Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Arweave (AR)

Arweave est une blockchain spécialisée dans le stockage décentralisé de données. A l’instar de Google par exemple, elle propose un service pour stocker ses données sur Internet.

Sommaire

Logo d'Arweave sur des nuages

Caractéristiques de Arweave

La blockchain Arweave est un réseau qui permet de stocker ses données dans un « cloud » d’un type un peu particulier. Ces dernières années, le stockage sur le cloud s’est énormément démocratisé et de très gros acteurs tels que Microsoft, Amazon ou encore Google en ont énormément profité.

A eux seuls, ces trois mastodontes pèsent près de 2/3 de l’offre du marché.

Un constat préoccupant qui a donné des idées aux fondateurs du projet Arweave. Ce dernier a pour but de permettre le stockage de données dans le cloud, mais ce de manière décentralisée.

Contrairement aux fournisseurs classiques, Arweave est une solution très peu coûteuse dans le sens où le stockage est effectué de manière permanente. Il n’y a donc pas d’abonnement à payer chaque mois ou chaque année pour renouveler son bail.

Dans les faits, le protocole blockweave, qui gère les transactions sur son réseau, met en lien différentes personnes de manière « peer to peer« . Ainsi, ce sont des individus qui possèdent de l’espace de stockage en trop qui peuvent le monnayer auprès de clients qui cherchent à sécuriser leurs données de manière décentralisée.

Le rôle d’Arweave est en fait de permettre de mettre en lien de manière directe ces deux types d’individus et d’exécuter un consensus pour organiser le tout.

Le fait que le projet soit sous forme de blockchain inclus le fait qu’il est également possible de créer des DApps locales sur la blockchain Arweave.

Quelle est l’histoire de Arweave ?

Le projet Arweave est né en août 2017 sous son premier nom : Archain. Initié par la création de la société Minimum Spanning Technologies, destinée à développer le projet, celui-ci est renommé dès février 2018 en Arweave.

Le projet est officiellement lancé en juin 2018 avec une première ICO privée réservée à plus de 30 000 investisseurs particuliers.

Dans le même temps, une ICO publique a lieu pour permettre aux plus grand public de participer au développement du projet.

Puis plus tard ont lieu de nouvelles phases de ventes privées cette fois. En novembre 2019 puis en mars 2020 Arweave enregistre la participation de grands fonds comme Coinbase Ventures ou Multicoin Capital.

A partir de janvier 2020 le projet annonce la mise en place d’une DAO pour rendre le projet de plus en plus décentralisé au fil du temps.

Les Tokenomics du AR

Le nombre de jetons AR est limité. Au total il n’y aura jamais plus que les 66 millions de jetons prévus lors de l’instauration du projet. Ainsi quand tous jetons auront été émis, le token deviendra déflationniste, ce qui devrait faire augmenter sa rareté et donc son prix.

Sur ce total, 55 millions furent créés dès le départ à la genèse du projet au moment du premier bloc. Les 11 millions restants seront distribués au fur et à mesure sous forme de récompenses.

Le token AR a plusieurs utilités qui lui donnent de la valeur :

  • C’est la monnaie d’échange qui permet de payer les frais de stockage entre les deux entités qui concluent un accord.
  • Elle permet aussi de payer les frais de téléchargement nécessaires pour la récupération des fichiers déposés.
  • Elle sert aussi de monnaie de référence pour payer tous les frais d’interaction entre les différentes DApps localisées sur la blockchain Arweave.

Quelle technologie utilise Arweave ?

En fait Arweave se compose de deux sous couches essentielles à son fonctionnement :

  • D’une part il y a Blockweave. Blockweave est construite comme une blockchain classique mais spécialisée sur le stockage de données. Sauf que contrairement à d’autres blockchains les blocs n’y sont pas forcément reliés qu’au bloc qui les précède mais aussi à un autre bloc pris au hasard (cf : explications plus bas).

Blockweave est la couche qui gère le consensus et conserve l’historique des transactions et des fichiers stockés.

  • En second lieu il y a Permaweb : c’est un site web décentralisé construit sur la blockchain Arweave. Elle agit comme une sorte d’interface, c’est là que sont stockées toutes les DApps d’Arweave.

C’est la couche sur laquelle se font les interactions.

En outre, pour développer une DApps sur Arweave il est nécessaire d’utiliser le protocole de smart contracts natif du réseau : SmartWeave.

La compatibilité de Permaweb avec le protocole HTTP lui permet de rendre accessible toutes ses applications directement depuis le web avec un moteur de recherche classique.

Architecture d'Arweave
Schéma de l'architecture d'Arweave

Le problème avec un stockage décentralisé est de réussir à modérer les contenus qui y sont détenus. Aussi, afin d’avoir un minimum de modération sur les contenus les validateurs peuvent choisir de refuser le stockage du contenu d’un bloc s’ils le jugent inapproprié. Les différentes applications peuvent également faire le choix d’afficher ou non les fichiers stockés.

Pour terminer sur l’aspect technologique il faut noter qu’Arweave possède son propre mécanisme de consensus : SPoRA (preuves d’accès aléatoires succinctes). Ce système oblige un validateur à prouver qu’il possède bien les données du bloc précédent mais aussi celles d’un bloc tiré au hasard (le recall block). Car si sur des blockchains comme Bitcoin ou Ethereum les informations contenues dans un bloc restent minimes (horodatage, transactions qui y figurent), sur Arweave les blocs renferment également les fichiers destinés à être stockés.

En conséquence, pour être rémunéré un validateur a tout intérêt à stocker un maximum de données sur son nœud afin de maximiser ses chances d’avoir le bloc pris au hasard et ainsi toucher une récompense du protocole.

Les avantages de Arweave

Le plus gros avantage d’Arweave vis à vis de ses concurrents c’est clairement son stockage permanent. En effet, grâce à cela pas besoin de payer de manière récurrente un fournisseur d’espace de stockage de type Google/Amazon. Au final ne pas payer de manière récurrente pour continuer à stocker ses données est très avantageux, surtout lorsque l’on possède beaucoup de fichiers à stocker.

A l’heure actuelle il faut compter aux alentours de 2,5$ pour obtenir 1Go d’espace de stockage.

L’autre atout d’Arweave par rapport aux mastodontes du secteur c’est son côté décentralisé. A l’heure où 2/3 géants technologiques phagocytent le marché, il peut être intéressant d’un point de vue sécurité de stocker une partie au moins de ses données en dehors du spectre d’influence de ces acteurs centralisés.

Enfin sur le plan technologique Arweave n’a pas à rougir puisque le protocole annonce un débit pouvant aller jusqu’à 5000 transactions par seconde.

Membres de l’équipe

Sam Williams

Cofondateur d’Arweave, Sam est diplômé de l’université de Kent au Royaume Uni. Durant ses études il a beaucoup travaillé sur les systèmes distribués et décentralisés. Il a d’ailleurs développé son propre système d’exploitation : HydrOS.

Par la suite il a abandonné ses études en cours de route pour se consacrer entièrement au développent du projet Arweave.

William Jones

William est lui aussi britannique et il est également diplômé de l’université de Kent. C’est d’ailleurs là bas qu’il fait la connaissance de Sam Williams.

Il est pour sa part spécialisé dans la théorie des graphes et les réseaux neuronaux artificiels.

Egalement cofondateur d’Arweave il a cependant fait le chemin inverse à son homologue. En 2018 il préfère délaisser le projet pour terminer ses études et son doctorat.

À lire aussi :

Avatar autheur

Rédacteur financier
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Articles récents