La vérité sur les bonnes et les mauvaises séries en bourse :

La vérité sur les bonnes et les mauvaises séries en bourse : On a tous expérimenté un jour ou l’autre des bonnes et des mauvaises séries de trades.
Ce qui se passe pendant ces séries, c’est qu’on peut avoir de très mauvais réflexes émotionnels qui auront forcément un impact négatif sur notre trading. Vous devez donc apprendre à bien réagir et voici comment…



Non, il n’y a pas de logique statistique derrière ces séries :

Monsieur X vient de réaliser 5 trades perdants d’affilée. Il est de mauvaise humeur, un peu désespéré et se dit alors que de toute façon « la prochaine, c’est la bonne » parce qu’il pense qu’il ne peut pas perdre éternellement.
Du coup, il double la taille de ses positions en pensant qu’il suffit d’un seul trade gagnant pour tout récupérer et que ce trade va bien finir par arriver.

Monsieur Y, lui, vient de faire 5 trades gagnants. Et là, ou il commence à paniquer et se dit qu’il vaut mieux arrêter là, parce que la chance ne peut pas durer éternellement ou pareil, il double la taille des sa prochaine position pour profiter de « sa chance ».

Vous vous reconnaissez dans l’une de ces situations ? Si oui, vous devez absolument changer de tactique, car en réalité : il n’y a aucune espèce de logique, d’aucune sorte dans ces séries. Il est donc impossible de tirer des conclusions d’une manière ou d’une autre en se basant sur le simple fait de faire une bonne ou une mauvaise série.

Votre arme : un bon paramétrage du risque

Tout ce que vous savez, c’est que vous ne savez rien (comme Socrate 🙂 ). Mais en trading, ça ne veut pas dire que vous ne pouvez rien y faire.
Il y a bien un élément sur lequel vous avez le plein pouvoir : le risque.

Je sais que certains d’entre vous ont déjà l’excellente idée de moduler le risque en fonction de la situation. Et je vous en félicite.
D’ailleurs, j’avais déjà expliqué comment faire dans un autre article.

Ce qu’il y a de génial, c’est que cette technique est en quelque sorte « passe-partout ». Elle fonctionne aussi très bien pour éviter de se laisser emporter psychologiquement lorsqu’on est face à une bonne ou à une mauvaise série.

Si vous êtes dans une bonne série :
Restez vigilant et ne cédez pas à l’euphorie : votre premier objectif est de protéger vos gains. Mais ne tombez pas dans l’excès inverse en arrêtant de trader par peur de perdre
N’augmentez le risque que si c’est pertinent : si vous avez une magnifique opportunité, prenez la et modulez un peu le risque (passez par exemple de 1% à 2%, voire même 3% dans les cas exceptionnels)

Exemple sur l’Eur/Usd en H1 :

Augmenter le risque selon la situation (Cliquez pour agrandir)

Au niveau des indices on a :

Un franchissement de droite à 3 points à la baisse
Le prix est bien en dessous des moyennes mobiles à 50 et à 200 périodes (d’où l’intérêt d’utiliser 2 moyennes mobiles au lieu d’une seule, ça donne des infos très utiles)
La MM50 est en dessous de la MM200

Ça fait déjà 3 indices. Et ceux qui ont suivi mon atelier sur les Bandes de Bollinger auront même reconnu un quatrième indice très clair, signe d’un trade explosif.

Là, bonne ou mauvaise série avant, vous pouvez charger un peu la mule. Preuve que ce n’est pas une question de séries, mais bien de circonstances graphiques.

Si vous êtes dans une mauvaise série :
Ne déprimez pas. Ça arrive les mauvaises séries et c’est tout à fait normal : si vous avez bien respecté votre money management, il n’y a vraiment pas de quoi s’inquiéter
N’augmentez pas le risque au contraire, diminuez-le : passez de 1% à 0,5% par exemple, pour perdre le moins d’argent possible jusqu’à ce que les choses aillent mieux
– Comme pour les bonnes séries, restez vigilant et continuez de trier correctement vos opportunités

Ne laissez aucune chance à la chance :

Quoi qu’il arrive, vous devez toujours garder le contrôle. Sur vous-même d’abord, et ensuite sur votre trading.
Ne faites pas de déduction à partir de ce qui vous arrive, mais à partir de ce que vous voyez et ne laissez rien au hasard.
Dans tous les cas, agissez vite soit pour protéger vos gains, soit pour limiter vos pertes et ne comptez jamais sur la loi des séries !

Pensiez-vous que la loi des séries s’appliquait en trading ?
N’hésitez pas à donner vos astuces dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant et Formateur pour mieux investir en bourse.