Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui
DEVENEZ MEMBRE GRATUITEMENT

Accédez en illimité à tout l'écosystème EnBourse :

En plus de votre inscription,
Recevez gratuitement :
Formation d'initiation au trading
(d'une valeur de 450€)
Le journal de trading pour gérer vos portefeuilles
Graphiques de cotation en temps réel Crypto & Actions

Une députée espagnole souhaite accueillir les mineurs Kazakhs

Mis à jour le 19 Mai. 2022 à 17h42

Après la soulevée populaire contre le régime et l’arrêt d’Internet par le gouvernement, les mineurs de bitcoin Kazakhs ont connu des moments difficiles. Une députée espagnol souhaite leur venir en aide.

Une proposition pour accueillir les mineurs de cryptomonnaies

Au vue de la situation au Kazakhstan, María Muñoz Vidal, députée du parti libéral, a proposé d’accueillir les mineurs de devises numérique sur le sol espagnol.

Dans sa proposition qu’elle a envoyé au gouvernement, elle y explique l’impact que les arrêts d’Internet à répétition ont eu sur le cours des cryptomonnaies et notamment du BTC.

En effet, 18% du hashrate total du bitcoin provient du Kazakhstan. La reine des cryptos a subi une baisse entrainée également par des annonces de la FED américaine.

Ainsi, Muñoz a émis l’idée de « profiter » de la situation pour faire de l’Espagne une place forte pour le minage cryptographique.

Elle souhaite que la péninsule ibérique tire les bénéfices du « potentiel de croissance des cryptoactifs« . Selon elle, l’Espagne pourrait « se positionner comme un pôle d’attraction des investissements cryptos« 

« Nous proposons que l’Espagne se positionne comme une destination sûre pour les investissements dans les crypto-monnaies afin de développer un secteur flexible, efficace et sûr.« 

La députée espagnole critiquée

Face à elle, une vague de critique a émergé sur les réseaux sociaux.

Sur Twitter, notamment, un eurodéputé des Verts s’est positionné largement contre cette mesure. Il dénonce une « aberration environnementale ».

D’autres, quant à eux, ont dénoncé un régime fiscal espagnol peu attrayant pour les mineurs de bitcoin.

En 2021, le parti libéral avait demandé au gouvernement de développer son approche aux technologies blockchain. Elle avait émis l’idée d’informer, de sensibiliser et d’éduquer la population espagnole sur les devises numériques.

Le parti de Muñoz avait proposé de cadrer la règlementation de leur utilisation au niveau national mais également européen avec une collaboration de la BCE. Une proposition qui n’a pas été loin puisque la BCE développe son propre token afin de concurrencer le bitcoin et les altcoins.

L’idée de sensibiliser la population n’est pas si aberrante. Le développement des cryptomonnaies et la multiplication de leurs usages est une réalité. Ainsi, la formation mène à la compréhension de leur fonctionnement. C’est pourquoi EnBourse vous propose la formation CrytoRider.

Amandine B.
- Rédactrice financière
Il y a quelques années, j'ai découvert le trading et l'univers des investissements boursiers grâce à Sylvain. Mes actifs préférés ? Les cryptomonnaies. Je suis persuadée qu'elles vont apporter de grands changements dans nos sociétés. J'ai hâte de voir tout cela et de le partager avec vous ! Grande adepte du gaming, je m'intéresse aussi énormément aux évolutions du Play to Earn.
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Commentaires
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous