Profitez de ma formation vidéo Initiation au trading où vous allez découvrir comment vous pouvez devenir un Trader indépendant et pourquoi c'est si important d'être libre financièrement...
Attendez !profitez de maformation offerte
50% terminé !

C'est presque terminé ! Entrez votre prénom et votre email ci dessous

Accédez maintenant à ma formation offerte :
Vous accéderez à la vidéo
dans 3 secondes...

Vous avez atteint votre limite de lecture maximale en tant qu’invité

devenez membre gratuitement

Et accédez en illimité à tous les articles d’EnBourse :

Que savez-vous vraiment sur le Nasdaq ?

18 août 2014 / Sylvain March Ecran Géant et cotation graphique du NASDAQ

Le Nasdaq – National Association of Securities Dealers Automated Quotations, est le second marché d’actions le plus traité de la planète, juste derrière le NYSE – New York Stock Exchange.
Le Nasdaq est aussi un indice boursier américain composé d’entreprises à forte coloration technologique. Mais pas seulement, d’autres secteurs d’activités le complète…
EnBourse vous dévoile comment fonctionne cette place boursière, fait la lumière sur les principales valeurs qui composent l’indice et revient sur l’intérêt et les risques de ce marché pour l’investisseur.

Comment fonctionne le Nasdaq ?

Le Nasdaq a une spécificité. Depuis sa création en 1971, toutes les transactions sont traitées de manière automatique par un ensemble de serveurs qui sont tous regroupés dans un même lieu : une pièce unique, qui se trouve au sous-sol du bâtiment du Nasdaq.

Penser que le Nasdaq représente un seul marché serait une erreur : il se divise en fait en 3 catégories, soit 3 marchés distincts.

  • Le premier, le Nasdaq National Market-NNM, regroupe les entreprises les plus importantes de l’indice.
    Ce sont celles qui réunissent un certain nombre de caractéristiques, notamment un certain niveau de capitalisation boursière, de bénéfices, etc…
  • Le second marché est le Nasdaq SmallCap Market.
    Il regroupe quant à lui les plus « petites entreprises », de type PME. Les conditions d’entrée sur ce marché sont moins exigeantes que sur le NNM, ce qui permet aux plus jeunes entreprises (qui ont au moins 1 an d’existence) de profiter de l’apport de capital d’investisseurs.
  • Le dernier est le Nasdaq OTC Bulletin Board
    L’OTC Bulletin Board ou OTCBB est un système de cotation électronique qui affiche des informations boursières en temps réel sur les échanges réalisés directement entre le vendeur et l’acheteur, sans passer par la Bourse. C’est ce qu’on appelle communément le marché de « gré à gré » (Over The Counter – OTC).

Qu’est-ce que le Nasdaq 100 ?

En dehors de l’indice traditionnel composé de milliers de valeurs, on retrouve le Nasdaq 100.

Cet indice, particulièrement apprécié des investisseurs les plus dynamiques, se compose des 100 meilleures valeurs appartenant à des entreprises non financières cotées au Nasdaq.
C’est ici que l’on retrouve des sociétés telles qu’Apple, Amazon ou encore Microsoft.

Mais toutes les compagnies du Nasdaq 100 ne sont pas tournées vers l’informatique ou internet, loin de là.
On y trouve également des entreprises d’autres secteurs, comme : le secteur pharmaceutique avec Alexion Pharmaceuticals Inc (ALXN), le secteur agroalimentaire avec Whole Foods Market Inc (WFM), le secteur des loisirs avec Netflix etc…

Le Nasdaq n’est donc pas un marché exclusivement réservé aux entreprises technologiques, mais plutôt aux entreprises innovantes et encore trop jeunes, ou trop petites, pour entrer sur le NYSE.

Graphique du Nasdaq - Tech 100 en 2020 en UT daily

Cotation graphique de l’indice Nasdaq – Tech 100, du 01 janvier au 09 septembre 2020, en UT daily. On observe la belle tendance haussière tout au long de l’année, qui avoisine 40% d’augmentation.

Avantages et inconvénient d’investir sur le Nasdaq pour l’investisseur particulier

Comme pour tout autre indice, l’investisseur particulier a plusieurs solutions :

  • Trier parmi les valeurs composant l’indice, celles qui présentent un meilleur rendement (entreprises plus solides, mais potentiel de croissance plus faible)
  • Opter pour des entreprises plus jeunes ayant un potentiel de croissance important, mais aucune garantie (ou presque) concernant le rendement des titres
  • Investir sur l’indice au travers des futures ou des CFD

Tout dépendra donc du profil de l’investisseur.
Les plus prudents investiront dans des sociétés ayant fait leurs preuves et assurant des dividendes réguliers.
Les plus dynamiques tenteront leur chance avec des PME dont le potentiel de croissance peut être énorme si le succès ou l’élan d’optimisme des marchés sont au rendez-vous.

Á lire aussi : Chute du Nasdaq : encore trop tôt pour réinvestir sur les techs ?

Malheureusement, cette solution implique aussi un risque à ne pas négliger : l’entreprise étant jeune et encore faible, elle aura plus de mal à résister en cas de conjoncture économique difficile.

Enfin, pour ceux qui préfèrent investir directement sur l’indice, il faut savoir que l’évolution du cours, en raison de la composition même du Nasdaq, peut être très volatil. Il convient donc de prendre toutes les précautions nécessaires à ce type de trading.

Á lire aussi : Qu’est-ce que la volatilité sur un cours de bourse ?

En conclusion

Sur le marché américain, le Nasdaq est donc une sorte « d’étape préparatoire » pour beaucoup d’entreprises, avant de pouvoir être cotées sur le NYSE.
Mais le Nasdaq est aussi une place boursière à part entière : elle permet aux entreprises innovantes de trouver le soutien d’investisseurs, ce qui pousse souvent ces dernières à rester ensuite sur le Nasdaq, plutôt que de rentrer sur la place de New-York (Apple en est un bon exemple).

L’investisseur particulier choisira ses valeurs en fonction de son profil, de sa stratégie et de ses objectifs .
Si le risque peut parfois être plus élevé en ce qui concernent certaines sociétés très jeunes, la manière d’investir est, elle, reste tout à fait classique.

Pour aller plus loin : S&P 500 : quelles réactions attendre des élections aux USA ?

Et vous ? Avez-vous déjà investi dans le Nasdaq ?
Donnez votre avis dans les commentaires en-dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March, Trader indépendant, et formateur pour mieux investir EnBourse

6 COMMENTAIRES

Trier par :
Trier par :
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Vous devez être connecté pour écrire un commentaire. Déjà un compte ? Connectez-vous
Raphael88
23 septembre 2018 19:56

Le Nasdaq présente la nervosité nécessaire en ce moment pour scalper. Chose qui n’est plus forcément le cas sur le dax depuis un certain temps. Le trading c’est l’adaptation perpétuelle aux nouvelles conditions de marchés !

ignotis
18 août 2014 17:13

j’ai du Google,ce titre en fait parti,je crois!

bruno
18 août 2014 15:07

En ETF dans une assurance-vie c’est pas mal aussi 🙂

Bruno.

QUI SUIS-JE ?

Je m'appelle Sylvain March, et je suis trader indépendant depuis 2008.

J'investis en bourse avec mon propre capital et cette activité, simple et mobile, me permet de vivre et travailler n'importe ou dans le monde.

Egalement auteur financier et formateur,

je partage sur ce blog des méthodes efficaces que j'ai testées, et qui vont aussi fonctionner pour vous.

L'objectif ?

Vous aider à tirer des vrais revenus de la bourse.

Découvrez mon histoire ici

ILS EN PARLENT DANS LA PRESSE
DERNIÈRE FORMATION