Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement

Attendez ! profitez de notre formation offerte

Box initiation
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Taylor Gerring, dépense 888 ETH pour le sérum mutant des NFTs BAYC

28 décembre 2021 / Amandine B. / Dernière mise à jour : 28 décembre 2021

Le célèbre co-fondateur de la blockchain Ethereum vient de réaliser un nouveau gros coup dans le monde des NFTs.

Des NFTs de plus en plus valorisés

2021 aura sans nul doute été l’année des NFTs. Ces tokens non fongibles se vendent aujourd’hui à prix d’or. Les plus connus du moments sont les BAYC (Bored Ape Yacht Club) et les CryptoPunks (lancés en 2017).

Ces tokens, sur la blockchain Ethereum, sont achetés à des prix de plus en plus élevés et revendus à des prix encore plus élevés. De grandes personnalités se les arrachent et, comme les cryptomonnaies, elles sont vus comme des investissements généralement à longs termes.

En juillet, Taylor Gerring avait acheté son quatrième BAYC pour 50 ETH soit 100 000 USD (d’après le cours de l’ETH de l’époque).

Aujourd’hui, il vient d’acheter un « Mega Mutant Serum » pour 888 ETH soit 3,5M USD. Ce dernier va lui permettre de faire « muter » un de ses singes NFTs et ainsi, le rendre plus rare et revaloriser son prix.

BAYC, les NFTs qui montent

Les premiers à s’être lancés ont été les CryptoPunks. Ces avatars NFTs s’inspire du mouvement punk et cyberpunk. Ils font partis d’un projet plus global d’art crypto.

Les investisseurs acquièrent les NFTs comme ils pourraient acquérir le tableau d’un grand peintre. Cet art numérique a vu un réel engouement déferlé sur lui.

D’autres sont apparus par la suite, notamment BAYC. Ce dernier a développé des avatars à têtes de singe. Il en existe 10 000. Les BAYC jouent sur la corde de la communauté. Elles proposent, grâce à ses jetons, des avantages aux détenteurs de tokens.

Lancé en avril 2021, BAYC a engrengé près de 100 000 millions de dollars de recettes en quelques heures en vendant ses 10 000 exemplaires.

Aujourd’hui, les BAYC et les CryptoPunks sont au coude à coude pour savoir qui est le populaire. Le mouvement ne s’arrête pas là, il en est qu’à ses balbutiements. 2022 sera sans doute la prochaine étape pour l’art crypto.

Les tokens non fongibles sont en vogues, elles explosent auprès d’investisseurs. Ces investisseurs sont les mêmes qui investissent massivement dans les cryptomonnaies, certains que l’avenir se jouera de façon digitale. Le train n’est pas encore parti et il est toujours possible de se pencher sur la question des NFTs et des cryptomonnaies. Cryptotrader vous donnera les clés appréhender le marché sereinement.

Avatar autheur

Rédactrice financière

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE
  • Logo presse Le Parisien
  • Logo presse Le Figaro
  • Logo presse L'Express
  • Logo presse Votre Agent
  • Logo presse Sputnik
  • Logo presse Les Echos
  • Logo presse Le nouvel Economiste
  • Logo presse Portail del'IE
  • Logo presse Economie Matin
  • Logo presse La lettre des Placements

Ouverture Elite