Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

BNB Chain (Binance Smart Chain)

La BNB Chain, anciennement Binance Smart Chain, est une blockchain liée à l’écosystème de l’exchange Binance. Elle a été celle qui a démocratisé l’accès à la DeFi (Finance Décentralisée) grâce à ses frais très faibles.

Elle est souvent critiquée pour son manque de décentralisation et son lien étroit avec Binance. Pour autant c’est l’un des réseaux blockchain les plus utilisés dans le monde.

Il peut être intéressant de retracer son histoire, de comprendre sa technologie et ses différences avec Ethereum pour mieux l’appréhender et apprendre à s’en servir.

Sommaire

BNB Chain

Qu’est-ce que la BNB Chain ?

Tout d’abord il faut rappeler qu’initialement l’écosystème autour du BNB coin (le token du réseau) était composé de deux blockchains différentes. En premier lieu, il y a eu la Binance Chain qui a été lancée en avril 2019. Par la suite, son homologue la Binance Smart Chain (BSC) a vu le jour un an plus tard.

Bien que différents, les deux réseaux étaient interconnectés grâce notamment au BNB qui faisait office de carburant pour payer les transactions, à l’image du gas sur Ethereum.

Les deux blockchains permettaient d’héberger le BNB mais la BSC possédait l’avantage d’une plus grande programmabilité. Grâce à cela elle s’est imposée comme une blockchain de référence dans la DeFi. Etant EVM (Ethereum Virtual Machine) compatible, les dApps présentes sur Ethereum ont ainsi pu être facilement transposées sur la BSC.

La TVL sur la BSC en 2022
Au printemps 2022 la BSC fait partie des blockchains les plus utilisées sur la DeFi avec une TVL de plus de 12 milliards de $

Mais désormais, depuis février 2022, il ne faut plus parler de Binance Chain ou de Binance Smart Chain mais bien de BNB Chain. La société Binance a décidé de renommer ses réseaux pour qu’ils soient moins étiquetés comme dépendant de l’exchange.

Dans le même temps, le nouveau réseau a annoncé vouloir ouvrir sa blockchain à un plus grand nombre de validateurs dans un souci de décentralisation.

Dans la pratique la BNB Chain est toujours une blockchain de 2 sous réseaux.

D’un côté on retrouve la BNB Beacon Chain (ancienne Binance Chain) qui a un rôle dans la gouvernance du projet et le staking de BNB. En parallèle il y a la BNB Smart Chain (anciennement BSC) qui assure la programmabilité et la compatibilité EVM.

Pour ce qui est de sa technologie sous jacente, le réseau BNB Chain est construit sur le consensus développé par les équipes de Cosmos : Tendermint. Il fonctionne sur un mélange de Preuve d’Autorité (PoA) et de Preuve d'Enjeu Déléguée (DPoS).

Pour faire simple, les validateurs (21) sont ici élus par la communauté selon le montant de BNB qu’ils ont en staking. Ce sont eux qui traitent les blocs de transactions et ce processus est renouvelé chaque 24 heures.

BNB Chain vs Ethereum

La BNB Chain a beaucoup de similitudes avec Ethereum. En premier lieu parce que son code est un hard fork du protocole Go d’Ethereum (Geth), l’un des clients qui font tourner Ethereum. Toutefois, grâce à plusieurs innovations elle a réussi à se différencier de la blockchain dont elle est issue.

Pour commencer, bien que le code soit issu d’Ethereum, la différence majeure de la BNB Chain c’est qu’elle a choisi de reposer sur un consensus différent. Là où Ethereum a repris la Preuve de Travail (PoW) de Bitcoin (cela devrait changer en 2022), la BNB Chain s’appuie sur le consensus Tendermint de Cosmos.

En clair, les validateurs sur Ethereum doivent résoudre des problèmes mathématiques complexes en utilisant de la puissance de calcul pour se mettre d’accord. A l’inverse, comme mentionné plus haut, sur la BNB Chain les validateurs sont élus par les membres en fonction de leur nombre de BNB stakés.

Cette limite au nombre de validateurs engendre un traitement beaucoup plus rapide que sur Ethereum. De la même manière, la taille des blocs sur la BNB Chain a été augmentée par rapport à Ethereum dans le but de favoriser la vitesse des transactions, au détriment de la décentralisation.

Les frais sont dans le même temps beaucoup moins prohibitifs que sur son aînée : il faut compte seulement quelques dizaines de centimes de frais de transactions tandis que sur Ethereum il n’est pas rare de dépasser les dizaines de $ de frais.

L’une des différence majeure entre la BNB Chain et Ethereum réside aussi dans le fait que la BNB Chain présente une offre maximale de jetons. Ainsi, contrairement à Ethereum qui n’a pas de limite d’expansion, les BNB ont été limités à une offre maximale initiale de 200 millions d’unités. Il n’en reste aujourd’hui plus que 165 millions en circulation.

Tokenomics du BNB
Le nombre de BNB s'est vu réduit de 200 millions à 165 millions depuis la création du token

Effectivement, pour appuyer encore sur le côté déflationniste de son token, la BNB Chain a introduit un mécanisme de burn au BNB. Initié par la BNB Chain dès 2017, c’est un procédé qui vise à envoyer des tokens vers une adresse inaccessible.

En d’autres termes, même si les jetons concernés existent toujours ils sont considérés comme perdus. Cela diminue ainsi l’offre et augmente la rareté du BNB, faisant ainsi pression sur la demande et donc le prix.

Aujourd’hui, de nombreuses blockchains ont repris ce mécanisme de burn et c’est notamment le cas d’Ethereum avec son EIP 1559 qui brûle une partie des frais de transactions du réseau.

Comment utiliser la BNB Chain ?

Le gros avantage de la BNB Chain c’est qu’à travers sa BNB Smart Chain elle est EVM compatible. Cela signifie entre autres que l’adresse binance smart chain publique d’un wallet BNB Chain est la même que l’adresse Ethereum de ce même wallet.

Cela veut aussi dire que le réseau BNB Chain est utilisable sur n’importe quel wallet qui fonctionne avec Ethereum. Il suffit pour cela d’importer le réseau BSC sur le wallet en question.

Pour reprendre le plus réputé d’entre eux on peut citer Metamask, un hot wallet sur lequel nous avons créé un guide complet d’utilisation :

Pour autant il faut bien veiller à choisir soigneusement le bon réseau de retrait lorsque l’on souhaite retirer des tokens sur la BSC par exemple.

Même si quelques manipulations simples peuvent permettre de récupérer ses fonds en cas de mauvais envoi vers un wallet non custodial, la chose est beaucoup moins évidente quand l’erreur est faite vers un exchange par exemple.

Retirer des BUSD sur la BSC
Il faut veiller à bien choisir le réseau destinataire quand on retire des tokens. Ici on peut voir que 3 réseaux sont disponibles pour retirer des BUSD

Pour le reste, la BNB Chain fonctionne de la même manière que beaucoup d’autres de ses homologues. Elle permet d’interagir avec des smart contracts pour utiliser la DeFi ou minter des NFT par exemple.

A noter aussi que le fait de posséder des BNB procure différents avantages à ses détenteurs sur l’utilisation de Binance, que ce soit au niveau des frais ou du cashback sur la carte de paiement de l’exchange.

Avatar autheur

Rédacteur financier
boursopedia Cryptomonnaie Liste cryptomonnaies BNB Chain (Binance Smart Chain)
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents