Que risquez-vous en utilisant un compte sur marge ?

Que risquez-vous en utilisant un compte sur marge ? Certains courtiers vous permettent d’ouvrir un compte sur marge pour vos titres.
Cela peut paraître séduisant, mais vous devez être certain de bien comprendre quels sont les risques qui l’accompagnent, c’est pour cette raison que je vous ai préparé cet article…



Compte au comptant vs compte sur marge :

Quand vous ouvrez un compte chez un courtier, vous y déposez de l’argent.
Et si vous voulez ensuite acheter des titres, vous ne pouvez dépenser que l’argent qu’il y a sur votre compte : vous payez comptant, ou vous n’achetez pas, c’est aussi simple que ça.

Avec un compte sur marge, c’est différent : même si vous n’avez pas assez d’argent pour payer au comptant, vous empruntez de l’argent à votre courtier pour pouvoir acheter plus de titres que votre capital vous le permet.

Ça peut sembler génial comme ça, mais c’est aussi très risqué si vous faites n’importe quoi.

Déjà, parce que comme pour tout emprunt, vous devez rembourser la somme prêtée, même si les conditions du marché vous sont finalement défavorables.
Et ensuite, parce que ce n’est pas aussi facile que ça en a l’air : vous ne pouvez pas acheter n’importe quels titres sur marge ni emprunter n’importe quelle somme d’argent.

C’est soumis à certaines règles que vous devez connaître.

Que risquez-vous si vous utilisez un compte sur marge :

Vous ne pourrez pas bien comprendre les risques si vous ne comprenez pas un minimum le fonctionnement de l’achat sur marge.
Pour faire simple : chaque action a ce que l’on appelle une « valeur d’emprunt » qui lui est propre.
C’est là-dessus que se base votre courtier pour vous prêter de l’argent.
Parfois il vous prêtera 50 % de la valeur de l’action, parfois même 70 % et parfois… rien du tout.

Imaginons que vous achetez une action X à 100 €. Votre dépôt de garantie doit être de 30 € et votre courtier, lui, vous prête 70 € pour tout le temps de détention des titres.
Et là vous vous dites : « super ! Je n’ai plus qu’à ouvrir immédiatement un compte sur marge et je pourrai acheter beaucoup plus de titres !»

Mais avant de vous précipiter, vous devez savoir que :

Le remboursement de votre emprunt est prioritaire : dès que vous vendrez, votre courtier récupérera d’abord l’argent que vous lui devez. La somme complète due sur ces titres.
À vous, il ne vous reste que les profits, enfin…s’il y a des profits. Sinon, vous devez quand même rembourser le prêt.

Cela ne vous évitera pas l’appel de marge : vous pouvez vous dire que puisque vous ne devez rembourser que si vous vendez, il vous suffit de garder les titres jusqu’à ce que leur prix remonte.
Sauf que si votre marge totale est négative, vous devrez quand même rajouter du capital, comme sur un compte classique.
Sinon, la position est clôturée et vous devez quand même rendre l’argent que vous avez emprunté.

Vous voyez à quel point la situation peut vite devenir très désagréable si vous abusez du système.

Restez toujours raisonnable :

Je vous ai déjà averti du danger de l’emprunt en bourse, en particulier si vous avez l’intention de faire de la spéculation.

Si vous souhaitez faire de nombreuses transactions, le compte sur marge n’est pas fait pour vous et vous risquez de vous ruiner rapidement.

La seule exception serait si vous l’utilisez de manière extrêmement raisonnable, et sur un horizon de temps moyen/long terme (par exemple, pour utiliser des stratégies Rentier Pro ou même, Relax Trading).

Mais même là, assurez-vous toujours d’avoir l’argent suffisant pour assumer votre prêt si jamais les choses tournaient mal.

Le compte sur marge peut vous être utile, mais gardez à l’esprit qu’il s’agit uniquement d’un moyen, pas d’une fin !

Avez-vous déjà essayé les comptes sur marge ?
N’hésitez pas à donner vos avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant et Formateur pour mieux investir en bourse.