Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

KyberNetwork (KNC)

KyberNetwork est un nouveau système qui permet l’échange et la conversion d’actifs digitaux via sa blockchain. Il est basé sur le protocole Ethereum. Le projet est assez proche de 0x (ZRX). Il ne met pas à disposition de ses utilisateurs un order book.

Sommaire

Kybernetwork knc

Caractéristiques de KyberNetwork

Le protocole offre un système de paiement et un nouveau wallet qui permet à n’importe quel utilisateur de recevoir en continu des tokens de n’importe quelle monnaie. Chaque opération est sécurisée grâce à un smart contract. L’exécution de ce contrat est décentralisée, elle ne nécessite pas l’intervention d’un tiers de confiance.

Kyber Network permet des transactions instantanées, sans délai. L’utilisateur reçoit ses tokens dès que l’opération est inscrite dans la blockchain. La technologie de Kyber est compatible avec les smart contracts déjà existants.

Les sites d’échanges traditionnels tels que Binance ou HitBTC peuvent parfois mettre du temps avant de recevoir vos dépôts ou d’effectuer vos retraits. Ils peuvent également être vulnérables à différentes attaques informatiques.

Les exchanges décentralisés (DEX) quant à eux manquent d’utilisateurs (et donc de liquidités) et ne permettent pas d’effectuer du trading (des échanges) dans de bonnes conditions.

Quelle est l’histoire de KyberNetwork ?

Kyber Network a été fondé par Loi Luu, Victor Tran et Yaron Velner en 2017. À cette époque, l’équipe qui s’occupe du proket Kyber lève environ 50 millions de dollars, soit 200 000 ETH lors d’une première offre de pièces de monnaie de sa Cryptomonnaie.

Lors de la vente, une offre totale de 226 millions de KNC a été créée, dont la plupart ont été vendues à des acheteurs et des investisseurs.

Ensuite, en octobre 2017, Kyber Network brule plus de 10 millions de jetons KNC, ce qui a pour finalité de ramener l’offre maximale à environ 215 millions de KNC.

Le logiciel a été mis en ligne sur la blockchain Ethereum en février 2018.

Kyber Network est donc un projet qui débutera en février 2018. Pendant le projet pilote, seuls les contributeurs à l’ICO (Initial Coin Offering) ont un accès privilégié à la plateforme. Le réseau va continuer de se déployer sur la blockchain Ethereum et les développeurs ont ouvert l’accès aux autres utilisateurs après de multiples vérifications de la stabilité du réseau pour assurer le futur du protocole.

Le modèle tokenomics du KyberNetwork

Le KNC est un token ERC20 qu’un « reserve manager » doit acheter s’il désire gérer une réserve sur le réseau.

Chaque fois qu’un échange de jetons se produit, le réseau charge des frais en KNC à la réserve. Ces frais sont utilisés pour :

  • Couvrir les frais de fonctionnement du réseau.
  • Pour récompenser les parties tierces qui amènent du volume de trade sur le réseau.
  • Ce qui reste est brûlé via un burn de token.

Après son ICO, Kyber Network a décidé de créer un nombre total de 226 millions de KNC. Environ 60% ont été distribués aux acheteurs.
Les 40% restant étaient débloqué sur une période de deux ans et détenus à l’équipe de kybernetwork et aux advisors.

À lire aussi :

KNC permet aux détenteurs de jetons de jouer un rôle essentiel dans la constitution d’une large base de parties prenantes et la capture de la valeur créée par les nouvelles innovations sur le réseau Kyber. Les détenteurs de KNC participent et votent pour recevoir des frais de négociation des protocoles du réseau. Au fur et à mesure que de plus en plus de transactions sont exécutées et que de nouveaux protocoles sont ajoutés, plus de récompenses sont générées.

La crypto KNC est dynamique et peut être mise à niveau, frappé ou brûlé par KyberDAO pour mieux soutenir la liquidité et la croissance. Détenir la crypto KNC signifie participer à l’innovation de tous les points les plus importants du protocole afin d’apporter de la liquidité au projet.

On retrouve donc différentes caractéristiques du token KNC :

Récompenses de participation

Les détenteurs de KNC peuvent être investis dans le KyberDAO et voter sur des décisions importantes. Les électeurs reçoivent des frais de négociation et d’autres avantages des collaborations de l’écosystème sur Kyber.


Modèle de jeton dynamique

KNC permet à KyberDAO de façonner le comportement et les mises à niveau des jetons, ce qui rend KNC beaucoup plus adaptable et offre un meilleur soutien à l’innovation et à la croissance.

Incitations à la liquidité

KyberDAO peut proposer diverses incitations KNC en plus des frais de négociation standard pour offrir plus de valeur aux fournisseurs de liquidités.

Quelle technologie utilise KyberNetwork ?

Le Kyber Network gère ses liquidités à travers ce qu’on appelle le « dynamic reserve pool ». Ce pool contient toutes les « reserve entities » qui opèrent sur le réseau. C’est un endroit dans lequel des cryptomonnaies sont prêtes à être échangées ou converties.

Il y a plusieurs avantages à posséder plusieurs entités différentes dans ce pool :

  • Éviter de faire monopoliser le réseau par un seul acteur.
  • Du fait de la compétition entre les différentes entités, le taux change proposé restera compétitif.
  • Quand un utilisateur possédant une crypto X voudra effectuer un transfert à un autre utilisateur voulant une crypto Y, un smart contract choisira automatiquement la « reserve entity » qui offre le meilleur taux de change pour l’utilisateur.

Il faut s’intéresser aux composants qui alimentent le réseau pour comprendre comment fonctionne le KyberNetwork. Ils contribuent à fournir un service d’échange.

Il s’agit notamment des éléments suivants :

  • Contrats intelligents – Ils fournissent l’infrastructure nécessaire à l’échange de jetons.
  • Réserves – offrent des liquidités au réseau.
  • Preneurs – exécuter des transactions et retirer des liquidités du réseau. (Exemples : Dapps, vendeur et portefeuilles).
  • Le modèle de réserve de Kyber
  • Le Kyber Network s’appuie sur des réserves pour fournir des liquidités.

Lorsqu’un utilisateur initie une transaction, le réseau effectue une recherche des réserves disponibles dans le but de trouver le meilleur taux disponible offert par les preneurs.

Trois principaux types de réserves existent sur le protocole. Ils permettent ainsi aux preneurs de convertir instantanément des jetons au prix le plus compétitif :

Réserves d’alimentation en prix (PFR)

Les PFR constituent l’alternative du protocole aux teneurs de marchés, en utilisant les alimentations en prix pour calculer les taux de conversion et stocker ces données dans des contrats intelligents. Les réserves renvoient ensuite les preneurs au contrat intelligent pour calculer les taux de conversion des jetons.

Réserves de prix automatisées (APR)

Les APR servent de liquidité au réseau. Ils s’appuient également sur les contrats intelligents pour fournir les taux des jetons disponibles. Toutes les transactions de TAEG sont effectuées sur la blockchain du Kyber.

Network, et les contrats intelligents

Ils sont utilisés pour stocker les jetons et les échanger avec d’autres utilisateurs.

Réserves de Bridge

Les réserves de Bridge sont chargées d’augmenter les liquidités en accédant à d’autres bourses décentralisées (comme Uniswap).
Par le passé, les réserves de Kyber Network devaient détenir des KNC pour payer les frais de réseau. Cependant, une mise à niveau du réseau a supprimé cette fonction, supprimant ainsi les frictions pour les réserves.

Le Kyber Network perçoit les redevances à l’ETH, dont une partie va à ces réserves, qui les perçoivent en fonction du montant des liquidités qu’elles fournissent.

Les avantages de KyberNetwork

Le projet KyberNetwork a été déployé en premier lieu sur la blockchain Ethereum pour lancer le projet. C’est une blockchain relativement coûteuse et c’est pour cela que le smart contract a depuis été adapté au réseau Polygon et BNB Chain, deux blockchains très peu chères.

KyberNetwork est un agrégateur de liquidité qui offre une profondeur de liquidité bien plus grande que sur un DEX classique.

C’est une nouvelle génération d’AMM, qui s’adapte mieux aux conditions de marché et offre aux fournisseurs de liquidité de meilleurs rendements.

Ils peuvent, avec KyberNetwork, optimiser beaucoup plus facilement l’utilisation de leur capital. D’autre part, les traders utilisant le protocole constatent de leur côté un slippage beaucoup plus faible avec une liquidité qui est mieux attribuée.

Les membres de l’équipe

Kyber Network a été créé par 3 personnes. Leur parcours différent est très intéressant dans le monde des cryptomonnaies. En plus de cela, ils ont, dans leur rang, une personne de choix en la personne du fondateur d’Ethereum.

Voici les membres principaux de l’équipe :

Loi Luu

Actuellement, Loi Luu est le CEO de KyberNetwork. Il fait parti des co-fondateurs du projet.Il es également le créateur de Oyente, le premier programme open-source qui permettait d’analyser les smart contracts Ethereum. Loi Luu a co-fondé SmartPool, un projet de pool de minage décentralisé.

Yaron Velner

Yaron Velner est le CTO et un des co-fondateurs de KyberNetwork. Il a été actif dans le programme « bug bounty » d’Ethereum.

Victor Tran

Victor Tran – Ingénieur en chef et co-fondateur : également développeur en chef de SmartPool.

Vitalik Buterin

Vitalik Buterin fait parti des proches conseillers du projet KyberNetwork. C’est un acteur très connu du monde de la crypto-monnaie puisqu’il est, entre autre, le fondateur du célèbre réseau Ethereum.

À lire aussi :
Avatar autheur

Rédacteur financier
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents