Qui gagne et qui perd en bourse?

qui gagne et qui perd en bourse

Êtes-vous du bon côté de la barrière ? Pour le savoir, découvrez les profils typiques des gagnants et des perdants du monde de la bourse.

Les perdants :

Les clients des banques ayant des comptes petits à moyens sont les dindons de la farce. Ce sont eux qui rémunèrent tous les gagnants. Eh oui ! Tout cet argent gagné doit bien venir de quelque part, il n’est pas créé ! Quand votre petite OPCVM gagne, la banque se sert au passage, mais quand elle perd, vous êtes seul.
La plupart des « boursicoteurs». Spéculer au jour le jour est plaisant, voire addictif, tout comme le jeu. Mais la maison gagne presque toujours lorsqu’on traite ce sujet en dilettante.

Les gagnants

Les banques et fonds d’investissement. Leurs traders encaissent des commissions quand ils font gagner de l’argent à leurs clients, mais ne sont pas tenus de les rembourser quand ils leur en font perdre… Leur profil est donc gagnant sur le long terme (sauf quand ils enfreignent la loi ou les règles internes de l’entreprise, cf Jérôme Kerviel ou Gordon Gecko 🙂 ).
Les market makers comme on l’a vu précédemment.
Les gros clients auront les moyens de se payer des gestionnaires avisés, et ceux-ci seront d’autant plus motivés à faire fructifier le capital.
Certains traders freelances et particuliers. Ce sont les seuls dans la liste à réellement risquer leur chemise. Parce qu’ils sont talentueux, disciplinés ou parfois chanceux, la bourse les rémunère voire les fait vivre.

Sylvain.