Essayez Gratuitement
Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment devenir trader indépendant et l'importance d'être libre financièrement
Attendez ! profitez de notre formation offerte Box initiation
Non merci, pas aujourd'hui
DEVENEZ MEMBRE GRATUITEMENT

Accédez en illimité à tout l'écosystème EnBourse :

En plus de votre inscription,
Recevez gratuitement :
Formation d'initiation au trading
(d'une valeur de 450€)
Le journal de trading pour gérer vos portefeuilles
Graphiques de cotation en temps réel Crypto & Actions

RichQuack avis : idée de génie ou véritable arnaque ?

RichQuack
Mis à jour le 25 Juil. 2022 à 14h40

Les Mèmes tokens envahissent l’espace de la cryptographie. On ne compte plus le nombre de jetons aux emblèmes loufoques comme FlokiInu, Shiba Inu ou encore Yooshi. Ces projets, nés de blague dans le meilleur des cas ou d’arnaques dans le pire, se sont propagés et certains connaissent un certain succès comme Dogecoin. Toutefois, depuis quelques jours, c’est un tout autre mème token qui est mis sur le devant de la scène des réseaux sociaux. Son nom est QUACK. Il arbore la tête de Picsou et le projet est baptisé RichQuack, que l’on peut traduire par « riche charlatan »… Promesse d’une arnaque ou projet à fortes ambitions ?

L’objectif du projet Rich Quack

Comme son nom le suggère, le projet Rich Quack propose aux détenteurs de son token de devenir  » de riches charlatans ensembles ». Le message est clair.

Pour y parvenir, il mise sur le développement d’une communauté solide rassemblée pour « propager QUACK comme un virus ». Le projet a vu le jour en Juin 2021 en tant qu’initiative communautaire avec l’objectif commun de « travailler dur et contribuer » à faire évoluer la plateforme et gagner de l’argent pour cela.

Le projet est adossé à la blockchain BNB Chain de Binance et possède un jeton appelé QUACK qui peut se traduire par « charlatan ».

L’architecture économique du projet est relativement simple. Une taxe de 12% est imputée à chaque transaction. Un smart contract, audité par TechRate et Hacken, se charge instantanément de répartir les bénéfices de cette taxe entre les différents intervenants du projet, notamment ceux qui participeront activement aux développements de la communauté et du jeton.

Afin de conserver un esprit communautaire et décentralisé, Rich Quack a mis en place une fonction « anti-baleine ». Elle vise ainsi à limiter chaque portefeuille à moins de 1% de la supply totale. Cette fonctionnalité entend également limité les ventes de jetons à 0,1% de ce même approvisionnement.

RichQuack a l’ambition de devenir une plateforme importante de la DeFi dans un avenir proche. Elle a ainsi développé son propre launchpad décentralisé. Son incubateur est très apprécié des créateurs qui bénéficie d’une grande communauté pour lancer leurs projets. Il permet également aux détenteurs de jeton QUACKde participer aux pré-ventes de jetons des projets incubés.

La plateforme met également en place un système de staking et de vote au service de la rampe de lancement.

En mai dernier, RichQuack a incubé avec succès son premier projet nommé Earthling.

QUACK crypto, un mème token vraiment utile ?

La crypto QUACK est le jeton mème natif de RichQuack de type BEP-20.

Avec un approvisionnement maximal de 100 quadrillions de tokens (soit 100 suivi de 24 zéros), RichQuack ne se différencie pas de la plupart des mèmes tokens qui se lancent souvent avec une supply très importante. Toutefois, il est important de noter que la moitié, soit 50 quadrillions de jetons, ont été brûlés dès le lancement. Le reste a permis de fournir la liquidité nécessaire au projet.

A l’instar d’un jeton comme SAFEMOON, QUACK se définit comme un jeton de réflexion. Il permet ainsi à ses détenteurs de générer des revenus passifs tirés des bénéfices perçus grâce aux taxes prélevées par la plateformes.

Comme nous l’avons vu plus haut, RichQuack a instauré une taxe de 12% sur chaque transaction effectuée avec QUACK. Le smart contract utilisé par le protocole répartit ces bénéfices dans les proportions suivantes :

  • 4% sont dédiés aux détenteurs de jetons
  • 4% alimentent la liquidité
  • 2% sont ajoutés au portefeuille QuackPump & Burn
  • 2% sont consacrés au portefeuille « marketing et développement »

Le jeton se veut hyper-déflationiste afin de rarifier son offre et faire évoluer son cours à la hausse. Le protocole RichQuack a ainsi instauré un système de burn rapide dirigé par l' »algorithme du trou noir« . Ce dernier est le lieu où les jetons brûlés sont redirigés afin qu’ils ne puissent plus jamais être utilisés.

Ce Black Hole englouti 2% sur les 12% des taxes de transaction via le portefeuille QuackPump & Burn. A ce jour, près de 53,5% de l’approvisionnement totale est bloquée dans ce trou noir.

Tokenomics RichQuack
Schéma du système économique de RichQuack
Source : Livre Blanc de RichQuack

Devriez-vous investir sur RichQuack ?

Depuis quelques semaines, il semblerait que la communauté autour de Rich Quack se mobilise. Le phénomène s’intensifie depuis quelques jours. D’après LunarCrush, le projet arriverait en tête de liste des projets les plus actifs sur Twitter avec une part d’audience de 34%, bien loin devant Bitcoin soit une augmentation de 86% de mention social depuis le début du mois de Juillet.

Social engagement depuis 1 mois de RichQuack
Engagement social (en vert), mentions sur les réseaux sociaux (en orange) et prix du token (en vert) depuis 1 mois sur le projet RichQuack
Source : LunarCrush
Fréquence de mention sur les réseaux sociaux de RichQuack
Fréquence de mention sur les réseaux sociaux de RichQuack Source : LunarCrush

Cette augmentation de visibilité sur les réseaux sociaux est une relative bonne nouvelle d’un point de vue marketing mais également d’un point de vue communautaire. Cet indice marque une hausse évidente de la communauté autour du projet. C’est évidemment ce que cherche à bâtir RichQuack et c’est sans doute une excellente nouvelle pour les détenteurs de jetons.

Rich Quack dispose de plusieurs avantages. Premièrement, il est sécurisé sur la blockchain BNB Chain. C’est évidemment un gage de sérieux.

Ensuite, Gate.io est l’un des investisseurs majeurs dans le projet. C’est du moins ce que le site officiel du projet mentionne. Là encore, cela traduit du potentiel et du sérieux des ambitions de RichQuack.

Enfin, le contrat intelligent programmé et utilisé par la plateforme a été audité deux fois de manière indépendante par TechRate, un organisme indépendant, et Hacken. Les analyses confirment que le smart contract ne présente aucun risque et est performant dans la tâche qu’il doit accomplir.

Toutefois, plusieurs points sonnent comme des petites alertes qu’ils ne faut pas prendre à la légère.

Dans un premier temps, le manque de transparence sur l’équipe fondatrice est un point négatif. En effet, les fondateurs du projet ont décidé de conserver leur anonymat. Comme pour la plupart des projets de ce type, les fondateurs révèlent rarement leur identité. C’est une chose qui reste suspecte bien que cela ne révèle pas à 100% un scam. Après tout, Satoshi Nakamoto, le fondateur de Bitcoin n’a jamais révélé son identité.

D’autre part, l’architecture du projet ressemble étrangement à un Ponzi, ce que le projet ne nie pas outre mesure. Les détenteurs de tokens se voient reverser un pourcentage de la taxe imputée à ceux qui en achètent. En d’autres termes, sans ces nouveaux acheteurs, les détenteurs initiaux ne pourraient toucher leur récompense. Ce projet est ainsi construit et il est important d’y prêter attention avant d’investir car il reflète un caractère très dangereux pour votre capital.

Ensuite, la fonction anti-baleine est une bonne chose pour une décentralisation optimale. Toutefois, elle cache également la nécessité pour la plateforme d’attirer de plus en plus de petits investisseurs afin de nourrir les détenteurs de tokens déjà présents sur la plateforme.

Enfin, le site officiel est certes original mais il n’offre cependant pas toutes les informations que nous sommes en droit d’obtenir avant d’investir dans un projet. Le système de gouvernance, les informations plus poussée sur le staking, le fond du projet ou encore les documents plus techniques sont des informations absentes ou quasiment absentes du site. Ce dernier est donc creux tout comme le Livre Blanc qui n’est qu’une copie du site officiel.

L’investissement sur ce type de crypto est donc à prendre avec des pincettes. Nous conseillons d’approfondir les recherches et d’obtenir plus de garanties sur le projet avant même de se pencher sur l’analyse graphique du token.

Apprenez à déceler les vraies opportunités des arnaques. Nous vous donnons toutes les astuces et les stratégies à adopter sur le marché des crypto-monnaies dans la formation Crypto Rider. Rejoignez-nous dès maintenant.

Amandine B.
- Rédactrice financière
Il y a quelques années, j'ai découvert le trading et l'univers des investissements boursiers grâce à Sylvain. Mes actifs préférés ? Les cryptomonnaies. Je suis persuadée qu'elles vont apporter de grands changements dans nos sociétés. J'ai hâte de voir tout cela et de le partager avec vous ! Grande adepte du gaming, je m'intéresse aussi énormément aux évolutions du Play to Earn.
Publiez vos articles

Participez à la rédaction d’articles ou de vidéos et recevez des points EnBourse à échanger sur tout le site.

Commentaires
COMMENTAIRES
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous