Où placer son stop ?

Mais où placer son stop ?

L’emplacement du stop n’est pas toujours chose facile pour ceux qui commencent à trader.
Soit on le place trop loin, et l’on perd trop d’argent, soit on le place trop près, et l’on est rapidement sorti de la position…et on perd de l’argent.
Alors, comment faire ? Vous allez voir que ce n’est pas aussi compliqué que cela en a l’air…





Placer un repère visuel sur le graphique

Avant d’ouvrir une position, il faut savoir avec précision où se situera votre stop loss, car le montant de votre investissement dépend en partie de son emplacement.
Vous allez donc créer un repaire sur votre graphique grâce aux outils à votre disposition (ex : vous pouvez tracer une ligne horizontale de couleur rouge).

Pour définir l’emplacement de cette ligne, vous devez prendre en considération le point d’entrée, ainsi que le sens de votre position :

– si vous prenez position à l’achat, votre ligne sera sous le dernier creux (ou celui d’avant, s’il est trop près) avant votre point d’entrée

– si vous prenez position à la vente, votre ligne sera au-dessus du dernier sommet avant votre point d’entrée

Rappel : une courbe de prix est constituée de plusieurs « vagues » : le point le plus haut de chaque vague est un sommet, le point le plus bas de chaque vague est un creux.

Exemple :

placer stop

Ne pas placer le stop trop près !

Une erreur très commune chez les novices est de placer le stop beaucoup trop près.
Il faut comprendre que : non, vous ne serez pas plus protégé parce votre stop est près.
Vous risquez au contraire d’être « viré » sans ménagement de votre position au moindre petit mouvement de prix et donc, de perdre inutilement de l’argent.

Ce n’est pas l’emplacement su stop en lui-même qui vous protège, mais le montant de votre investissement par rapport à son emplacement.
Plus le stop sera loin, plus vous réduirez votre investissement, en prenant soin de respecter le 1 % de risque de votre plan de money management. Vous en déduirez alors la taille de votre position.

Du coup, peu importe que vous placiez le stop plus loin, vous risquerez toujours la même chose, mais au moins, vous laissez le prix « respirer ».

Passez votre ordre :

Une fois que vous avez défini l’emplacement du stop, le montant de votre investissement et la taille de votre position, vous disposez de tous les éléments nécessaires pour ouvrir votre position.

Vous remarquerez d’ailleurs que la plupart des brokers calculent directement le montant de votre investissement par rapport à la taille de votre position.

Exemple : passage d’ordre chez Oanda

ordre Oanda

Attention ! Vérifiez bien toutes vos données avant de confirmer !

Une fois que votre ordre est lancé, vous n’avez qu’à attendre sereinement la suite des évènements : soit le trade se passe bien et vous pourrez placer votre stop à 0 (breakeven), soit le trade se passe mal et au pire, vous perdrez 1 % de votre capital total AU MAXIMUM.

Vous voyez que même s’il n’est pas possible de supprimer totalement le risque en trading, vous pouvez parfaitement le limiter de façon à ne perdre que ce que vous avez décidé.
C’est la seule chose que vous pouvez parfaitement contrôler, alors n’hésitez pas à vous entraîner à placer votre stop le mieux possible en suivant ces quelques indications.

Et vous ? Placez-vous correctement votre stop ?
Donnez votre avis dans les commentaires en dessous de l’article !

Bons trades et à bientôt,

Sylvain March
Trader indépendant, et formateur pour mieux investir en bourse.