantcast et Yelp. Il a une expérience diversifiée dans la transformation de grandes idées en entreprises viables.

Monica Long

Monica Long occupe le poste de vice-présidente senior du marketing chez Ripple. Elle a une forte expérience dans l’accompagnement des entreprises technologiques dans la conduite du changement, notamment dans l’aspect financier.

Ethan Beard

En tant que responsable du développement des nouvelles entreprises chez Google et Facebook Developer Network, Ethan travaille actuellement en tant que vice-président senior de Xpring chez Ripple. Il fournit également des investissements et des conseils aux start-ups technologiques.

Eric Van Miltenburg

Eric est le vice-président senior par intérim des opérations mondiales et du développement commercial chez Ripple. Son expérience, de plus de 20 ans, est principalement dans la gestion des opérations et le développement commercial des entreprises.

Avatar autheur

Rédacteur financier
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents