Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui
DEVENEZ MEMBRE GRATUITEMENT

Accédez en illimité à tout l'écosystème EnBourse :

En plus de votre inscription,
Recevez gratuitement :
Formation d'initiation au trading
(d'une valeur de 450€)
Le journal de trading pour gérer vos portefeuilles
Graphiques de cotation en temps réel Crypto & Actions

The Merge Ethereum est activé : quel impact sur l'ETH ?

The Merge est activé quel impact sur ETH
Mis à jour le 19 Sep. 2022 à 10h01

The Merge sur Ethereum est considéré comme l’événement de mise à niveau le plus important de l’histoire de l’industrie cryptographique. Le succès du passage de la preuve de travail (proof-of-work) à la preuve d'enjeu (proof-of-stake) joue un rôle très important pour l’avenir de l’écosystème des crypto-actifs. La mise à jour a été déployée la nuit dernière avec succès mais quel sera son impact à court et long terme sur le prix de l’Ether ?

The Merge activé avec succès sur Ethereum

La transition d’Ethereum de Proof of Work à Proof of Stake s’est achevée avec succès juste après 5h30 GMT, au bloc 15537391. Selon EtherNodes, 88 % des nœuds d’éther étaient prêts pour la fusion et synchronisés dans les moments précédant l’événement.

Au total, 12 %, soit 305 nœuds, semblaient récalcitrants à la transition, la majorité provenant du réseau Geth. Cela n’a toutefois pas empêché la mise à jour de se déployer correctement.

De nombreuses personnes pensent que la fusion pourrait rendre Ethereum plus rapide, ou moins cher. Ce n’est pas le cas. Pour les utilisateurs finaux ou les développeurs, il ne devrait pas y avoir de différence notable entre l’Ethereum avant et après la fusion en tant que tel.

La seule différence, qui se révèle une évolution majeure, est la transition du modèle de validation des transactions. Par exemple, l’abandon de la coûteuse méthode « Proof-of-work » devrait permettre de réduire la consommation mondiale d’électricité de 0,2%.

Tweet de Buterin expliquant la réduction de consommation d'énergie
Tweet de Buterin expliquant la réduction de consommation d’énergie.

Ethereum est donc passé à une méthode plus économe en énergie pour valider les transactions qui ont lieu sur la plateforme, connue sous le nom de preuve d'enjeu.

La fusion a fait passer la blockchain d’un modèle de preuve de travail (PoW) à un modèle de preuve d'enjeu (PoS). Ces deux modèles sont des algorithmes utilisés pour permettre aux utilisateurs d’ajouter de nouvelles transactions en crypto-monnaies et d’en garder une trace sur un réseau de blockchain.

L’ancien modèle de preuve de travail nécessitait des quantités massives d’énergie pour alimenter les ordinateurs qui s’affrontaient pour résoudre des équations mathématiques compliquées afin de valider les transactions.

La preuve d'enjeu, en revanche, exige que les utilisateurs aient un « enjeu » (une mise en ETH) dans la blockchain, comme son nom l’indique.

Cela signifie que les utilisateurs d’Ethereum devront faire un investissement assez important au départ pour pouvoir authentifier les transactions. De fait, la sécurité du réseau est garantie par l’honnêteté des validateurs qui n’ont aucun intérêt à nuire au réseau, au risque de voir leur investissement perdre de sa valeur.

Bien que la fusion d’Ethereum ne devrait pas rendre le réseau plus rapide ou réduire les coûts de transaction immédiatement, les investisseurs pourraient en tirer des avantages à terme.

La fusion rendra certainement l’Ethereum plus sûr. Après la fusion, l’investissement initial nécessaire pour valider les transactions sur la blockchain coûtera environ 55 000 dollars, soit 33 ETH.

Il s’agit d’un coût que tout le monde, y compris les pirates informatiques, devra supporter pour pouvoir pénétrer dans le réseau. En raison de cette barrière, on peut s’attendre à ce qu’Ethereum devienne beaucoup plus sûr. Toutefois, la blockchain sera toujours vulnérable aux pirates.

The Merge : une mise à jour primordiale pour rendre ETH déflationniste

Ethereum a réussi à « fusionner » de la Proof-of-Work à la Proof-of-Stake marquant une nouvelle ère pour la deuxième plus grande blockchain du monde.

The Merge est l’une des mises à jour technologiques les plus importantes de l’histoire de la crypto-monnaie et était attendue depuis plusieurs années.

Avec cette mise à jour, Ethereum s’appuie désormais sur les validateurs plutôt que sur les mineurs pour atteindre le consensus, ce qui apporte plusieurs avantages au réseau.

Tweet de Buterin annonçant la réussite de The Merge
Tweet de Buterin annonçant la réussite de The Merge.

Parmi ces avantages, citons une réduction de 99,95 % de la consommation d’énergie et une diminution de 90 % de l’émission d’ETH (Ethereum n’a plus besoin de payer les mineurs pour ajouter de nouveaux blocs à la chaîne, mais récompense les acquéreurs d’ETH pour la validation du réseau).

Ethereum ayant réduit ses émissions de jetons après la fusion, on s’attendait à ce que l’offre d’ETH atteigne un pic avant l’événement. C’est en partie parce qu’Ethereum a mis en œuvre une autre mise à jour appelée EIP-1559 l’année dernière, qui a introduit un brûlage des frais de transaction ETH.

L’offre d’ETH en circulation a atteint un pic de 120 521 139,31 ETH au moment de la fusion. Depuis lors, elle a diminué d’environ 170 ETH, ce qui signifie que l’ETH est actuellement déflationniste.

En raison de la combinaison de la réduction de l’émission d’ETH, de l’EIP-1559 et de la demande continue d’utiliser le réseau Ethereum, les amateurs d’ETH ont longtemps espéré que la fusion pourrait avoir un impact positif sur le prix de l’actif.

L’ETH a semblé fort dans les semaines qui ont précédé la fusion, s’envolant de plus de 100 % au-delà de 2 000 $ depuis le creux de juin jusqu’à la mi-août. Toutefois, peu avant le déploiement de la mise à jour, l’ETH a chuté dans un contexte macro-économique compliqué.

The Merge : quel impact sur le prix de l’ETH ?

La mise à jour s’est finalement rapprochée d’un événement du type « acheter la rumeur et vendre la nouvelle ».

Il s’agit d’un scénario courant sur les marchés spéculatifs qui voit les prix augmenter avant les catalyseurs de nouvelles anticipées, avant de chuter à nouveau une fois la nouvelle officiellement confirmée, entraînant des ventes frénétiques.

C’est ce que l’on peut observer sur le graphique ci-dessous qui montre l’évolution du prix de l’ETH en USDT sur les jours qui encadrent l’événement avec chaque chandelier représentant une heure :

Cotation de l'ETH en USDT du 10 septembre 2022 au 15 septembre 2022 en H1
Cotation de l’ETH en USDT du 10 septembre 2022 au 15 septembre 2022 en H1.

L’ETH a déjà surpassé le bitcoin au cours des dernières semaines en raison du battage médiatique entourant la mise à niveau.

La numéro deux des crypto-monnaies était en hausse d’environ 17 % sur une période de 30 jours, à environ 1 700 dollars sur les marchés au comptant, tandis que le bitcoin restait relativement stable, avec une hausse de 1,7 %, et se négociait à près de 21 700 dollars.

Juste avant l’événement et ensuite une fois The Merge déployé, même avec succès, de fortes baisses de l’ETH ont pu être observées.

Bien que la fusion n’ait pas eu d’impact significatif sur le prix de l’Ether dans les premières minutes qui ont suivi la mise à jour, les données sur la chaîne montrent un afflux de 1,2 milliard de dollars sur les échanges.

Un afflux important sur les marchés boursiers est généralement le signe que les traders se préparent à vendre, ce qui s’est finalement produit dans les heures suivantes.

Il semble donc que « The Merge » ne soit pas le catalyseur haussier que les détenteurs d’ETH espéraient, du moins pour le moment.

Les dernières actions de prix suggèrent que la fusion n’a pas eu un impact immédiat sur le marché. Il convient de noter, cependant, que les investisseurs prennent souvent du temps pour réagir à de tels événements, même si beaucoup affirment que le marché est « prospectif. »

Si l’ETH reste déflationniste, il y a de fortes chances que l’actif s’apprécie à l’avenir. Cela pourrait toutefois prendre un certain temps, d’autant plus que la Réserve fédérale a indiqué qu’elle était prête à continuer de relever les taux d'intérêt pour freiner l’inflation galopante.

Comme cette année l’a prouvé, les hausses de taux d'intérêt ont tendance à frapper durement les actifs à risque, en particulier les crypto-monnaies comme BTC et ETH.

Même si un événement majeur comme The Merge s’est déroulé sans problème et que le jeton est devenu déflationniste, l’ETH a une bataille difficile à mener tant qu’il doit « combattre la Fed » et ses hausse de taux d'intérêt.

Vous êtes intéressé par la blockchain et les crypto-monnaies ? Apprenez comment faire fructifier vos crypto-monnaies. La formation Crypto Rider vous propose de comprendre le marché et instaurer de véritables stratégies de trading :

Arnaud - Rédacteur Financier
- Rédacteur financier
Passionné d'économie et de marchés financiers, je suis passé par la banque privée à Monaco pour ensuite devenir consultant financier indépendant. Egalement investisseur en Private Equity et trader indépendant depuis 5 ans, je suis actif sur les marchés actions et produits dérivés depuis 12 ans. Depuis plusieurs années j'approfondis mes connaissances sur le marché passionnant de la blockchain et des crypto-monnaies.
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Commentaires
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous