Que sont les blue chips ?

Que sont les blue chips ?

Le terme Blue chips sert à désigner un certain type d’entreprise.
Dans cet article, je vous explique comment reconnaître les blue chips et quels sont les avantages que vous pouvez espérer de ces sociétés…



Faire la différence entre big caps et blue chips :

Vous le savez probablement déjà, les big caps sont (comme leur nom l’indique), les sociétés ayant les plus grosses capitalisations boursières.

C’est parmi ces entreprises que se trouvent les blue chips.

Non seulement ces dernières ont une capitalisation boursière supérieure à 3 milliards d’euros (ou 5 milliards de dollars américains), mais en plus, le volume d’échange de leurs titre est plus élevé que les autres.
Elles sont à la fois leader dans leur secteur d’activité, mais en plus sont considérées par les investisseurs comme les entreprises les plus financièrement solides du marché.

Très bien notée par les agences de notation, leur solvabilité ne fait aucun doute.
Pourquoi appelle-t-on ces sociétés des blue chips ? Le terme est emprunté aux jeux de casino.
En effet, dans certains jeux de hasard (ex : le poker), le jeton bleu est le jeton ayant la valeur la plus élevée, comme c’est le cas pour les blue chips sur le marché boursier.

L’expression blue chips désignait d’ailleurs autrefois les actions de ces entreprises. Puis la définition s’est élargie au fil du temps, pour désigner les compagnies auxquelles elles appartiennent.

Vous l’aurez certainement compris : les blue chips, sont toutes des big caps. Mais toutes les big caps ne sont pas forcément des blue chips…

Des valeurs idéales pour le bon père de famille :

Les investisseurs prudents recherchent avant tout des valeurs « sûres » pour leur portefeuille.

C’est-à-dire des titres émis par des entreprises solides, qui ont pour habitude de distribuer des dividendes, dont la croissance est régulière et qui résistent, quelle que soit la conjoncture économique.
Les blue chips sont donc des candidates idéales pour composer le fond d’un portefeuille équilibré.
Elles apportent ainsi un rendement minimum à l’investisseur.

Cependant, comme ces entreprises sont déjà bien développées, leur croissance est forcément plus lente (et donc le rendement des titre est moins élevé) et beaucoup moins spectaculaire que pour les compagnies plus petites et dont les titres sont considérés comme plus risqués.
Mais ce que recherche avant tout le bon père de famille n’est pas de réaliser des performances extraordinaires, mais un investissement peu risqué qui génère des profits presque « assurés ».

Exemple blue chip France : L’Oréal

L'Oréal



Exemple blue chip américaine : Apple

Apple


Comment investir dans les blue chips ?

Il n’y a rien de plus simple que de trouver des blue chips et pour cause : ce sont précisément ces sociétés qui composent les principaux indices boursiers.

Exemple CAC 40 :

Composition CAC 40Source : Boursier.com


Bien sûr, la valeur de leur titre est plus élevée que pour les autres sociétés, mais c’est le prix à payer pour un investissement dans les actions les plus « sûres » du marché.

Si votre capital ne vous permet pas d’investir dans les entreprises une par une, n’oubliez pas qu’il existe les fonds indiciels cotés.
Ils vous permettront d’investir dans un panier d’action principalement composé de blue chips.

Enfin, si vous le souhaitez, vous pouvez aussi aller voir du coté des SICAV.

Mais quelle que soit la façon dont vous gérez votre portefeuille, je vous conseille vivement de ne jamais négliger ce type de valeur, surtout si vous avez choisi un horizon de temps long terme.

Connaissiez-vous les blue chips ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.