Une nouvelle technique de trading : « le webtrading »

3 techniques de trading très spéciales basées sur le

Attention : je vais aborder aujourd’hui des techniques de trading avancées, pas toujours à la portée du particulier. Il est pourtant vital de les connaitre, car elles font partie du monde actuel. J’en utilise d’ailleurs une dans mon programme « maison » que j’évoquais avec la journaliste de l’Express.

Le « webtrading » : une ancienne technique basée sur les nouvelles technologies

Derrière ce nouveau mot un peu barbare ( que j’ai inventé, copyright 🙂 ) se cache une définition simple : utiliser les ressources spécifiques à internet pour détecter des opportunités de trades.
Cela passe par les réseaux sociaux, les moteurs de recherche, les programmes de trading, le recoupement des informations publiées sur la toile, etc.

Alors pourquoi est-ce que je parle d’ancienne technique ?
Car la stratégie, qui consiste à écouter (voire espionner) ce que pensent les autres, se tenir au courant des rumeurs et détecter les vraies des fausses, existe depuis que la bourse existe !
En revanche, les nouvelles technologies permettent « d’industrialiser » la méthode, de tirer des statistiques objectives d’envergure et parfois, de jouer avec les foules.

Voyons en détail 2 techniques professionnelles basées sur ce principe :

Le lancement de fausses rumeurs sur internet : le spam boursier

Il s’agit de spammer internet, par voie de mails, réseaux sociaux, forums… d’une information fausse incitant à l’achat massif de l’action d’une entreprise. Le petit malin s’étant préalablement positionné à l’achat sur l’action. Si son « buzz artificiel » réussit, l’action va logiquement monter à court terme, car le carnet d’ordres va être bourré d’achats.
D’ailleurs cette stratégie a été utilisée il y a quelques jours sur l’action SecurLinx Holding Corp, une société américaine de biométrie.

Pour lire toute l’histoire, rendez-vous sur le site de datasecuritybreach. (Au passage sachez diversifier vos sources d’infos, et aller chercher en dehors des sites de bourse).

Avertissement : cette technique, au-delà de nécessiter des moyens informatiques importants, est totalement illégale et condamnée par toutes les instances de surveillance. Je ne la cautionne pas, bien au contraire.

La collecte et le tri en temps réel d’informations générées sur le web

Je vous parlais en début d’article du programme maison que j’ai développé avec un programmeur de haut vol. C’est notamment grâce à cet outil que j’en suis là aujourd’hui…

Au-delà du simple data mining traditionnel (l’épluchage par un ordinateur ou un humain de comptes de sociétés), s’est créé sur internet une nouvelle forme d’étude : celle des commentaires des utilisateurs.
Via les réseaux sociaux (et surtout twitter), les journaux en ligne, les analyses de sites boursiers… sont générés des quantités gigantesques d’informations sur la position actuelle ou a venir des traders !
Ce « sentiment de marché en temps réel » nécessite -pour être récolté et trié- des infrastructures informatiques et des connaissances de programmation très importantes. Mais il est incroyablement utile.

J’utilise encore aujourd’hui au quotidien cet outil, qui me permet de « contextualiser » le marché, et d’orienter mes choix parmi les innombrables valeurs tradables.
Bien sûr, l’analyse technique me permet de savoir exactement quand appuyer sur la détente, mais sans cette vision préalable je serais comme « aveugle ».

D’ailleurs, ce programme sera très bientôt accessible sur ce site. Pour être tenu au courant de l’ouverture prochaine, c’est par ici !

À très bientôt,
Sylvain March.