Pas encore membre ?

Rejoignez le site
en bourse
  • Formation d'initation offerte
  • Une communauté de trader pour vous aider
  • Accès complet à tous les articles du site
  • Vidéos d'analyse hebdomadaires
  • Et beaucoup d'autres surprises...

Inscrivez-vous sur le site en bourse

50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à votre contenu :

Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...

Attendez !profitez de maformation offerte

50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :

Le trading social ou « trading de copie » : non, non et non !

19 juillet 2013 / Sylvain March

Le trading « social » vous connaissez ? C’est le nouveau gadget à la mode des courtiers : il permet de copier les ordres des meilleurs traders d’une plateforme.

Si le concept est plutôt intéressant sur le papier, il se révèle en pratique catastrophique pour votre capital. Voici pourquoi :

Le trading « social » c’est quoi ?

Alors pour commencer, cette expression de trading social est totalement abusive de la part des courtiers, car elle laisse penser que trading social = trading miroir.
(aussi appelé trading de copie, copytrading en anglais)

En réalité le trading social englobe bien d’autres techniques, certaines louables, comme par exemple la mutualisation des informations de marché entre traders.
Je parlerai donc bien ici du trading de copie uniquement.

Le business fonctionne en 2 parties :

  • Vous avez d’un côté des traders (amateurs) que les plateformes appellent « pros », « leaders » ou « gourous » et qui créent des signaux de trading en prenant des positions.
    Ces positions sont surveillées par la plateforme, soit en connectant votre courtier à celle-ci, soit en indiquant manuellement à la plateforme vos positions.
     
  • De l’autre côté, vous avez les « suiveurs », followers », ou « copieurs » : des traders tout aussi amateurs que les premiers, qui répliquent automatiquement les ordres des leaders, en connectant également la plateforme à leur compte de courtage.

Ces plateformes sont soit déjà courtiers, et utilisent ce système comme un outil supplémentaire (comme etoro par exemple) soit sont des plateformes pures, qui se connectent à des courtiers partenaires (Zulutrade ou Currensee par exemple).

Il y a actuellement un vrai engouement, car les traders amateurs fournisseurs de signaux sont rémunérés par les plateformes en fonction de leur popularité
(pas leur performance : leur popularité, donc le nombre de suiveurs)
…et de l’autre les traders suiveurs y voient un moyen de faire fructifier leur compte sans lever le petit doigt, en répliquant automatiquement la performance des meilleurs d’une plateforme.

La plateforme elle, y gagne en touchant des commissions des courtiers partenaires, en fonction du volume de transactions.

Pourquoi ça ne marche pas :

En fait, on peut résumer le fonctionnement très simplement :

Des novices qui ne veulent pas travailler suivent des portefeuilles managés par d’autres novices, qui créent des stratégies ultra-agressives pour espérer faire partie du top classement, et ainsi toucher des royalties, qui ne sont rien d’autre que les miettes laissées par les courtiers sur cet énorme business.

Pas convaincu ? Quand on sait que sur 3 ans, 70% des PROFESSIONNELS de fonds n’arrivent pas à battre le marché, qu’est-ce que ça peut donner dans les mains d’amateurs qui cherchent à créer des courbes exponentielles ?

Voici quelques statistiques que j’ai compilées à parti d’une de ces plateformes :

  • Malgré environ 50 000 fournisseurs de signaux, les 10 meilleurs fournisseurs ont fait en moyenne seulement +7% sur l’année écoulée…(j’ai fait la simulation en utilisant un levier 10, déjà assez élevé).
     
  • Parmi les 50 meilleures stratégies dans le classement temps réel, la moitié n’ont pas plus de 20 semaines d’existence (j’explique pourquoi après).
     
  • Enfin, la stat qui tue toutes les autres : sur 200 000 clients, seulement 150 on fait plus de 10% de rentabilité l’année dernière !

Le vilain petit secret derrière ces chiffres :

Comment est-ce possible, alors que l’on peut voir sur les pages d’accueil, des stratégies qui atteignent parfois les +1500% ?

C’est simple : les particuliers fournisseurs de signaux ouvrent 5, 10 ou 20 comptes en même temps (c’est généralement interdit, mais facilement contournable) avec des stratégies différentes, et un effet de levier élevé.

Par chance, une ou deux dans le lot vont marcher, seulement pendant un temps bien sûr, et les suiveurs vont se brancher comme des junkies à cette nouvelle stratégie miracle.
Mais quelques mois plus tard, le compte finira par ne plus rien faire, voire pire se crasher, et de nouveaux fournisseurs apparaîtront dans la valse permanente du « top 10 ».

Voilà, j’espère vous avoir convaincu, mais si vous voulez tester par vous-même, allez-y : mais par pitié, testez avec un compte démo !

Si vous avez des questions, souhaitez des précisions…
Posez vos questions en commentaires ci-dessous !

Bons trades et bons investissements,

Sylvain March.

21 COMMENTAIRES

Trier par :
Trier par :
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
thierry87
17 février 2020 19:12

bonjour Sylvain

Vous devriez songer a permettre a des traders de suivre vos trades et vous permettre une remuneration supplementaire

trackback
Markets.com, eToro, iForex et IG Markets : les courtiers régulés de 2018 – EuScore
16 avril 2018 17:32

[…] vous devez gérer correctement votre portefeuille financier (même avec le trading social, vu sur en – bourse). Si vous n’en êtes pas capable, vous pouvez faire appel à certains courtiers confirmés ici […]

Tamere
4 décembre 2016 22:25

Il y a 3 ans je sais pas,
Mais en 2016 les statistiques sur etoro sont plus qu’honorable…j’ai investi 2000e sur 10 personnes.
Apres un debut difficile, je me suis plutot bien stabilise et en 6 mois je suis a 13% de positif…

Alors oui la tendance peut s’inverser, mais 13%?! Serieux, on est loin des miserables 2,5% de mon PEL…..

Bref il est trop toi pour juger dans mon cas, mais pour l’instant je suis COMBLÉ.

cath
9 août 2015 19:52

Bonsoir
Sans espérer devenir rentière …. Il n y a pas moyen de gagner un peu d argent sur des sites comme Option Web ou Bestocopy pour une novice comme moi … Cela fait qques temps que j y pense sans investir donc même sur le cours therme pas moyen d arrondir mes fins de mois ? Si vous pouvez m aider à y voir plus clair en me dirigeant sur des sites sérieux !! Merci bcp et bonne continuation. Cath

Serge Demoulin
27 juillet 2015 15:47

Effectivement dans le trading social on trouve beaucoup  » d’étoiles filantes  » qui font illusion un temps, font de grosses performances et puis « crament  » leur compte et l’argent de copieurs imprudents.

Mais si on se donne la peine et qu’on a envie de comprendre le trading on peut essayer de repérer de bon traders et surtout ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier mais miser sur plusieurs traders.

D’autre part pour de bons traders c’est l’occasion de démontrer ce qu’ils valent et d’avoir facilement des personnes qui investissent et copient leur trades. Dans ce cas c’est gagnant gagnant et le nombre de copieurs augmente rapidement.

Avec 50 copieurs on touche déjà 350 $ fixe par mois
Avec 250 copieurs 1000 $ fixe par mois
Ensuite un % sur le capital investi par les copieurs
et des avantages comme des spreads réduits
etc…

C’est la manière la plus facile que je connaisse d’avoir des personnes qui misent (de petites sommes) ou de plus grosses et pour lesquelles on peut trader sans être embêté par les autorisations etc…. Il suffit d’un clic pour copier un trader.

Donc de ce point de vue je trouve le concept génial.

C’est ce que je voulais dire.

Serge Demoulin
26 juillet 2015 09:19

Bonjour, si je suis d’accord sur le % faible de bons traders, le concept de trading sociale est cependant génial.
J’ai découvert ce concept il y a peu de temps chez etoro où j’ai été invité à participer à un groupe francophone et au départ j’ai été impressionné puisque j’ai vu un trader allemand au pseudo « Bansino28 » qui a réalisé en 2014 plus de 92.000 % de gains ! Il a acheté 2 appartements à ses enfants…
Après analyse de ses trades j’ai compris sa stratégie qui a bien fonctionné en 2014 puisqu’il a shorté l’eurusd DURANT 1 AN ! et comme le marché n’a fait que descendre. Il a eu de la chance et fait gagné de l’argent durant 1 ans à beaucoup de ses copieurs.
En 2015 ça s’est dégradé…
Il reste des traders aux performances intéressantes avec plus de 4000 copieurs…
Donc en conclusion, je dirais que c’est un concept très intéressant mais qu’on aimerait y voir plus de bons traders.

Stef
7 avril 2015 17:06

effectivement à utiliser en toute connaissance de cause, sans copier bêtement les premiers ^^

Personnellement, en attendant l’ouverture d’un MAM, j’utilise Zulutrade pour envoyer des trades à quelques clients. C’est une solution pour démarrer doucement dans la gestion de compte tiers sans avoir besoin d’autorisations de l’AMF.

Et au passage j’ai récupéré quelques copieurs en réel, mais c’est pas byzance au niveau des revenus…

Cyril
28 août 2014 11:01

Bonjour

Je viens de lire cette article super intéressant.
Trader depuis peu, je m’interesse à un peu tout ce qui peut m’aider à m’améliorer dans ce domaine.
En utilisant MT4 je suis arrivé sur la communauté mql5 où des signaux sont gratuits. Du coup je me demandais s’ils n’étaient pas plus fiable du fait que leur popularité ne rapporte rien. Tu en pense quoi Sylvain?

Cela dit, pour le moment c’est plus une façon pour moi de me conforter dans mes trades. je trade en mode démo et lorsque le signal auquel je me suis abonné, se positionne, ça me permet de voir si j’aurai fait comme lui ou pas.
De toutes façons pour le moment je risque pas de m’en servir en compte reel car ses trade à lui ont un volume de 0.50 et les miens sont de 10.00 !! je comprends toujours pas pourquoi. Bref vive le mode démo. ça permet de tester et de comprendre pas mal de choses 🙂

romain
4 avril 2014 14:45

merci pour l’article et pour le feedback d’expérience.
Je viens de lire un article qui vantait les mérites de Zulutrade. Un peu sceptique car trop promotteur de gains faciles, je me suis dit « sylvain march a sûrement du écrire un truc là-dessus. » Bien fait de vérifier. Je me disais bien qu’il y avait un truc bizarre derrière.
Le bon vieux dicton a donc bien tout son sens en bourse: « on est jamais mieux servi que par soi-même ».

ludo
13 août 2013 16:47

De plus il semblerait (à part du fait que c’est illusoire)que le fournisseur de signal devra être règlementé. Australie par L’ASIC. En Europe, la FCA se penche sur les règles de l’ESMA. Le trading miroir signifie que les traders « leaders » et les gestionnaires de comptes PAMM devront détenir une licence de gestionnaire de placements. source:broker-forex.fr

Michel de Trading Attitude
19 juillet 2013 15:51

Je confirme. Sur Zulutrade les top rankés finissent à 90% du temps par crasher.

Mais c’est aussi un peu la faute de Zulutrade.

Exemple : j’ai mis un robot qui marche pas mal mais a un fort Drawdown potentiel et un grand nombre d’ordres ouverts en même temps (il fait des moyennes à la baisse – peu recommandé mais cela marche). Bref il faut un capital assez élevé.

Le compte démo est en progression, mais Zulu limite le nombre de trades ouverts pour les providers sur compte démo à 30 (c’est déjà beaucoup j’en conviens), et les positions à 500 pips perdants.

Du coup les signaux du provider ne sont pas transmis et les suiveurs perdent.
Ceci vient d’une bonne intention.

Je sais bien que ce robot ne respecte pas les règles de l’art, mais c’est le seul que j’ai pu faire fonctionner dans toutes les circonstances (avec suffisamment de capital).
J’ai encore des choses à améliorer, mais c’est déjà pas mal.
Cela dit, si j’arrivais à coder ce que l’œil voit, ce serait mieux.

Ma conclusion est que rien ne vaut le trading visuel, même si certains robots fonctionnent plus ou moins.

sam ventura
19 juillet 2013 14:43

Tout est claire faire croire que le trading c’est fastoche en vendant du r^eve avec un golden boy en train de spéculé au soleil dans sa piscine, avec deux créatures de r^eve

Bref, le trading social, la compétition en virtuel comme les talent du trading sur BFM, sont du vent, de la poudre au yeux, le pire exemple à montré, mais bon les courtiers il leurs faut des nouveaux pigeons pour qui puissent les plumès

y quand m^eme un GAP énorme entre un trader pour compte propre et un champion du trading virtuel

QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE

DERNIÈRE FORMATION