Votre taux de réussite est une illusion : la preuve

Votre taux de réussite est une illusion : la preuve Je reçois souvent des mails d’élèves qui ne comprennent pas pourquoi ils ne sont toujours pas rentables, malgré un bon taux de réussite.
Si vous vous posez aussi la question, voici la réponse…





Le taux de réussite en trading :

Je le vois souvent : à part de gagner de l’argent, le premier objectif des élèves est souvent de gagner le plus de trades possible.
Certains y arrivent même très bien et ont un taux de réussite de 9 trades sur 10.
Ils se disent alors : « Super !», pour voir quelque temps après que malgré ça, ils arrivent à peine à maintenir leur capital, s’ils ne sont pas carrément en négatif.

Si vous devez retenir une seule chose sur le taux de réussite, c’est qu’il ne reflète absolument pas votre réussite réelle en trading.

Un bon taux de réussite signifie par exemple que vous savez bien trouver vos points d’entrée. Si vous gagnez souvent vos trades, c’est que le prix a bien évolué dans le sens que vous aviez prévu.
Ce taux peut aussi vous aider à faire des statistiques sur vos résultats au bout d’une période de temps donnée.

Mais en aucun cas, il ne permet de voir si vous clôturez vos trades au bon moment : ni trop tôt ni trop tard.
Et il ne permet pas non plus de voir si votre money management est efficace ou si vous gérez bien vos émotions.

Et si vous n’avez pas ces éléments, votre taux de réussite, si bon soit-il, ne sert pas à grand-chose.

Ce qui doit VRAIMENT vous intéresser :

Comme le taux de réussite n’est pas significatif, le mieux est de vous concentrer sur le total de vos gains vs le montant de vos pertes.
Le plus important n’est pas de savoir combien de trades vous gagnez, mais combien vous gagnez quand vous gagnez et combien vous perdez quand vous perdez.

Ce qui arrive souvent, est de gagner beaucoup de trades, mais très peu d’argent à chaque fois. Et par contre, de perdre beaucoup d’argent sur un seul trade.
Monsieur A qui gagne 9/10 trades :

Monsieur A s’est mis pour objectif de gagner 1% par trade. Il y arrive généralement très bien.
Sauf qu’il a 2 problèmes :

– Quand il commence, il a toujours tellement peur de perdre qu’il clôture son trade dès qu’il atteint son objectif.

– Après plusieurs trades réussi, il prend beaucoup plus de risques parce qu’il est euphorique et pense ne plus pouvoir se tromper

Résultat au bout de 10 trades :

Monsieur A

Monsieur B, lui, fait l’inverse.
Il ne clôture jamais un trade gagnant sauf si ça respecte bien les règles de sa stratégie.
Par contre, il se limite à perdre au grand maximum, 3% sur un trade.

Résultat au bout de 10 trades :

Monsieur B

On voit bien que Monsieur A a un taux de réussite de 90% et pourtant, il finit en négatif. Monsieur B a un taux de réussite bien plus mauvais de seulement 30 %. Mais lui, il finit en positif.

J’aimerais vous dire que c’est un exemple très simpliste pour que vous compreniez, mais malheureusement, ce genre de situation arrive très souvent.
Le taux de réussite peut être extrêmement élevé, mais si ça cloche au niveau du money management, de la gestion des trades perdants et des émotions, le résultat sera toujours mauvais, ou au mieux, à peine acceptable.

Alors que si vous vous concentrez sur ces aspects plutôt que sur le nombre de trades gagnants, vous aurez de meilleurs résultats.

Moralité : arrêtez de faire du taux de réussite une obsession.

Si vous avez un mauvais taux de réussite, ne désespérez plus. Assurez-vous simplement d’avoir une stratégie valide que vous pouvez suivre.

Et si vous avez un bon taux de réussite, mais des résultats médiocres, peut-être qu’il est temps de mieux ajuster vos règles, ou la gestion de vos émotions.

Vouloir gagner presque tous vos trades ne doit jamais être votre objectif principal. Ce qui compte c’est uniquement votre technique !

Calculez-vous souvent votre taux de réussite ?
N’hésitez pas à donner vos avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant et Formateur pour mieux investir en bourse.