3 raisons pour lesquelles vous voudrez reculer votre stop (et vous allez vous planter) :

3 raisons pour lesquelles vous voudrez reculer votre stop (et vous allez vous planter) :

L’emplacement du stop est l’une des rares choses que vous pouvez complètement contrôler lors d’une prise de position.
Parfois, vous pouvez aussi être tenté de le reculer, mais c’est une erreur.
Voici 3 raisons pour lesquelles vous serez tenté de le faire…et vous perdrez.




Rappel : pourquoi placez-vous un stop ?

La fonction première du stop loss est de fixer un niveau maximal de perte au-delà duquel vous ne voulez pas aller.
Cette perte représente une fraction de votre capital total, par exemple 1%.

Si vous avez 1.000 € sur votre compte, vous placez votre stop, puis vous calculez le montant de votre position EN FONCTION du niveau de stop (et non l’inverse), de manière à ne perdre que 10 € dans le pire des cas.

Mais ce n’est pas tout ce que vous pouvez faire avec le stop.
Si le prix évolue en votre faveur, vous pouvez vous en servir pour :

ne pas perdre d’argent : en le déplaçant à breakeven dès que la situation vous le permet

protéger vos gains : là, le stop agit un peu comme des portes anti-incendie. Et vous protège de la catastrophe. S’il est touché, la position est clôturée, mais vos profits, eux, sont sauvés.

3 raisons pour lesquelles vous allez être tenté de reculer votre stop :

Vous verrez, ça finira par vous démanger à un moment ou à un autre :

Raison nº1 : D’un seul coup, vous considérez que le franchissement que vous avez sous les yeux peut subitement se transformer en point de rebond.

Exemple sur le GBP/USD en H1 :

Reculer le stopLe niveau 1 représente l’emplacement du stop au départ. Le cercle jaune correspond à la prise de position à l’achat.

Supposons que vous n’êtes pas devant l’écran pour surveiller la position. Du coup, vous ne voyez pas ce signal inverse représenté par le franchissement et vous ne pouvez donc pas clôturer la position.

Vous arrivez juste au niveau du cercle orange (oui, c’est comme ça : vous n’avez vraiment pas de chance !). Votre stop est presque touché, mais vous avez l’impression qu’une pin bar se dessine.

Et là, vous décidez de descendre juste un peu le stop au niveau 2. Ce serait bête de sortir maintenant. Et si ça rebondit ?

Raison nº2 : Vous refusez d’avoir tort

Votre erreur crève les yeux, mais vous refusez catégoriquement d’avoir tort.

Vous vous mettez à trouver des points en votre faveur quand il n’y en a aucun. Par exemple : « la tendance de fond est haussière de toute façon. Donc il ne s’agit sûrement que d’une simple correction. »

Le prix approche à nouveau du stop ? Pas grave, vous le descendez encore un peu (niveau 3). Et vous respirez quand vous voyez qu’il semble enfin repartir à la hausse. Mais pas pour longtemps.

Raison nº3 : Vous avez compris que vous vous êtes planté, mais vous vous résignez à aller jusqu’au bout.

Maintenant, vous êtes coincé.

Les plus téméraires vont même virer carrément leur stop en attendant de voir un signe de retour à la hausse. C’est ce qui arrive quand ils tombent sur la pin bar du deuxième cercle orange.

Le stop est maintenant au niveau 4. Évidemment, le gap baissier vient mettre fin subitement à votre autosabordage (il était temps, sinon vous alliez tout droit vers l’appel de marge).

Quelle leçon devez-vous en tirer ?

Quoi que vous pensiez, vous ne devez jamais reculer votre stop.

Vous avez défini un niveau de stop en fonction du graphique. Et à partir de là, vous avez calculé la taille de votre position.
Si vous déplacez le stop, votre money management ne tient plus la route.

Enfin, reculer sans arrêt votre stop, revient exactement au même que de moyenner à la baisse pour récupérer vos pertes.

Dans le premier cas, vous refusez de clôturer votre position pour ne pas perdre un peu d’argent. Dans le second cas, vous ouvrez des positions pour rattraper celles que vous avez perdu.

Dans les deux cas, votre peur de perdre vous fait agir de façon irrationnelle.

Pensez-y la prochaine fois que vous aurez envie de reculer votre stop et ne vous laissez plus avoir.

Avez-vous déjà reculé votre stop pour l’une des raisons ci-dessus ?
N’hésitez pas à donner vos avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.