-
En Bourse > Forums > Finances personnelles > Fiscalité en France
    • Fiscalité en France
  • Photo du profil de ratata63
    ratata63 Nouveau
    Progression : 0%
    Messages : 1
    Inscrit : 06/02/2017

    Bonjour à tous.

    Je pratique le trading depuis 2008, avec le broker etoro, qui est très bien pour ce que je fait. depuis le début j’ai perdu 2000 à 3000 euros. Depuis quelques mois j’ai une technique qui fonctionne assez bien et je souhaite investir de manière sérieuse. Pour cela je dois régler le problème de la fiscalité en France, et je viens à vous pour savoir quel sont les démarches à suivre pour être en règle avec l’état. Sachant que j’ai repris les études en septembre dernier et que je suis au chomage, je voudrais si possible ne pas devenir pro trader dans l’immédiat, mais quel est le seuil maxi pour un particulier ?

     

    Merci à vous.

    Photo du profil de gusolivier
    gusolivier Membre Enbourse
    Progression : 92%
    Messages : 1665
    Inscrit : 17/04/2014
    Ville : Breizh

    le mieux est de se renseigner auprès de ton centre des impôts en leur demandant des preuves concrètes

     

    mais me semble t il que en dessous de 9000€ ce n’est pas considérer comme un revenu régulier

    Photo du profil de membre-enbourse-1482753849
    Toofar Membre Enbourse
    Progression : 8%
    Messages : 11
    Inscrit : 26/12/2016
    Ville : Vayrac

    Bonjour,

    Je crois que le fisc Français réputé internationalement est plus subtil que cela. Il considère comme revenu principal tout simplement celui sur lequel du gagne le plus. Si le montant annuel de ton chomage est inférieur à tes revenus boursier. Tu es spéculateurs et imposé comme tel. Si c’est l’inverse tu es chomeur.
    Je laisse les personnes expérimentées d’exposer la taxation de boursicoteur en détail. Mais en gros, je peux déjà te dire que ca fait mal…

    Photo du profil de xavier
    xavier Membre Enbourse
    Progression : 100%
    Messages : 143
    Inscrit : 27/10/2014

    Bonjour à tous. Je pratique le trading depuis 2008, avec le broker etoro, qui est très bien pour ce que je fait. depuis le début j’ai perdu 2000 à 3000 euros. Depuis quelques mois j’ai une technique qui fonctionne assez bien et je souhaite investir de manière sérieuse. Pour cela je dois régler le problème de la fiscalité en France, et je viens à vous pour savoir quel sont les démarches à suivre pour être en règle avec l’état. Sachant que j’ai repris les études en septembre dernier et que je suis au chomage, je voudrais si possible ne pas devenir pro trader dans l’immédiat, mais quel est le seuil maxi pour un particulier ? Merci à vous.

    1_ si tu places tes actions dans un PEA tu n’as pas de problème sur le montant des plus values puisqu’elles sont bloquées dans le PEA ( 150 000 depuis la loi de finances de 2014).

    2_ tes moins values ( 2000 à 3000 euros dis-tu) actuelles vont se déduire de tes plus values.

    21_sur ton compte titre tu as des abattements suivant le temps de détention de tes valeurs mobilières.

    3_ depuis le 1° janvier 2013 ( loi de finances pour 2014 sur les plus values de 2013) les gains en bourse sont taxés au barème progressif. ( c’est maintenant ce régime qui s’applique le plus souvent donc tranche très basse pour toi si tu es au chômage)

    4_ site des impôts : Revenus à déclarer : plus-values sur valeurs mobilières

    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F21618

    5_ article de Sylvain :

    https://www.en-bourse.fr/fiscalite-trading/

    6_ dans MVA (Mieux Vivre votre Argent, journal qui m’a fait découvrir Sylvain) de ce mois ci il y a un article là dessus.

     

En Bourse > Forums > Finances personnelles > Fiscalité en France

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.



Déconnexion

Mot de passe

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un lien qui vous permettra de choisir un nouveau mot de passe.

Mot de passe

Choisissez un nouveau mot de passe.


Inscription


xCUSTOM

Your custom content goes here.

Ces données sont strictement confidentielles et ne sont pas transmises à des tiers