À quoi sert l’effet de levier ?

À quoi sert l’effet de levier ?

Quand on ouvre une position de trading, on peut utiliser l’effet de levier. Celui-ci va vous permettre d’investir plus que ce vous n’investissez réellement.
Si vous débutez cela va vous paraître génial, mais attention ! L’effet de levier est en quelque sorte une « arme à double tranchant » qui doit être manipulée avec discernement…

L’effet de levier en bref :

Supposons que vous vous voulez investir 1.000 € sur une position.

Vous avez alors le choix entre :
ne pas utiliser d’effet de levier : dans ce cas, on dira que votre levier est de 1. Vous « sortez » 1.000 € de votre capital et votre position est exactement égale à 1.000 €

utiliser l’effet de levier : si vous décidez d’utiliser un levier de 2, alors vous sortez 1.000 € de votre capital, mais votre position ne sera plus de 1.000 €, mais de 2.000 €. Les gains éventuels que vous encaisserez se feront alors sur cette base de 2.000 €.

Exemple :

Vous ouvrez un ordre d’achat sur l’Eur/Usd, qui se trouve à 1,3872. Vous investissez 1.000 €, avec un levier de 1 :
Après plus d’une heure, le cours a augmenté de 65 pips et l’Eur/usd se trouve à présent à 1,3937.

effet de levier

Vous avez donc gagné :
(1,3937 × 1000 × 1) – (1,3872 × 1000 × 1) – (0,0001 × 1000 × 1) = 6,2 €
Ou
(valeur d’arrivée × capital investi × levier utilisé) – (valeur de départ × capital investi × levier utilisé) – (spread × capital investi × effet de levier utilisé)= gains

Avec un levier de 50, vous auriez gagné :
(1,3937 × 1000 × 50) – (1,3872 × 1000 × 50) – (0,0001 × 1000 × 50) = 320 €

Le problème, c’est justement que si vos profits peuvent se multiplier, malheureusement vos pertes, aussi. Et plus l’effet de levier est grand, et plus ces pertes s’accélèrent.

C’est l’espérance de gains rapides qui séduit toujours les novices, mais ils oublient trop rapidement le risque qui accompagne un effet de levier disproportionné.
En effet, certains brokers proposent des leviers allant jusqu’à 400 ! Les débutants qui possèdent un tout petit capital se disent souvent que c’est là une aubaine pour le faire augmenter très rapidement.

Seulement il faut comprendre qu’il est plus raisonnable d’augmenter votre capital petit à petit, mais sûrement, que de prendre des risques inconsidérés. Sinon, autant aller miser votre argent dans un casino, vous aurez plus de chance de réussir…

D’où vient l’argent que l’on investit en plus ?

Quand vous multipliez votre investissement, c’est votre courtier qui vous « prête » l’argent qui vous manque.
Rassurez-vous, vous ne devez pas le lui rendre : soit votre trade est gagnant et vous encaissez les gains relatifs à votre investissement, soit votre trade est perdant et c’est votre courtier qui récupère votre argent perdu.

Donc dans un cas comme dans l’autre, votre courtier, lui, ne perd rien. Par contre vous, vous pouvez perdre la totalité de votre capital en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.
Lorsque vous arriverez à un seuil limite, et que l’argent dont vous disposez sur votre compte n’est plus suffisant pour couvrir vos pertes latentes (vous êtes en négatif, mais n’avez pas encore fermé votre position), votre courtier procèdera à un « appel de marge ».

Si vous ne remettez pas immédiatement de l’argent sur votre compte de trading, le courtier fermera automatiquement la position. Vous ne pouvez donc jamais perdre plus que l’argent dont vous disposez.

Finalement…

Les traders expérimentés utilisent l’effet de levier de façon raisonnable. Mais ils disposent en plus de l’expérience et de la psychologie nécessaire pour encaisser les pertes éventuelles.

C’est pourquoi si vous débutez, il est largement préférable d’éviter d’utiliser au maximum l’effet de levier. Ou si vous y tenez vraiment, utilisez un levier très faible (ex : 2).
Pensez que vous n’augmenterez pas votre capital plus vite, parce que même si l’un de vos trades se passe très bien et vous fait gagner d’un coup beaucoup d’argent, tous les trades perdants qui suivront vous le feront perdre.

Alors, ne jouez pas avec le feu et contentez-vous d’un plan de money management en béton, sans recourir à l’utilisation d’une fausse « baguette magique ».

Et vous ? Utilisez-vous l’effet de levier ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.